AGORA : UNE ASSOCIATION QUI MET TOUT EN COMMUN POUR AVANCER

mercredi 18 mai 2016 par IMEC

Les membres présents voici quelques jours, lors d’une réunion sur le circuit de Nogaro.

L’ association AGORA (Association du Groupement des Organisateurs des Rallyes Tout Terrain]) existe depuis 2013, son but : l’entraide de ses membres, mais revenons un peu en arrière. Aujourd’hui, présidé par Philippe Pérez l’organisateur du rallye des Cimes, elle regroupe tous les organisateurs technique du rallye tout terrain, qui sont inscrits en Championnat de France. Les membres de cette association mettent en commun leurs idées mais pas que, en premier lieu faire avancer les choses. Ils sont à l’écoute des pilotes, copilotes et généralement de tous les acteurs de la discipline.

Un domaine très vaste, cela va de l’harmonisation des calendriers, mutualiser les moyens, mettre en place des achats groupés, recherches de partenaires, pour les épreuves mais aussi nationaux, comme Tecno Spit ou Tonnycat. L’aide dans le besoin financier d’un organisateur rentre aussi dans l’ attribution de l’association. Dans les récentes créations il faut retenir en fin de chaque saison la fête du Tout Terrain avec remises des coupes et trophées, une ou deux réunions de travail, ces deux rendez-vous alternent entre le nord et le sud de la France. Il faut également saluer la création en 2015 d’un groupe de voitures antérieures à 2001 le Legend Group, qui sans cela ces autos resteraient au fond d’un garage à rouiller. Le prix des engagements est désormais identique pour chaque organisateur ainsi que pour la remise des prix. Des primes sont attribuées à la performance par catégorie, qui récompensent tous les équipages du premier au dernier, un tirage au sort permet aussi aux pilotes d’être récompensé. Les vérifications à l’année sont gratuites ce qui n’était pas le cas jusque là. La recherche des économies sont aussi de mise tout d’abord en mutualisant autant que peu se faire le matériel et autre. Lorsque l’on demande à Philippe s’il y a un pont avec la FFSA, ce dernier nous avoue que non, il faut que chacun fasse son travail sans empiéter chez les autres, il n’y a pas d’interférence.

B.L.S. @ photo M.F.E