LE RETOUR D’ ERIC CAYROLLE SUR LE CIRCUIT DE SPA

vendredi 23 septembre 2016 par IMEC

Depuis le Grand Prix Automobile de Pau en mai dernier en GT4 European Series, Eric Cayrolle n’avait plus emprunté les tarmacs ni de France, ni d’Europe. Il pare à ce manque dès ce week-end, en se déplaçant en Belgique, à Spa-Francorchamps, pour rejoindre le CMR by Sport Garage et disputer la manche Michelin GT3 Le Mans Cup (1), en lever de rideau de l’Endurance Le Mans Series (ELMS). Pour le Palois de nombreuses participations sur ce circuit des Ardennes belges sont à son compteur, mais celle-ci, revêt un intérêt tout particulier : ce sont les retrouvailles avec sa Ferrari 458 Italia avec laquelle il a couvert trois saisons en GT FFSA. Autre raison de son enthousiasme, il y retrouvera son habituel équipier, Arno Santamato. A eux deux, avec un cheval cabré vieillissant, il n’en perdent pas leur optimisme : « Il est certain que nous allons souffrir face à la nouvelle génération des GT3, mais, le plaisir de piloter reste entier et rentrer dans le ‘top 5’ serait sympa… » Des essais libres permettront à Eric et Arno de se dérouiller les jambes ; la séance qualificative du samedi à la charge de Eric le Pilote FIA ‘Bronze’ (2) sera un défi personnel ; quant à la course qui se déroulera à 17 heures le samedi et qui durera 2 heures, elle devrait permettre aux duettistes de prendre leur pied durant cette endurance qui leur demandera concentration et tactique. « Nous verrons bien ce qui nous attend et ce que va donner cette prestation. Elle se veut dans l’optique de préparer 2017, nous étudions toutes faisabilités Ce sera surtout une belle et bonne occasion de reprendre notre GT3 avec laquelle nous avons vécu de grands moments en particulier en 2015 mais aussi de grandes déceptions en perdant le titre de Champion de France la même année. »

(1) : Nouvelle venue en 2016, la Michelin GT3 Le Mans Cup est réservée aux voitures en conformité avec le règlement GT3 de la FIA.

(2)Les équipages sont composés de deux pilotes. Le premier doit répondre à la catégorisation FIA « Bronze », tandis que le second peut être un pilote « Bronze », « Argent » ou « Or ».

B.L.S. Source M.F.E. @ photo P. Hecq