VHC A NOGARO : LA DERNIERE REPRESENTATION

vendredi 18 octobre 2013 par IMEC

Ce week-end sera la dernière représentation des séries VHC sur le circuit de Nogaro. Certains titres sont déjà acquis, d’autres pas encore, il faudra attendre dimanche soir pour connaître les derniers champions, mais les sept catégories vont être âprement disputéesn histoire de finir la saison 2013 en beauté. Pour cet ultime rendez-vous aux plateaux VH se joindra la Legends Cars Cup.

Le Trophée Maxi 1000 : Royaume des petites sportives des années antérieures à 1977 (dans la limite de 1300 cm3), le Trophée Maxi 1000 ne sera pas en reste côté spectacle. On y attend une trentaine d’autos et une diversité de modèles apte à raviver bien des souvenirs. Bien parti pour conserver son titre au volant de sa Berlinette Alpine A110, Maxime Lefebvre se frottera une fois de plus à une horde de Mini Cooper, emmenées par les Philippe Gandini, Michel Frenoy, Lionel Couche, Philippe Quiriere, Julien Trousse…. Côté Alpine, le pilote Picard aura toutefois un allié de choix en la personne de Jean-François Besson, alors qu’Olivier Legriffon s’emploiera, comme toujours, à arbitrer le match aux commandes de sa rare Matra Djet 6. Côté pilotes régionaux, on suivra en particulier Tomy Gruelles (Marcos), ou encore Philippe Lalanne, Jacques Tillos et Guillaume Gagnard, tous engagés sur des Mini Cooper.

Le Challenge Formula Ford Historic : Les deux courses de ce challenge, où se réunissent des possesseurs de Formule Ford de la période 1967-1981, ne seront à rater sous aucun prétexte. Avec près d’une quarantaine de monoplaces en piste et un duel au sommet entre le Palois Olivier Rechêde et le Suisse Pierre-Alain Lombardi (tous deux sur des Lola T540) pour le gain du titre 2013, ce double rendez-vous sent la poudre ! Dans le sillage de ce duo majeur, les outsiders seront également légion, avec Alain Girardet, Michel Ghio, Jean-Jacques Deverly, l’autre Palois Laurent Courregelongue, Yannick Verhille (tous sur des Van Diemen), Laurent Fort (Crossle), Didier Mantz (Royale), etc. Les couleurs régionales seront également défendues par François Bugat, Paul Alquier, Jean-Martin Dubourdieu ou encore Michel et Brice Cordero. Par ailleurs, Régis Prévost (McNamara), Thierry Gallo (Merlyn) et Yves Le Roy (Dulon) se partagent les faveurs du pronostic en classe A.

Trophée F3 Classic : Bien qu’assuré de conserver son titre, l’Italien Valerio Leone (March 783) sera bien à Nogaro pour le final de ce Trophée F3 Classic, qui remet en scène les Formule 3 d’avant 1985. Ses actuels poursuivants au classement général seront autant d’adversaires de premier ordre, qu’il s’agisse du Monégasque Fabrice Notari (Ralt RT3), Jean-Pierre Eynard-Machet (Martini MK31), Frédéric Lajoux (Martini MK34) ou Laurent Vallery Masson (Ralt RT3), par ailleurs… coorganisateur du Grand Prix ! En plus de ces fidèles, il faudra également compter avec le Toulousain Remy Fraisse (martini MK31), toujours redoutable à Nogaro, l’Anglais Rob Moores (Chevron B38) et le revenant Patrice Faurie, qui partagera la Chevron B47 de Maxence Thoinard. A un niveau plus modeste, André Hirel (Martini MK42) évoluera lui aussi sur ses terres.

HTCC – Groupe 1 : Encore un plateau bien rempli ! L’HTCC réunira une bonne quarantaine d’anciennes berlines (« pré 1980 ») du Groupe 1 à Nogaro. De quoi animer de furieuses batailles, dont les plus sûrs animateurs sont connus : Pierre-François Clot (Escort RS200), qui vient de dominer ses pairs à Lédenon, Philippe Gosset, Patrick Bourguignon (Chevrolet Camaro), Jean-Pierre Vacher, André Cholley, Jean-Luc Rancon (Escort RS2000), « Levla » (BMW 30 CSI), Stéphane Delecour (Opel Commodore) et autre Dominique Josquin (Rallye 3). Du côté de la catégorie Prostock (les autos les plus proches de la série), les deux courses s’annoncent, là encore, très ouvertes entre les Philippe Truffier (Scirocco), Bernard Lamoureux (Alfa GTV), Franck Cabarrou (BMW 323) et bien d’autres fervents de ces confrontations dignes des années 80, où les pilotes régionaux seront en nombre.

Trophée Saloon Car : Après avoir un moment songé à clore sa saison au Nürburgring, le Trophée Saloon Car viendra finalement renforcer les effectifs à Nogaro. Ses protagonistes se mêleront pour l’occasion à leurs homologues du Challenge Asavé pour deux courses communes. Ils seront près de 25 à livrer cette ultime bataille, dont Marc Louail (Ford Falcon) et Christophe Terriou (Porsche 911 RS), les mieux placés pour décrocher le titre mais aussi les victoires d’étape en l’absence de protos de pointe. Gilles Terrones (LRP) et Jean Moindrot (Grac MT14) seront toutefois les mieux armés à ce niveau, alors que les autres catégories, Eighties, Sixties et Seventies, devraient notamment sourire à Fabrice Lefebvre (Cox), Gérard Portebosq (Porsche 911 RS), Jacques China (Porsche 964), Patrick Fuet (BMW 325), ou Vincent Drouilleau (Alfa GTV6).

Challenge ASAVE GT et Tourisme} : En partageant la piste avec le Trophée Saloon Car, le Challenge GT/Tourisme de l’Asavé vivra donc lui aussi son épilogue dans le Gers. Bien placé pour décrocher un deuxième titre consécutifs, Patrick Andréoli en sera l’un des pilotes les plus en vue aux commandes de sa Porsche 911 3 litres. En l’absence de Claude Boissy, en convalescence après le malheureux accident dont il a été victime à son retour du meeting de Lédenon, le Parisien devra surtout se méfier de l’impressionnante Chevrolet Corvette de José Beltramelli, la Ford Falcon de Julien Gruau, la De Tomaso Pantera de Jean-Claude Allemang et de quelques autres Porsche 911. Les Alpine A110 de Jean-Marie Bracq et Claude Provost auront certainement, elles aussi, leur mot à dire.

Trophée F. Renault Classic : Difficile de parler d’un Grand Prix de Nogaro historique sans évoquer les grandes heures de la Formule Renault, dont le passé est si lié au circuit gersois. Le Trophée Formule Renault s’en charge à merveille et réunira ce week-end près d’une vingtaine de ces monoplaces (jusqu’au millésime 1994). Bernard Lacour (Martini MK33 turbo), déjà assuré d’en être le champion 2013, retrouvera notamment sur sa route Tony Boudreault et Jean Boizeau (sur des Orion), Régis Amelin (Swift), Antoine Boucherie, Claude Tourand (Martini), André Machemy et Jean-Christian Darlot. Comme ces deux derniers, Robert Riviere (Martini) figurera parmi les régionaux de l’étape.

Horaires et engagés ici : (1) voir ici : http://www.actumecanique.fr/spip.php?article3992

B.L.S. – Source FFSA