LA 2e ETAPE RENTRE DANS LE VIF DU SUJET POUR L’ AFRICA ECO RACE

jeudi 4 janvier 2018 par IMEC

Troisième, Pascal Thomasse et Pascal Larroque au milieu des dunes.

La deuxième étape a permis aux concurrents de rentrer dans le vif du sujet, longue de 443 km tracée sur des dunes et parties caillouteuse, elle permet à quelques de creuser les écarts sur les plus rapides.

Après une liaison très courte de 28 kilomètres, le premier pilote moto c’est élancé à 7h15 hier matin pour rejoindre Mergouza afin de prendre le départ de la spéciale, les dunes de l’ Erg Chebbi offrent la première grosse difficulté ou il a fallu gérer navigation et pilotage, à cause d’un sable devenu mou du à la chaleur. Avec 7 franchissements de dunes puis la partie roulante très empierrée avec comme des points forts assez compliqués les passages de l’ oued Draa très mou à cette époque de l’année puis l ‘Erg de Chegaga souvent piègeux.

Après 4h50 et des poussières de course, les Russes Vladimir Vasilyev et Konstantin Zhiltsov sur Mini, remportent leur seconde étape. Très belle seconde place pour Mathieu Serradori et Fabian Lurquin, LCR 30, qui terminent à 1’56mn du vainqueur. Mauvaise pioche pour Pascal Thomasse et le Montalbanais Pascal Larroque Optimun qui perdent une place avec un retard de 14’26mn. Difficile journée pour Gérard De Rooy, Darek Rodewald et Moi Torrellardona Iveco qui terminent à 1h05’’46 et sortent du podium alors qu’ils étaient troisièmes au terme de la première étape , mais restent leader du classement camion. Pour les régionaux ce n’est pas non plus le pied, Lionel Baud Michel Paloto, FDS Racing perdent 25 place et les Lotois Gilles Gard, Manuel Pinto en perdent 13. Mais le parcours est encore long, il ne faut juger de rien. Aujourd’hui en direction de Assa au centre du Maroc, les concurrents affronteront 400 km de pistes rapides qui, n’offrent pas des difficultés insurmontables.

B.L.S. © photo AER