FRANCK MOREL : JE N’AI JAMAIS AUTANT ROULE

mardi 4 août 2015 par IMEC

Nicolas Fortin et Franck Morel qui répond aux questions de Frédéric Lombard

Un programme éclectique en VHC pour Franck Morel, le circuit en GT Classic, avec une Porsche GT 2 ex Larbre Compétition, le rallye avec une Porsche 911 SC ex Bernard Béguin, avec cette dernière il a disputé le 1er rallye VHC de la Montagne Noire en compagnie de son complice Nicolas Fortin. Ils terminent à la première place, du rallye presque à domicile étant tous les deux originaires de Revel. Retour sur cette épreuve avec Franck :

Franck, tu connais bien les routes empruntées par le rallye, est-ce un avantage ? : Oui, je les connais, mais un monde sépare la conduite de tous les jours de la compétition. De plus je n’avais pas de vrais repères, car l’an dernier nous avions abandonné très tôt. A ceci se rajoute le fait que dès départ nous avons roulé sur le mouillé, puis sous un déluge lors de la seconde spéciale. Les routes piègeuses demandent beaucoup d’attention, sinon la sortie de route te guette. Il s’agit d’un rallye long et compliqué à l’exemple du Rouergue et, je n’avais plus roulé en rallye, depuis le Quercy, il a trois mois.

En distançant rapidement tes adversaires, tu t’es vite mis à l’abri ? : Exact, mais je regrette le forfait de Béranger avec son Opel Manta, qui est une référence en rallye, avec qui tu peux t’étalonner. Il est vrai que spéciale après spéciale j’ai creusé l’écart, et je n’ai eu de cesse d’améliorer les chronos, avec à la fin des complètement pneus rincés. Cet écart m’a permis de peaufiner les réglages et de mieux appréhender cette discipline. Par contre je suis un peu déçu des temps par rapport à ceux réalisés par les voitures du moderne. L’écart est assez conséquent. Il faut dire que la Porsche est dans sa configuration strictement d’origine, elle doit peser entre 60, 70 kilos de plus qu’une 911 SC remise au goût du jour, et bien plus affûtée, un excédent de poids non négligeable.

Et maintenant passons au bilan général ! :

Dans l’ensemble très positif, et bien sûr heureux d’avoir gagné ! Je n’avais jamais autant roulé, un beau podium. Je pense que l’année prochaine tous les concurrents du VH seront de nouveaux présents, ce qui est une bonne chose. Un regret, le film réalisé sur le Montagne Noire ne comporte aucun passage des VHC, ceci est dommage.

Franck vise désormais plus haut avec une éventuelle participation au Tour de Corse historique, affaire à suivre.

Le classement ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article4997

B.L.S. @ photo André Diviés