ILS ONT ESSAYE LA RCZ RACING CUP A NOGARO

mardi 31 janvier 2012 par IMEC

Après le circuit Bugatti du Mans, Peugeot Sport a pris possession de celui de Nogaro pour faire essayer la toute nouvelle RCZ Racing Cup à une centaine de pilotes. En septembre dernier, nous avions découvert cette nouvelle voiture de compétition à Albi ainsi que ses principales caractéristiques voir ici : http://www.actumecanique.fr/spip.php?article1608 . Il faut l’avouer, le visuel d’un stand d’exposition et celui de la piste n’est pas tout à fait le même. Mais le premier aperçu que nous avions eu lors de sa présentation statique, ne nous avais pas laissé insensible. Dérivée de la grande série comme ses sœurs aînées, elle a en plus des lignes très félines. Faut-il voir dans son design les marques de la firme de Sochaux, pourquoi pas ? Le second rendez-vous nous fait directement plonger dans le milieu de la compétition. Avant de s’élancer pour les séances d’essais, nous avons pu découvrir de façon plus détaillée son anatomie, qui tout en étant du haut de gamme en matière technologique, offre une vision d’une voiture de course assez conventionnelle et simple dans sa conception. L’intérieur ressemble à n’importe quel autre poste de pilotage d’une berline de course, avec toutes fois des plus pour une voiture issue de la série : un volant muni des palettes de changement de vitesses et juste en face du pilote un écran digital. Des gros plus pour ceux qui vont devoir dompter celle belle féline sur les pistes. Extérieurement, en premier lieu ce qui saute aux yeux c’est son imposant aileron et ses roues de 18 pouces prêtent à dévorer le bitume, alimentées par le moteur 4 cylindres 1.6 THP qui délivre 250 ch. pour un couple de 290 N.m. Qu’en pensent les pilotes ?

Benoît et Eric, nos pilotes d’essais

Quoi de mieux que de demander à Benoît Castagné qui, connaît bien la marque pour participer régulièrement aux Rencontres Peugeot Sport, ou à Eric Trémoulet qui a régulièrement fréquenté ces mêmes meetings, mais aussi la Clio Cup terminant la saison 2011 avec le titre de meilleur Junior. Ils sont chargés de nous livrer leurs sensations après avoir pris le volant de la RCZ pendant quelques tours.

« Vendredi dernier, j’ai eu l’occasion d’essayer la dernière née des formules de promotion Peugeot : la RCZ Racing Cup.
Première impression, l’auto a une « gueule d’enfer » même si elle est assez imposante. Le modèle de série est déjà sympa, mais avec les jantes en 18 et l’aileron arrière imposant le look racing est du plus bel effet. Le bruit caractéristique du moteur THP n’est pas vilain non plus.
Lorsqu’on s’installe à bord, il faut d’abord se contorsionner pour atteindre le baquet tant l’arceau cage est imposant. Une fois assis par contre on a une impression d’espace très agréable. Le poste de conduite est très ergonomique, j’ai beaucoup aimé l’afficheur digital, idéalement placé sans masquer le champ de vision.Une pression sur la palette de droite, 1re et c’est parti. Ce qui surprend d’abord ce sont les freins, sans assistance il faut appuyer franchement sur la pédale. Une fois l’effet de surprise passé, cela parait tout à fait naturel et le feeling pédale est très bon. C’est un régal de freiner du pied gauche, la boite est elle aussi très agréable et participe à rendre l’auto facile à prendre en main. Plus besoin d’embrayer, de faire le talon pointe, de lâcher le volant…Le point fort de la voiture est sans nul doute son chassis, le grip latéral est impressionnant et la motricité également. L’auto encaisse sans problème les 250cv du moteur turbo. J’aurai préféré une auto plus joueuse de l’arrière, notamment au freinage et en inscription mais le modèle d’essais était volontairement réglé « facile ». L’auto encaisse très bien les vibreurs et on se prend vite au jeu. Le rythme monte petit à petit, on rentre de plus en plus fort à la ferme, on freine de plus en plus tard à l’école… 5 tours, et il faut déjà rentrer. J’en aurai bien repris une dose ! Même s’il fut bref, cet essai m’a permis de me rendre compte de l’énorme potentiel de l’auto. Merci à Peugeot Sport pour cette journée. »

Benoît Castagné

« Voici mon avis sur la RCZ Cup : il s’agit d’ une réelle auto de compétition, un produit vraiment abouti tant au niveau esthétique que celui des performances. Pour ce qui est du pilotage, l’auto que nous avons pu essayer était une auto réglée non pas pour la performance mais plus pour la sécurité, il est donc difficile de donner un avis objectif. Cependant pour ma part je l’ai trouvée vraiment très simple à rouler, la prise en main est facile, les palettes aux volant simplifient la tâche du pilote, et la boite est vraiment rapide, l’absence d’assistance au freinage perturbe un peu sur les premiers freins quand on n’est pas habitué, cependant il est très agréable de pouvoir freiner du pied gauche. La voiture est extrêmement sous-vireuse et demande un pilotage assez fin si on ne veut pas faire surchauffer l’avant. Le moteur est sympa mais l’auto accepterait sans broncher quelques chevaux supplémentaires. La motricité est excellente, elle prend très peu de roulis, absorbe tous les mouvements de caisse induits par les vibreurs. Le train arrière est littéralement rivé au sol, à mon grand regret ! A l’image des autos modernes elle ne permet pas un pilotage spectaculaire et même si les performances affichées sont excellentes puisqu’elle se positionne entre la Clio Cup et la Seat Leon Supercopa, je trouve qu’elle manque un peu de caractère…Pour finir je tiens à remercier Peugeot Sport pour leur invitation car c’était vraiment une très bonne expérience !

A bientôt

Eric

Rajoutons que Marc Antoine Dannielou, le vainqueur du Challenge Funyo dans la série V. de V., venu à Nogaro essayer la RCZ nous a fait le même bilan de sa prise en main.

La suite en image


B.L.S.