A ESTORIL, LES NUAGES N’ONT PAS GACHE LE DEBUT DE LA FÊTE

samedi 5 novembre 2016 par IMEC

GT/Tourisme : Assurée du sacre 2016 dans la catégorie reine du GT, la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom prépare patiemment son retour aux avant-postes en essais privés. Respectivement 4e et 3e de la classe (GTV1 et GTV2 confondus), l’équipage Pagny / Perrier / Bouvet boucle ensuite cette première journée en tête des essais libres et peut nourrir de beaux espoirs pour les qualifications qui débuteront demain, samedi, à 9h15. Les champions en titre devancent la Ferrari 458 GT3 n°51 AF Corse de Cordoni / Zanuttini / Montermini et la Porsche 991 GT3 R n°76 IMSA Performance de Narac / Cornac, soit les deux voitures qui se sont illustrées en essais privés. Au sein du peloton des GTV2 incroyablement disputé ce week-end, la Porsche 991 GT3 Cup n°3 Racing Technology de Leherpeur / Chargé / Noël tire la première et précède la Porsche n°67 IMSA Performance de Pierre / Armindo et les trois machines du Porsche Lorient Racing, dans l’ordre les n°62 (Polette / Lelièvre), n°66 (Blasco / Ancel / Gibon) et n°63 (J.F. Demorge / A. Demorge).

LM P3 : Si Nielsen Racing, avec la Ginetta n°59 de Muston / Winslow / Moseley, signe le chrono de référence des premiers essais privés, LNT / Simpson Motorsport s’est ensuite distingué en plaçant la n°57 de Tomlinson / Simpson / Burke, aux avant-postes du PFV dans la deuxième séance, puis lors des essais libres. A l’issue de cette dernière session qui se conclut en nocturne, Lawrence Tomlinson, le boss de Ginetta, devance une autre G57 du team, à savoir la n°50 de Robertson / de Jong / Vilariño. Dans le clan des LM P3, après les leaders d’Inter Europol Competition, Smiechowski / Hippe, associés sur la Ligier JS P3 n°13, puis le duo de la n°48 du Kox Racing, Kox / Pronk, Duqueine Engineering termine la journée en tête avec la n°9 que se partagent Borga, Clément et Duqueine. Dans la pénombre d’Estoril, la Ligier n°33 – la deuxième engagée par Inter Europol Competition – s’assure pour sa part du meilleur chrono de la catégorie Prestige.

Endurance Proto : Deux séances d’essais privés étaient organisées aujourd’hui, et aucun team, ni aucun équipage, n’est parvenu à se montrer au dessus du lot. CD Sport domine en effet la première session, avec la Norma M20 FC n°32 de Maulini / Bole-Besançon / Foubert qui conclut devant les Norma n°66 de RC Formula, écurie débutante dans le Challenge qui aligne le trio Robert / Droux / Redais, et n°2 TFT des leaders Vilarino / Ferté / Illiano. Equipe Palmyr et DB Autosport se placent alors en embuscade, mais c’est ensuite à eux d’occuper les avant-postes. La n°22 DB Autosport de Delafosse / Dannielou / Petersen se hisse en effet au sommet de la hiérarchie des Essais Privés 2 devant la n°40 Equipe Palmyr de Mondolot /Zollinger / Thuner, tandis que CD Sport s’invite une nouvelle fois dans le Top-3, mais avec la n°30 de Scheier / Taittinger / Cochet.

Challenge Monoplace : Probable champion, dimanche, à l’arrivée de la dernière course de la saison, Alex Peroni a pris une option sur le titre – ou tout au moins un ascendant psychologique – en arrachant la dernière pole de l’année. L’Australien de TS Corse s’élancera devant le Hollandais Rinus Van Kalmthout (MP Motorsport), de retour dans le Challenge, tandis que les Français Gilles Heriau (Formula Motorsport, le dernier à pouvoir encore priver Peroni de la couronne) et Grégoire Saucy (GSK Grand Prix) se partageront la seconde. Alexey Chuklin (MP Motorsport) et Antoine Robert (RC Formula) se positionneront sur la troisième, Erwin Creed et Nicolas Melin, tous deux pensionnaires de Formula Motorsport, sur la quatrième. En Gentlemen, « Lebreton » se distingue en signant le meilleur chrono de la catégorie devant un quatuor de Sports Promotion composé de Christophe Hurni, Sébastien Page, Luis Sanjuan et Esteban Garcia.

B.L.S. – communiqué @ photo Hugues Laroche