UNE TROISIEME PLACE BIENVENUE POUR ERIC CAYROLLE

mardi 4 juillet 2017 par IMEC

Troisième place pour Eric Cayrolle et Arno Santamoto au volant de l’ Aston Martin Vantage

La 3e manche de la saison en FFSA GT est allée s’écrire en Bourgogne, sur le circuit de Dijon-Prenois que la discipline a boudé durant cinq ans. Ce tracé rapide et technique se complique quand la pluie s’invite, ce qui fut le cas samedi, jour de la course 1. La première partie de ce Championnat de France est entérinée, le titre est loin d’être joué, il est même énormément indécis. Six vainqueurs différents ont été enregistrés au cours des 6 courses de cette première partie !

Pour Eric Cayrolle et Arno Santamato, on peut dire que les premiers essais libres se sont transformés en soupe à la grimace mais, ensuite les difficultés rencontrées se sont dissipées. Suite à une étude approfondie des acquis de données de l’Aston Martin du Street Art Racing, il s’est avéré que le pot catalytique était la cause du manque de puissance du moteur dont se plaignait l’équipage. Après un changement de la pièce défectueuse, le moteur s’est mis à fonctionner de façon courante, Eric et Arno en retrouvent leur sourire même si, aux qualifs, leurs places sur la grille de départ ne les reflètent pas. Le manque de roulage en essais libres s’en fait tout naturellement ressentir. Mais, le binôme s’avoue soulagé et se met ‘aux affaires’ pour les deux courses avec une détermination qui les met aussitôt en lumière.

Course 1 : une manche sur une piste délicate en raison des averses qui, selon le ciel allait s’assécher sans y parvenir. « J’ai roulé sur des oeufs, en remontant mes adversaires un par un, en prenant des risques et suis rentré pour céder le volant à Arno en 6e position. Là, nous avons perdu du temps, la passation de volant a duré 21 secondes. C’est un point sur lequel nous devons travailler car, cela coûte des places. Arno pointa à la fin de son premier tour en 19e position avant d’ encaisser une pénalité pour avoir mangé la ligne de course… »

Course 2 : Eric s’estomaque « Arno a pris un envol d’un autre monde !. Il a entamé ensuite une folle remontée au milieu des Porsche et Ginetta. Notre Aston est allée pointer jusqu’à la 3e place avant que je ne prenne le manche. Je l’ai assuré. Nous terminons 2e donc, sur le podium dont nous retrouvons le chemin et cela met du baume au cœur après le début de saison difficile et compliqué que nous avons vécu. Ca met aussi en confiance pour la seconde partie de la saison. Six courses à disputer après la trêve estivale et sincèrement, nous sommes bien gonflés pour les trois rounds à venir. Ils nous seront – nous l’espérons – aussi souriant que celui de la course 2 à Dijon et si, une victoire venait s’y greffer, nous n’y cracherons pas dessus… »

B.L.S. – communiqué @ photo Dirk Bogaerts/SRO