EN ENDURANCE V de V, LE TFT POURSUIT SUR SA LANCE

lundi 20 mars 2017 par IMEC

A l’image du classement GTV1, hier, les vainqueurs de la manche finale de 2016 à Estoril se retrouvent sur la première marche du podium catalan. Associés au volant de la Norma M20 FC n°2 du team TFT, Ander Vilarino, Alain Ferté et Philipe Illiano, les champions en titre, ouvrent en effet le palmarès de cette campagne 2017 en respectant un tableau de marche finement préparé par les stratèges de TFT, dans un exercice très différent de l’an passé. Le départ devant désormais être assuré par le pilote Gentleman ou Open de l’équipage, charge fut en effet donné à Illiano d’assurer la première partie de course, avant que Ferté, puis Vilarino, le relaient. C’est ainsi qu’à une heure de l’arrivée, l’Espagnol porte l’estocade sur ses équipiers réunis la N°6, de Bazaud, Thirion, Caillon - qui ont longtemps fait office de prétendants à la victoire et qui remportent la catégorie Prestige - pour s’envoler vers une nouvelle victoire.

L’écurie chère à Tony Pereira semblait même en passe de signer le triplé, mais Capillaire, qui fait équipe avec Creed et Melnikov, se fait piéger à quelques minutes de l’arrivée sur de l’huile déposée par un concurrent. De quoi ouvrir en grand les portes du podium à RC Formula et son trio Robert père et fils, Perroy (n°66), qui offre à la structure luxembourgeoise son premier Top-3 pour ce qui constitue sa deuxième course dans le championnat. Le Graff peut lui aussi se montrer ravi de l’issue de cette épreuve, puisque après avoir troqué sa Ligier pour une Norma, l’écurie managée par Pascal Rauturier s’invite dans le Top-5, en 4e position et sur la deuxième marche du podium Prestige. Un résultat obtenu au bout du suspense, dans les derniers hectomètres, au détriment de la Norma N°42 Equipe Palmyr de Kubryk, Beck, Chevalier qui a animé le début de course. DB Autosport hisse la première de ses M20 FC, la N°22, à la 6e place aux mains de Delafosse, Vaucher, Accary qui précèdent la N°5 TFT de Cimadomo, Rihon, Phillips et la N°40 Equipe Palmyr de Mondolot, Zollinger, Thuner. Déception en revanche pour CD Sport qui avait une belle carte à jouer avec la N°14 de Bole Besançon, Scheier, Taittinger, malheureusement trahie par sa mécanique.

PDF - 323.3 ko
Le classement

B.L.S. – communiqué de presse @ photo Hugues Laroche