DEUX VICTOIRES AU COMPTEUR POUR JEAN-LOUIS D’ ESPARBES

samedi 10 septembre 2016 par IMEC

Jean-Louis D’ Esparbes à la sortie de la courbe de Caupenne

Jean-Louis D’ Esparbes aborde toujours une course à Nogaro avec appréhension : rouler « dans son jardin », loin de le rassurer, lui met une pression propice à un « sur-pilotage » plutôt nuisible aux performances. L’an dernier, il avait également connu ici des soucis mécaniques, casse de turbo.. Mais tout s’est bien passé cette fois !

Les essais libres de vendredi, volontairement limités à quelques tours pour ménager la mécanique, permettent de valider le bon fonctionnement de la voiture, mais la piste, très glissante, est peu propice à une amélioration des chronos de l’an passé. Pas de problème non plus lors des essais qualificatifs du samedi matin, qui confirment la suprématie des BMW 530 IUS et des Escort. Il y obtient le 8e temps scratch et la « pôle » des 505. Départ en 4e ligne donc pour la course 1 de l’après-midi.

Course 1 : bon départ avec la canicule, mais impossible de revenir sur les BMW et les Escort ; il parviens cependant à gagner 2 places, et termine 6e au scratch et 1er des 505.

Dimanche, dans la course 2, il réussit de nouveau son départ depuis la 3e ligne, au détriment des Escort de Mora et Guerdoux, qui ne pourront revenir. Mora revient au contact, mais ralentit alors le rythme, vraisemblablement en proie à un souci mécanique. Il finit donc la course 4e derrière les deux BMW et l’Escort de Pierre François Clot, et 1er des 505... pour écoper à l’arrivée d’une pénalité de 2 minutes pour non-respect d’un « drive through » -qu’il n’a sincèrement pas vu- motivé par… un prétendu passage dans l’herbe au départ de la course… Après de longues et pénibles discussions, il arrive enfin, vidéos à l’appui, à prouver qu’il n’ait pas l’auteur de la faute qui lui est reprochée. La direction de course le pardonne donc le non-respect du « drive through », et le classement est rétabli.

Ces 2 victoires accroissent encore son avance dans la Coupe Antho 505 2016, mais il reste à terminer au moins une des 2 courses de chacun des 2 derniers meetings pour remporter le titre.

La suite au Mans les 24 et 25 septembre !

B.L.S. – communiqué de presse