ARZACQ : ABADIE ET BOZOM MENE AU TERME DE LA 1e ETAPE

dimanche 5 mars 2017 par IMEC

Abadie et Bozom termine en tête de la première étape

Baptême pluvieux, saison heureuse ! On peut qualifier la première journée de la manche d’ouverture du Championnat de France des Rallyes tout-terrain à Arzacq de dantesque en raison des conditions météorologiques. Et ça, les organisateurs n’y peuvent rien et subissent. Pour son baptême à la tête de la Présidence de l’écurie locale Thierry Poey-Domenge ne le méritait pas et s’en serait passé bien volontiers. Toujours est-il que ce soir, terme d’une journée bien arrosée et plus que capricieuse allant jusqu’à la grêle, Stéphane Abadie et Julien Bozom ont rangé leur Fouquet-Nissan dans le parc fermé de chez Larrieu à la tête d’une colonie bien décimée avec 23 abandons.

C’est Christophe Costes et son fils Loïc qui étrenne un nouveau Buggy, châssis Fouquet et moteur Mazda rotatif 2 rotors de 2 litres, qui ouvre les festivités en signant le scratch dans l’ES1, celle de Pistoulet 1 longue de 10.660 km. Didier Barthe remis de son accident au Gers-Armagnac en fera de même dans la suivante, celle de Château 1 6.230 km puis, Christophe Costes rééditera dans La Rance 5.400 km avant de disparaître des écrans. Le pont arrière de son tout nouvel engin a eu raison sur son combat et la famille Costes quitte le rallye.

La pluie redouble d’intensité à l’heure du lancement de l’ES4 Pistoulet 2, celle-ci revient aux mains expertes de Alexandre Thion, pilote régulier à qui, Arzacq a toujours souri. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Abadie-Bozom se portent alors leaders avant l’ES5 Le Château 2 qui revient à Alain Pierrine débarrassé de ses problèmes d’essuie glace fort handicapants.

La spéciale 6 La Rance, la dernière de la journée, n’a pu être explorée par les voitures du Championnat de France alors que les SSV et 4x4 de Série ont pataugé dans les 6.230 km se sortant de ce ruban de boue avec dextérité !
Le Directeur de course Christian Grolleau de ASAC Basco-Béarnais explique : « Nous avons calculé un temps forfaitaire à partir des cinq spéciales disputées en respectant aussi l’ordre de son classement. Ainsi, le classement général ne s’en voit pas faussé et les SSV et 4x4 de Série ne sont pas lésés ! »

Ce soir, à l’heure du premier bilan de cette 35e édition, Stéphane Abadie et Julien Bozom occupent la tête au classement général avec une avance peu confortable de 6s6 sur Alexandre Thion, Baptiste Caquelard et de 11s6 sur les troisièmes, Mathieu Irigoyen, Txomin Dospital
Trois Fouquet Nissan aux trois premières places voire aux cinq puisque, Daniel et Clémence Favy sont 4e et Alain Pierrine, Benoît Bersans 5e complètent cette réussite du concepteur bordelais des Buggy, la famille Fouquet.

A la 6e place aussi surprenant que cela puisse paraître, le Polaris SSV de Sébastien Guyette, Florent Brulon éclaboussent ! Il se dit que le pilote Belge est un expert en la matière. Aussi rapide que son ombre, Sébastien ne regarde pas ses adversaires suiveurs mais les équipages qui le précèdent… C’est dire son appétence !

Leader de la catégorie 4x4 de Série, Nicolas Cassiède ne surprend personne. Le béarnais super-favori a enfoncé le champignon dès la première spéciale afin de prendre de l’oxygène face à ses adversaires, Joël Harichoury et Jérôme Arricastres, respectivement deuxième et troisième ce soir. A souligner l’abandon de Franck Oilaïzola.

En 2 roues motrices, démonstration attendue de Damien Pocheluberry. Il précède Yann Clévenot, tous deux sur CRD Cledze Suzuki. Thibault Flouret-Barbé, Morgane Rivet occupent la 3e place de la catégorie.

B.L.S. source M.F.E. @ photo André Breton