A PAU ARNOS, 17 BARQUETTES PARFAITEMENT ALIGNEES

jeudi 12 octobre 2017 par IMEC

De retour sur les circuits après quelques mois d’attente, le challenge AvenirCup a fait forte impression à Pau Arnos avec ses 17 barquettes parfaitement alignées dans le paddock Pas mal pour une reprise !

Aux fidèles habitués c’étaient greffé, 2 nouveaux venus Jean-Marc Durenteau et Bernard Dupuy, ce dernier se montrant d’emblée un concurrent coriace et talentueux, ainsi que la nouvelle Ecurie Bleue présentant 2 ARC impeccables pilotées par Dominique Pascal, Honnoré Durand et Alain Romanet. Du côté de l’écurie Simkitr Simca une nouvelle voiture a fait son apparition, celle de Cyril Rubaud.

Une séance d’essai et 2 courses de 20 minutes étaient au programme et malgré les très pessimistes prévisions météorologiques les pneus pluie n’ont pas été utilisés, et il valait mieux car le programme concocté par PITS Organisation ne permettait pas d’hésitations, les essais officiels et les 2 courses étant regroupées le dimanche. Gare aux problèmes mécaniques ! Malheureusement, de la casse il y en a eu : pas de sorties de route mais pas mal de soucis de fiabilité.

Les essais : sans coup férir et sur une piste froide mais sèche Jean Luc Delort (Merlin) signait la pole position devant Lionel Martinucci (Arc) très impressionnant, et Lebeaupin (Arc) toujours dans le haut du tableau, l’étonnante Legallen de Bernard Dupuy dont c’était la première sortie, Dominique Pascal prenant la bonne mesure de sa voiture, et enfin Gilles Landrin (Arc) toujours aussi régulier fermant le top 6 des essais. Durenteau (Arc) perd une roue et reste immobilisé sur la piste causant l’interruption de la séance avant l’arrivée de la pluie.

Course 1 :le soleil faisant timidement son apparition, surprise en 1re ligne : Jean Luc Delort (Merlin) ne se présente pas suite à la casse de sa boite de vitesses laissant Lionel Martinucci et Patrick Lebeaupin en découdre dès l’effacement du Pace Car. Lionel prend dès cet instant la course en main, assurant un écart constant avec son poursuivant, par contre derrière la bagarre est intense avec un peloton composé de Dominique Pascal, Bernard Dupuy et Gilles Landrin pour la 3e place. Après l’intervention du Pace Car suite à la sortie de route de Cyrile Rubaud, la Legallen de Dupuy règle tout le monde se retrouvant 2e tandis que D Pascal, après une incursion dans les bas cotés récupère la 4e place aux dépens de Gilles Landrin qui finira quand même sur le podium suite à l’abandon à 3 tours de l’arrivée de Lionel Martinucci (rupture de différentiel), auteur du record du tour. La victoire revient donc à Patrick Lebeaupin devant Dominique Pascal et Gilles Landrin. Dupuy ayant dû faire un passage par les stands . Au pied du podium on retrouve un habitué Yves Riffiod qui nous a régalés d’une magnifique remontée.

Il faut noter qu’en mémoire de Christian Dubois ancien organisateur de la Coupe de l’Avenir, disparu dernièrement, le staff d’ AvenirCup, a créé une récompense pour le pilote le plus combatif. Ce trophée appelé « prix de la combativité Christian Dubois » a été donné à Yves Riffiod qui nous a régalé de ses remontées et de ses dépassements

Course2 : dans une atmosphère plus chaude et sèche la pré-grille fait apparaître quelques manques ,plusieurs pilotes n’ont pu réparer suite a leurs abandons en 1re manche . On retrouve en 1re ligne Lebeaupin et Alain Roumanet qui partage l’ARC MF6 avec Dominique Pascal, avec en embuscade Landrin et Lemoine (ACL) prêts à en découdre eux aussi. Dès le départ Lebeaupin mène avec autorité le peloton, suivi de Roumanet, Lemoine et Landrin. La Legallen de Dupuy partie en fond de grille ayant doublé Sadorge et Lolom dès le départ se retrouve rapidement en bagarre avec Landrin et Lemoine qui commence à rétrograder en raison de problèmes de tenue de route. Dupuy s’empare de la 3e puis de la seconde place qu’il ne quittera plus jusqu’au drapeau à damiers, tandis que Gilles Landrin dépasse Alain Roumanet les positions restant figées jusqu’à la fin. Ensuite on retrouve l’écurie Simkit avec Jean Luc Mainguy et Cyrille Rubaud 6e malgré une superbe figure dans le très technique pif paf de la ligne droite, semant à cette occasion la panique dans le peloton au 6e tour.
Belle 7e place de Sadorge dont la SMS semble en nette progression, derrière on retrouve Fabrice Lolom qui poursuit la mise au point de sa voiture, et Paul Guillen avec sa belle Urban qui prend la mesure de sa barquette.

Le prix de la « combativité Christian Dubois » a été donné à Cyrille Rubaud pour ses belles figures dans le peloton et sa remontée à la 6e place. Au Challenge AvenirCup, avec le jeu des coefficients, c’est le régulier Gilles Landrin déjà vainqueur des 2 premiers challenges qui prend la tête avec une avance de quelques points sur le malchanceux Jean Luc Delort, Lebeaupin et Lemoine.

B.L.S. – communiqué © photos D.R.