UNE PREMIERE POUR THOMAS CHRISTOL A SAINT VINCENT DES LANDES

samedi 20 mai 2017 par IMEC

Le troisième round du championnat et de la coupe de France d’Autocross et de Sprint-Car qui s’est déroulé ce week-end sur le mythique circuit Bernard Seiller aura tenu toutes ses promesses et bien plus encore. En effet, avec pas moins de 8000 spectateurs présents tout au long du weekend sur les abords du circuit, une météo exceptionnelle et un plateau sensationnel, tous les ingrédients étaient réunis pour que cette 45e édition reste gravée dans les mémoires.

Super Buggy : parti en pôle de la finale, Thomas Anacleto et son châssis JVDC ne sont pas parvenu à prendre le meilleur sur le double champion de France en titre qui s’impose au volant du châssis MAC construit par ses soins. Sébastien Boucard, le vendéen, créait la surprise en amenant le châssis Propulsion à moteur Nissan sur la première ligne de la finale. Malheureusement, la boite de vitesse en aura décidé autrement, ôtant ainsi tous les espoirs de podium pour Sébastien. Christophe Perrichot, lui aussi, sera contraint à l’abandon dans cette finale alors qu’il s’élançait de la deuxième ligne aux côtés de David Schwinnen. Ce dernier s’empare de la troisième place de la finale. Virtuellement, Sébastien Dindeleux (166 pts) prend le commandement du championnat puisque sur le papier c’est Thomas Anacleto qui est en tête (170 pts), mais ce dernier se concentre désormais sur le championnat d’Europe.

Super Sprint :dingue, absolument dingue cette finale Super Sprint. Parti en pôle après un weekend sans faute, Loïc Maulny, effectue les trois premiers tours en tête avant de partir en quasi-tête à queue et de devoir ainsi laisser passer tous ses poursuivants. Dès lors, Alban Vigot parti de la deuxième ligne s’empare de la tête avant que son moteur en calle dans le dernier tour, David Meat en profite alors pour s’emparer de la tête de la finale devant Vincent Priat. C’est une finale d’une intensité rare à laquelle les spectateurs ont pu assister. La Super Sprint, vient de hisser très certainement, au rang symbolique de la division la plus spectaculaire du Sport Automobile Français.

Maxi Tourisme :on attendant bien sûr la lutte au somment entre le champion de France ne titre, Jacques Moniot et le local de l’étape, Stéphane Genet. Effectivement, le duel a bien eu lieu à distance tout au long du weekend avant de se retrouver ensemble sur la première ligne de la finale, tandis que Nicolas Dubernet complétait celle-ci. Auteur d’un départ canon, Jacques Moniot s’empare de la tête harcelé par Stéphane Genet jusqu’à ce que son moteur ne connaisse des coupures électriques, le contraignant à l’abandon. Moniot devient alors seul maître à bord et ne sera plus jamais inquiété. Jérôme Perrier, au volant de sa superbe Peugeot 208 se hisse à la deuxième place et prouve une nouvelle fois qu’il a toute sa place en championnat de France. Cyril Coue, le Breton, retrouve le sourire avec son coupé BMW après avoir reconstruit sa voiture depuis Saint Junien.

Buggy 1600 : sensationnel !!! Le Toulousain Thomas Christol, 18 ans, vient d’être rebaptisé « Petit Prince de l’Autocross Français » succédant ainsi à un certain Thomas Anateclo. Vainqueur de la coupe de France Junior Sprint l’an passé, et pour sa troisième course seulement en Buggy 1600, la deuxième au Volant du Camotos, il décroche sa première victoire en s’imposant avec le panache devant le Gersois Vincent Mercier, Champion de France en Titre, qui ne l’aura pas lâché un seul instant. Cette bagarre était superbe tout comme la performance du Héro Local, Florian Marsac impressionnant d’aisance ce weekend devant son public, parvenant même à se positionner en première ligne de la finale et s’offrant le luxe de prendre le commandement des opérations avant que les experts de la discipline ne fassent parler leur talent. C’est finalement Tony Feuillade qui retrouve le sourire en se hissant sur la troisième marche du Podium final.

Sprint Girls : les filles nous ont régalées ce weekend ? Pourquoi, puisque les favorites ont été chahutés, laissant la place aux « Outsiders » et qu’il y en avait du coup pour tout le monde. Elise Cheveillon, la championne de France en titre aura connu quelques difficultés et devait s’élancer de la troisième ligne aux cotés de Véronique Dufour et Ombeline Flageul, autant dire les favorites du championnat 2017. Catherine Le Bihan prenait la pôle de la finale aux cotés des deux jeunes mamans qui signent cette année leur retour à la compétition. Nathalie Le Moal l’emporte pour la première fois, tandis que Marianne Parthenay se réjouit de cette deuxième place, synonyme de premier podium national. Corinne Edmond est aux anges au volant de son Semog et monte sur la troisième marche du podium.

Buggy Cup : les favoris au rendez-vous. Effectivement, Thomas Raulet s’élançait en première ligne amis devait laisser la place de la pôle à Jimmy Verrier tandis qu’ Alex Lanoe sauvait son week-end après une casse mécanique en manche et complétait cette première ligne de la finale. Jérôme Plantier retrouve les honneurs en partant de la deuxième ligne. C’est finalement Thomas Raulet qui l’emporte confortant ainsi son avance au classement général. Jimmy Verrier amène le Châssis Propulsion sur la deuxième marche du podium, tandis que Jérôme Plantier retrouve le goût du podium en complétant ce top 3.

Maxi Sprint : c’est le surprenant Florian Guilliny qui s’élançait en pôle de la finale après un week-end parfait. Le transfuge de la Junior Sprint devra pourtant s’accommoder d’une troisième place finale, sous la pression des experts de la discipline. Tristan Fauconnier s’offre la victoire en Loire-Atlantique devant un Steven Lecoint prudent qui n’a pas souhaité prendre de risque, préférant s’assurer des points précieux au championnat.

Tourisme Cup : que de bouleversements ! Nicolas Guillon et le Bigourdan Roger Buisson, les deux principaux concurrents de Noam Lagarde s’élançaient de la première tandis que Claude Pannaud et sa Renault Wind s’étaient installé confortablement sur cette même ligne. C’est Nicolas Guillon qui s’impose en finale devant Patrick Pollet, parti de la troisième ligne et le revenant Noam Lagarde parti de la quatrième ligne, qui monte sur le podium après une décision de course à l’encontre de Patrice Bouchenoire, très performant ce weekend.

Junior Sprint : Quentin Dutheil, Martin Thomin et Valentin Bourdin occupaient la première ligne et devait absolument surveiller leur retro tellement la présence du Lotois Nathan Grassies et Alexandre Sabourin sur la deuxième ligne représentait une menace. C’est finalement Valentin Bourdin, le Manceau qui signe une nouvelle victoire prenant ainsi le commandement des opérations au classement général, tandis que Quentin Dutheil, s’offre le podium et Thibault Martinet réussit l’exploit de monter sur la troisième marche en partant de la troisième ligne.

B.L.S. – communiqué @ photo B.L.S.