PREMIERES VICTOIRES POUR LES CAPTUR DU DA RACING

mardi 5 décembre 2017 par IMEC

La première étape du Trophée Andros 2018 sur le circuit de Val-Thorens était l’occasion pour le DA Racing de faire débuter en compétition ses nouvelles Renault Captur. La victoire de Jean-Baptiste Dubourg en Elite Pro, la régularité d’Andréa Dubourg avec deux Top 5 ainsi que les podiums de Christophe Jouet et d’Emmanuel Moinel confirment les ambitions du DA Racing cet hiver.

Elite Pro : Jean-Baptiste Dubourg n’a pas manqué son retour sur la glace du Trophée Andros au volant de la Renault Captur du DA Racing flanquée du numéro 1. Le double tenant du titre a parfaitement tenu son rang de favori en se plaçant d’entrée de jeu parmi les plus rapides. Auteur d’une finale de folie lors de la Course 1 en s’offrant notamment deux attaques placées, « JB » est allé chercher la troisième marche du podium malgré ses 60 kilos de lest. Dimanche, le Girondin a effectué un récital dès la première manche qualificative pour s’installer en tête avec presque 5’’ d’avance sur ses rivaux. Le pilote de la Captur #1 s’est montré intraitable en Super Pole avec le meilleur chrono avant de dominer la finale de bout en bout et en s’adjugeant également le record du tour. « JB » repart de Val-Thorens à la deuxième place du Trophée Andros à tout juste trois points du leader. « Deux podiums dans le même week-end, dont une victoire avec la manière dimanche après-midi, j’aurais signé tout de suite, se réjouit Jean-Baptiste Dubourg. Je savais que j’allais souffrir avec le lest de 60 kilos lors de la première course et toute l’équipe a su montrer sa force de réaction pour repartir dans les meilleures conditions pour la Course 2. Nous avions établi une stratégie agressive avec un choix de pneus décalé par rapport à nos adversaires dès le premier jour de course. Aujourd’hui, le curseur « performance » est au bon endroit à trois points du leader. Nous avons montré que l’équipe avait du répondant, nous sommes déjà impatients de retrouver l’Alpe d’Huez le week-end prochain. »

Engagé sur quelques courses cet hiver, Andréa Dubourg avait marqué d’une croix rouge l’étape de Val-Thorens sur son calendrier. Le pilote de la Captur N°11 a tout de suite confirmé qu’il fallait compter sur lui en se plaçant en embuscade derrière les hommes de tête. Qualifié pour la Super Finale Elite Pro, Andréa a réalisé un festival avec trois dépassements. Troisième de la finale, le pilote du DA Racing termine la Course 1 en cinquième position. Dimanche, pour la Course 2, Andréa est resté sur le même rythme pour décrocher son ticket pour la Super Pole. Auteur du quatrième temps dans cet exercice spécifique, Andréa appréhende parfaitement la dernière finale du week-end pour s’offrir un nouveau Top 5 sur la glace. « C’était un week-end très positif, lâche Andréa Dubourg. J’ai pris beaucoup de plaisir au volant de la nouvelle Renault Captur du DA Racing. Les organisateurs de Val-Thorens nous avaient préparé une superbe piste. J’ai rapidement trouvé mes repères pour réaliser l’une des plus belles finales que j’ai disputées sur la glace avec trois dépassements et une grosse attaque pendant huit tours. Dimanche, je me qualifie pour la Super Pole avant de signer un nouveau Top 5. Je suis très satisfait de ces résultats et je tiens à remercier mes mécaniciens qui ont réalisé un sacré travail tout le week-end. »

Les pilotes du DA Racing ‘’J.B.’’ Andréa , Emmanuel Moinel, Christophe Jouet et le père Dominique Dubourg

Elite : Christophe Jouet était impatient de retrouver l’ambiance de la compétition après une longue convalescence due à un accident en course en début de saison. Et le moins que l’on puisse dire est que le pilote du DA Racing n’a pas traîné pour retrouver tous ses réflexes sur une surface intransigeante comme la glace. Après avoir profité des essais pour se « caler », le pilote de la Captur N°11 a augmenté le rythme pour prendre la troisième place des qualifications. Passé sur la deuxième ligne de la Finale Elite de la Course 1, Christophe a pris un excellent envol et a attaqué pour revenir sur les pilotes qui le devançaient avant de profiter de faits de course qui le hissent sur la plus haute marche du podium. Dimanche, avec le lest réservé au vainqueur de la course précédente, Christophe a bataillé ferme pour rentrer dans le Top 10 au huitième rang. Le pilote du DA Racing occupe la troisième marche provisoire du Trophée Andros Elite. « C’était très important de marquer le coup en remportant la première course, même si j’ai bénéficié de faits de course pendant la finale, confie Christophe Jouet. J’ai fait le maximum pour m’appliquer au volant de la Renault Captur et nous avons pu voir que les temps au tour étaient bons. Reprendre le rythme de la course a été plus dur que je ne l’imaginais. Dimanche, j’ai été défaillant, je n’ai pas été performant au bon moment et ensuite un concurrent vient me percuter pendant la finale, j’aurais préféré terminer ma course autrement. Je vais maintenant travailler les vidéos de l’équipe pour préparer l’Alpe d’Huez dans les meilleures conditions. »

Absent des circuits pendant la période estivale, l’étape de Val-Thorens est considérée comme une reprise pour Emmanuel Moinel. De retour avec le DA Racing après un premier hiver l’an passé, « Manu » a retrouvé un univers qu’il connaît parfaitement, un cadre idéal pour la confiance du pilote. Auteur d’une première manche qualificative exceptionnelle en étant le seul pilote à boucler quatre tours sous la barre des 3’13’’ ! Bien parti pour s’offrir sa première victoire sur la glace en Elite, le pilote de la Captur N°11 est victime d’un ennui mécanique et perd de précieuses places en finale. « Manu » a marqué suffisamment de points pour terminer la première course du week-end sur le podium. Dimanche, outre un lest embarqué de 20 kilos, le pilote du DA Racing a été en manque de performance. Neuvième à l’issue des qualifications, « Manu » s’est consolé en remportant la Finale Elite. « Nous avons réalisé de belles qualifications samedi après midi, précise Emmanuel Moinel. On ne pouvait pas mieux faire. Dimanche, malheureusement, la performance n’était pas au rendez-vous et le lest embarqué change le comportement de la voiture avec beaucoup plus d’inertie dans les virages. J’ai ressenti une montée en puissance progressive, mais je ne veux pas me « polluer » l’esprit avec des objectifs précis au risque de faire de mauvais résultats. Il est très important de garder la notion de plaisir pour garder une certaine efficacité. »

B.L.S. – communiqué © photo PAB