TROPHEE ANTHO 5O5 : UN SCORE SANS APPEL POUR D’ESPARBES

mardi 20 octobre 2015 par IMEC

Christian Muratet motoriste et Benjamin Diaz team manager avec leur champion : Jean-Louis D’Esparbes

Le suspense aura duré jusqu’au bout, mais ça y est, c’est fait : nous avons gagné le titre du Trophée Antho 505 2015, premier de nom.

Mon forfait à Magny-Cours, m’a t fait consommer mon ‘’joker’’, le classement final ne retenant que les cinq meilleurs résultats des six meetings de la saison, je dois impérativement être à l’arrivée d’une des deux courses à Lédenon, pour l’emporter. C’est donc avec une pression certaine que j’aborde cette dernière manche de l’année.

Un court galop d’essai à Albi m’a certes rassuré sur le bon fonctionnement de la voiture en général, et de l’embrayage en particulier, dont les raisons de sa défaillance dans la Nièvre n’ont toujours pas été élucidées. Lédenon est un circuit exigeant pour les mécaniques, piégeux, cassant en cas de sortie de route… et c’est loin d’être mon préféré !

A l’exception d’une incursion dans le bac dans le « triple gauche », les essais libres du vendredi se déroulent sans problème et confirment la bonne forme de la voiture. En qualifs le samedi, j’obtiens la pôle des 505… pour 4/100es de seconde seulement devant le belge Christian Lange, visiblement très à l’aise sur ce tracé sinueux, mais 9e au général et loin derrière le funambule Pierre François.Clot et sa Ford Escort.

Lors de la course , dimanche à l’aube, je prends un départ moyen, me fait passer par lange que je vais harceler jusqu’à l’avant-dernier tour… où je le passe pour finir 9e au général et 1er des 505 : le titre est dans la poche ! L’après-midi, cCourse 2 … « just for fun » : après un départ correct, je distance plus facilement les autres 505 pour terminer 8e au général.

Un score sans appel : après 5 meetings, 5 pôles positions, 10 courses, 10 victoires… que demander de plus ? sans Cette saison m’a apporté de très grandes satisfactions en termes de pilotage comme de relations humaines, et m’a ainsi conforté dans mon choix, il y a un an, de m’engager dans ce challenge.

Source J.L. D’Esparbes @ photo B.L.S.