LES COUPES DE PÂQUES SE DEVOILENT

mercredi 12 avril 2017 par IMEC

Le Championnat de France FFSA des Circuits 2017 débute ce week-end avec les traditionnelles Coupes de Pâques de Nogaro, qui célèbrent pour l’occasion leur 50e anniversaire.

GT, coupes de marque et monoplaces, la compétition regroupe ce qui se fait de mieux sur le territoire national, à commencer par le Championnat de France FFSA GT qui revient dans le giron du SRO Motorsports Group cette saison. Également appelé GT4 European Series Southern Cup, l’épreuve sera accompagnée par la toute nouvelle Peugeot Racing Cup, qui effectuera ses grands débuts officiels dans le Gers. Renault Sport sera également de la partie avec la toujours très populaire Coupe de France Clio Cup. Les spectateurs pourront enfin découvrir les futures stars de la monoplace grâce à la présence du Championnat de France F4, qui lance aussi sa campagne 2017 dans le sud-ouest. Une première également avec des courses sprint de prototypes et bien sûr les bombinettes de la Twin’Cup

FFSA GT 4 European Series : Les 50e Coupes de Pâques ouvrent un nouveau chapitre sur la scène du GT national avec le coup d’envoi du Championnat de France FFSA GT – GT4 European Series Southern Cup 2017. Au total, ce seront une trentaine de voitures représentant six constructeurs – Aston Martin, BMW, Ginetta, Maserati, McLaren, et Porsche – qui s’aligneront au départ pour la première des six manches d’une saison placée sous le signe du renouveau. SRO Motorsports Group introduit en effet son format GT4 novateur en appliquant les mêmes recettes qui ont fait le succès de championnats aussi prestigieux que la Blancpain GT Series : maîtrise des coûts, équité technique, courses dynamiques mêlant professionnels et amateurs, proximité et retombées médiatiques, et convivialité du paddock. Côté pilotes et écuries, la liste des engagés de Nogaro offre le parfait mélange entre vitesse, talent, et expérience. Deux courses de 60 minutes avec arrêts aux stands et changements de pilotes obligatoires sont au programme pour ce week-end d’ouverture qui brossera un premier aperçu des forces en présence en FFSA GT – GT4 Sud

Peugeot 308 Racing Cup : Avec près de 23000 kilomètres de roulage, la Peugeot 308 Racing Cup fait son entrée officielle sur les circuits français ce week-end lors des traditionnelles Coupes de Pâques de Nogaro. Succédant à la RCZ Racing Cup, cette nouvelle formule Peugeot Sport est attrayante et propose de multiples débouchés ! Dotée de 308 chevaux, d’un poids léger, d’un châssis performant et d’une électronique spécifique, la Peugeot 308 Racing Cup sera assurément la nouvelle star 2017 des formules de promotion de Peugeot Sport. Le champion de la cuvée 2017 de la 308 Racing Cup sera récompensé d’une Peugeot 308 Racing Cup dotée d’un ’kit TCR perfo 2018’, et bénéficiera également du statut de pilote officiel Peugeot Sport (essais et opérations de RP). À noter que depuis 2016, Peugeot Sport a mis en place une filière ’circuit’ au sein de ses formules de promotion, qui permet aux jeunes kartmen d’accéder à l’automobile. En effet, le vainqueur du Championnat du monde IAME X30 Master 2016 (le Belge, Jeremy Peclers) fera ses débuts en Rencontres Peugeot Sport cette saison, au volant d’une 208 Racing Cup ; formule dans laquelle le vainqueur au classement final général remporte une saison de 308 Racing Cup.

Coupe de France Clio Cup : Trente-deux Renault Clio Cup seront au rendez-vous des Coupes de Pâques de Nogaro, pour entamer la saison 2017 de la plus prisée des Coupes de France. Déjà̀ couronné en 2012 et 2015, Marc Guillot sera l’un des candidats au titre, comme Thibaut Bossy ou Benoit Castagné. Toutes les Renault Clio Cup sont strictement identiques avec un moteur 4 cylindres turbo à injection directe de 220 chevaux à 6 000 tours / minute et une boîte de vitesses séquentielle à six rapports avec palettes au volant. Les tractions reposent sur un châssis affuté pour un poids total de 1 080 kilogrammes minimum. La Coupe de France Renault Clio Cup suit également le renouvellement de la gamme Renault. En 2017, seules les Clio Cup IV, Phase 2, avec un nouvel habillage du bouclier avant et des feux avant et arrière remodelés, seront éligibles. Quatre classements sont établis au terme des deux courses de 25 minutes (plus un tour) du week-end : Général, Junior (moins de 22 ans ou moins de 29 ans selon le palmarès), Gentlemen (plus de 40 ans) et Teams, sans oublier les deux points bonus attribués à l’auteur de la pole position.

Championnat de France F4 : Véritable école de la monoplace orchestrée par le centre de formation aux métiers du sport automobile de la FFSA (la FFSA Academy), le Championnat de France F4 a permis à de nombreux pilotes de faire leurs gammes avant de prendre leur envol vers les catégories supérieures. Un simple coup d’œil à la liste des anciens pensionnaires suffit à mettre en exergue la qualité de la formation dispensée puisque des talents du calibre de Jean-Eric Vergne, Pierre Gasly, et Anthoine Hubert ont brillé et gagné en F4 ces dernières années. Préparées de façon identique par les mécaniciens en formation à la FFSA Academy et tirées au sort en début de saison, les voitures garantissent l’équité entre les pilotes. La bataille promet de faire rage parmi ces 16 prétendants à la victoire dont le jeune Gersois Thomas Drouet et l’on connaîtra lundi soir, après trois courses de 20 minutes (plus un tour), le vainqueur et donc ‘premier de la classe’ pour ce début de saison. Pour rappel, le lauréat du Championnat de France F4 recevra en fin de saison, après les sept meetings prévus (Nogaro, Monza, Pau, Spa-Francorchamps, Magny-Cours, Barcelone, Paul Ricard), une dotation de 100 000€ HT ainsi qu’une place au sein de la Renault Sport Academy, en vue de son accession potentielle à la Formule 1 avec Renault Sport Racing.

La Twin’cup : initié par Marc Pachot la Twin’cup revient pour la 3e fois lors des Coupes de Pâques. A ce jour 120 pilotes ont fait acte de candidatures ce qui amène un plateau à guichet fermé et qui pourrait bien éliminer certains pilotes lors des qualifications. Du spectacle haut en couleur pendant les trois jours.

Le Proto Cup : une idée parmi tant d’autre ! Pourquoi ne pas lancer une compétition réservée aux prototypes, pendant 30 minutes, mais pas qu’une fois ? En effet trois épreuves sont au programme de ce 50e anniversaire des Coupes de Pâques, avec pourquoi pas un futur championnat mis sur pied dans les mois à venir, car dans l’immédiat ces épreuves ne comptent pour rien.

B.L.S. - @ photos Hervé Margolles et B.L.S.