DES ETUDIANTS FORMES AU TOP PAR LE LYCEE DE NOGARO

mercredi 13 avril 2016 par IMEC

Les deux professeurs debout, Jean-Yves et Daniel mais aussi pilote de la Formule Renault à ses heures, avec eux : Luis (combinaison bleu), et Jordan avec à droite Nicolas.

Qui n’a jamais rencontré dans l’ enceinte du circuit Paul Armagnac ou autres le semi remorque portant les inscriptions Lycée d’ Artagnan – Nogaro ? A vrai dire il faut ne pas vouloir le voir, ses couleurs ne passent pas inaperçues.

Il ne paraît pas anormal que des élèves puissent apprendre les enseignements prodigués par des professeurs, axés sur les sports mécaniques, en étant juste à quelques encablures du lycée de Nogaro. Créé en 1990 cet enseignement dénommé ‘’mécanicien sur véhicules de compétitions’’ va apporter des notions très importantes dans ce métier qu’est la voiture de compétition. Il consiste à en faire des professionnels très pointus dans la maintenance des voitures de courses. Il vont tenter de rechercher la petite bête, ce qui veut dire être au top du top, pour décrocher le dixième de seconde, voire plus pour le pilote qui veut gagner. Pour décrocher le sésame des 14 candidats par an, tout futur élève doit avoir un Bac Pro ou un BTS, sa formation d’une année se fait en alternance études et assistances en compétition, sans oublier des séminaires. Côté atelier, les travaux pratiques vont sur des véhicules clients, pour l’entretien, les réparations, les réglages et, vers les voitures de compétitions avec par exemple les réglages des trains de Formule Renault, d’ interventions sur les moteurs, mais aussi sur le soudage, usinage (tour, fraiseuse etc), qui offre un large panel d’ activités. Sur circuits, les étudiants sont immergés dans le bain de la compétition, assistance, réparation, entretien, ceux sur quoi ils désirent s’orienter vers l’activité professionnelle. Après cette formation, ils doivent passer un examen qui leur permettra de décrocher un enseignement de niveau 3. Dans quelques jours, la dernière promotion qui ont déjà tous trouvés du boulot vont rejoindre de nouveaux horizons, celui qu’ils ont voulu tant embrasser : l’ambiance compétition.

Ce jour là, les trois étudiants étaient sur le circuit de Nogaro avec Kévin, Simon et Jeremy qui terminent leur formation.

B.L.S.