LE GRAND PRIX DE NOGARO DETERMINANT POUR LE TITRE GT

vendredi 26 septembre 2014 par IMEC

Le Team Sofrev ASP arrive à Nogaro en tête du Trophée Equipe

Le sprint final est lancé pour l’attribution des titres en Championnat et Coupe de France FFSA GT. Et tandis que les concurrents abordent les deux ultimes étapes, l’édition 2014 est loin d’avoir rendu son verdict. De nombreux équipages peuvent en effet encore être sacrés, avec quatre binômes favoris qui se tiennent en treize petits points ! Si l’on ajoute à cela que huit duos différents se sont imposés en dix épreuves et que le tenant du titre Fabien Barthez fait son retour, le 54e Grand Prix de Nogaro s’annonce passionnant.

De nombreux candidats : De l’avis de tous, le rendez-vous de Nogaro s’annonce comme déterminant dans une saison qui a jusque-là livré de nombreux rebondissements. Déterminant tout d’abord parce qu’il ne reste « que » quatre courses et que les points glanés n’ont jamais compté aussi lourd dans la balance. Déterminant ensuite parce que tous les titres sont encore en jeu : Pilotes, Equipes et Coupe. Déterminant enfin parce que la course est plus que jamais ouverte et que chacun a sa chance. Au soir de la pause estivale, et grâce à une victoire dans le dernier tour au Val de Vienne, David Hallyday et Grégory Guilvert pointaient aux commandes avec l’Audi n°42. Mais après la rentrée, les deux hommes du Saintéloc Racing ont rétrogradé au troisième rang à douze longueurs. Forts de deux podiums à Magny-Cours avec la Porsche du Team IMSA Performance-Matmut, Raymond Narac et Nicolas Armindo ont enfilé à nouveau le costume de leaders qu’ils avaient eu plus tôt dans l’année. Les voilà en tête avec 132 points, soit 8 unités d’avance sur Henry Hassid et Mike Parisy, les deux pilotes de l’Audi n°51 du Sébastien Loeb Racing restant sur sept résultats consécutifs dans les six premiers. En grande forme, Philippe Giauque et Morgan Moullin-Traffort occupent la quatrième place, à 13 points, mais ils surfent sur une excellente dynamique dans le baquet de la Ferrari n°1 du Team Sofrev-ASP.

Le retour de Fabien Barthez : Avec trois succès cette saison - personne n’a fait mieux – dont le dernier de Ludovic Badey et Jean-Luc Beaubelique, Sofrev-ASP mène d’ailleurs le Trophée par Equipes. En local de l’étape, le team de Jérôme Policand pourra de plus compter sur une quatrième Ferrari en piste ! Aux côtés de la n°10 d’Eric Debard et Olivier Panis, la n°16 fera son come-back. Champion en titre avec Moullin- Traffort, Fabien Barthez sera de retour sur le GT Tour. Il sera pour l’occasion associé à Grégoire Demoustier, un habitué de la discipline. Les protagonistes sont nombreux au sein d’un peloton composé d’une vingtaine de voitures. Cinquièmes du classement et vainqueurs à deux reprises pour le compte du Team Duqueine, Jean-Claude Police et Soheil Ayari n’ont pas dit leur dernier mot dans la course au titre ! Du côté du Sébastien Loeb Racing, la seconde Audi, confiée à Roland Bervillé et Anthony Beltoise, peut aussi jouer les trouble-fêtes. Tout comme les deux Ferrari alignées par Sport Garage, pour Arno Santamato/Eric Cayrolle et Gilles Vannelet/Enzo Guibbert, toujours très proches des avant-postes. Alors que Speedcar devrait être de retour avec son Audi, Saintéloc fera courir une autre R8 LMS ultra pour Jean-Paul Buffin et Romain Monti. Enfin, GSE by DKR Engineering engagera une McLaren MP4-12C pour Laurent Cazenave et Claude Degremont.

Coupe de France FFSA GT : Qui de nous deux ? Deux équipages se disputent la Coupe de France GT. Leaders depuis le coup d’envoi avec la Ferrari n°350 du Team Duqueine, Philippe Colançon et Gilles Duqueine comptent 16 points d’avance sur Thomas Nicolle et Pierre Hirschi, le duo franco-suisse qui évolue à borde la BMW Z4 du Classic & Modern Racing, Autant dire que le moindre faux n’est pas permis. Saintéloc est aussi présent
avec une Audi pour Marc Sourd et Gilles Lallement.

Engagés et infos pratiques ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article4247

Source GT Tour