LE DA RACING VEUT INTENSIFIER SES EFFORTS

mardi 25 avril 2017 par IMEC

Auteur d’une première remarquée à Barcelone avec Jean-Baptiste Dubourg, qualifié en demi-finale et Grégoire Demoustier, qui a réussi son entrée dans la discipline, le Team DA Racing-Eurodatacar a connu un week-end portugais plus difficile avec néanmoins des motifs de satisfaction.

Déterminé à confirmer ses bonnes performances de Barcelone, Jean-Baptiste Dubourg ne cachait pas son ambition d’obtenir sa place pour une nouvelle demi-finale. Malheureusement, le pilote de la 208 WRX du Team DA Racing-Eurodatacar a dû faire face à des avaries techniques pénalisantes qui ne lui ont pas permis de s’exprimer dans les meilleures conditions. Si le girondin devait composer avec un manque de puissance dans les portions rapides, « JB » a montré toute son aisance dans la partie terre avec des références chronométriques proches des plus rapides de la course. Constamment à l’attaque, notamment lors de la quatrième manche, Jean-Baptiste termine son week-end aux portes du Top 15 à la dix-septième place.

Quelques jours après son podium en Championnat de France GT, Grégoire Demoustier a retrouvé l’habitacle de la 208 WRX du Team DA Racing-Eurodatacar pour sa deuxième de course dans la discipline. Après une première à Barcelone qui lui a permis de découvrir ce nouvel environnement, Grégoire a profité de ce rendez-vous portugais pour améliorer considérablement ses performances après avoir été pénalisé par un problème de Turbo lors des essais. Avec des temps au tour de plus en plus rapides, « Greg » confirme les premières sensations ressentie à Barcelone début avril, de bon augure pour son prochain rendez-vous chez lui en Belgique sur le circuit de Mettet. En voici ce que pensent les pilotes :

Jean-Baptiste Dubourg : « Il faut reconnaître que nous avons connu une course particulièrement compliquée. Nous savons tous que l’une des principales clés de la réussite est la fiabilité et ce week-end, cela n’a pas été le cas. Nous savons que nous devons composer avec un moteur qui ne bénéficie pas des dernières technologies, mais il y a eu une accumulation de petits soucis qui ne nous ont pas permis d’être performants et tout le monde va devoir travailler. En revanche, dans les portions terre, la voiture est particulièrement efficace et j’avais de bonnes sensations lors de la quatrième manche. Nous devons maintenant être concentrés sur la prochaine étape du Championnat du monde à Hockenheim début mai. »

Grégoire Desmoutier :« L’approche n’était pas la même, à Barcelone, j’avais tout à découvrir et ce week-end, en arrivant à Montalegre je n’avais plus qu’à me concentrer sur mon pilotage. Malheureusement, des soucis de turbo ne m’ont pas permis de profiter de l’intégralité des essais, mais par la suite j’ai pu hausser le rythme de tour en tour en retardant notamment mes freinages. J’ai également profité des conseils d’Andréa Dubourg qui avait fait le déplacement ce week-end, c’est un plus pour la confiance et je sais maintenant où je peux aller chercher des dixièmes. C’est motivant pour ma prochaine course en Belgique. »

B.L.S. – communiqué @ photo DPPI