QUI POURRA BATTRE SEBASTIEN PETIT ?

vendredi 23 juin 2017 par IMEC

Après un mois de trêve, le championnat de France de la Montagne a rendez-vous sur la course de côte de Marchampt en Beaujolais en Rhône Alpes. Environ 190 concurrents ‘’modernes’’ et historiques y sont inscrits,

Sébastien Petit a jusqu’alors réalisé le sans-faute. Le pilote du Team Petit CroisiEurope a imposé sa Norma à moteur 4 litres sur les six premières manches de la saison. Vainqueur des éditions 2009 et 2010 de cette épreuve courue dans les vignobles du Beaujolais, il tentera d’inscrire un nouveau succès à son palmarès, histoire de rester invaincu cette saison.

Mais ne pourrait-on pas voir le nom de Schatz figurer à nouveau en haut des feuilles de classement ? Non pas que Nicolas tentera de remporter à Marchampt un septième succès consécutif, mais parce que c’est au volant de la Norma avec laquelle il a dominé la saison passée, que son jeune frère Geoffrey sera au départ de l’épreuve. Geoffrey délaisse donc sa F3000 Reynard 01L pour un Proto CN+, au volant duquel il pourrait bien redistribuer les cartes au Championnat. Avec la présence de Cyrille Frantz, ce seront donc trois Norma à moteur 4 litres qui s’affronteront pour la victoire. Et gageons que le Franc-Comtois mettra une nouvelle fois tout en œuvre pour tirer le meilleur de sa monture, et venir contrarier la hiérarchie habituelle. Le changement de monture de Geoffrey Schatz ne marquera pas pour autant à Marchampt la disparition des F3000. Au volant de sa Reynard 99L, Benoît Bouche aura à cœur de démontrer que, sur le tracé qui a vu une F3000 signer sa première victoire, la monoplace a encore son mot à dire.

Du côté des CN/3, le grandissime favori a pour nom David Meillon. Actuel quatrième du Championnat de France Sport, il réalise pour l’heure une excellente saison, accumulant les résultats probants. Présente à Marchampt, Martine Hubert aura comme objectif premier de terminer en tête des féminines, afin de marquer de précieux points dans sa quête d’une cinquième couronne de Championne de France

Ce sont près d’une vingtaine de concurrents qui s’affrontera au sein de la classe CN/2. Vainqueur de la catégorie en 2015 et 2016, Yannick Latreille visera un troisième succès consécutif. Damien Chamberod avait signé une victoire en CN/2 en 2014, avant de terminer deuxième l’an dernier. Il sera lui aussi un des prétendants à la victoire. Tout comme Serge Thomas et Olivier Augusto, respectivement troisième et quatrième l’an dernier.

Les régionaux, menés par le Gersois Julien Maurel leader provisoire du Challenge Open, la Murétaine Marie Cammares tous deux sur des Formules Renault , apparition de Rémi Béchadergue sur une Dallara F302 (photo), le Revélois Dimitri Péreira. sur Norma M20F ou encore en VHC Guy Calvet sur Porsche vont essayer de réaliser d’excellents scores.

Infos pratiques : Samedi : essais libres à partir de 8h00, suivi de deux montées d’essais chronométrés. Dimanche : 3 montées de course à partir de 8h30.
A suivre sur le site : www.patricksoft.fr le site de l’épreuve : :www.asab@asab.fr

PDF - 75.8 ko
Liste provisoire des engagés

B.L.S. communiqué @ photo B.L.S.