AUTOCROSS : RENDEZ-VOUS A SAINT JUNIEN

vendredi 15 avril 2016 par IMEC

A Saint Junien, la deuxième manche du Championnat de France

C’est dans le Limousin que se déroulera ce week-end la deuxième épreuve du Championnat de France d’Autocross et de Sprint Car. Halte historique du Championnat de France depuis des années, le circuit Ville de Saint Junien fera le bonheur des participants.

Super Buggy : Après être passé à côté de son week-end Breton, la Haut Savoyard et double champion de France, Sébastien Dindeleux sait qu’il doit redresser la barre et retrouver rapidement le chemin du podium. Vainqueur à Mauron, Valery Moulineuf ne sera pas de la partie, tandis que les frères Anacleto, David et Thomas auront connu bien des soucis et devront profiter de l’épreuve de Saint Junien pour peaufiner leur mise au point. Germain Bouce voudra conclure cette année et ne pas terminer la finale comme l’an passé par un abandon. Et si Patrick Lavenu confirmait ce week-end ? Le Normand est toujours très à l’aise sur ce tracé.
Super Sprint :Vainqueur à domicile lors du rendez-vous d’ouverture, David Méat sait qu’il doit rester au top, tellement les écarts sont serrés. En effet, sortir du TOP 5 à Saint Junien lui ferait perdre la tête du championnat. Surtout qu’il y retrouvera ses « ennemis » de toujours mais aussi et surtout quelques petits nouveaux, dont Arnaud Martin qui pourrait bien s’imposer. Il faudra aussi compter sur Fabien Doche souvent à l’aise à Saint Junien, tandis que le Limougeaud, Olivier Barre sera dans son jardin. Vincent Priat, triple champion de France, voudra oublier sa troisième place de Mauron et retrouver les sommets du podium. Et si le vainqueur de l’an passé, Nicolas Langhendries, mettait tout le monde d’accord. Intouchable l’an passé, il a montré sur « St Ju » qu’il était son terrain de prédilection.
Maxi Tourisme : Tout semble trop simple pour le champion de France en titre, Romuald Delaunay. Vainqueur à Mauron, il n’a pas permis à ses concurrents de le rejoindre. Pour autant, s’il retrouve la fiabilité, Cyril Coué pourrait bien être sa nouvelle épine du pied venant ainsi rejoindre, Jacques Moniot, Nicolas Dubernet, Freddy Poulain. Passé à côte de son week-end à Mauron, Julien Isnard, Sébastien Chamoret et Bivaud pourraient bien rejoindre le podium.

Buggy 1600 : Et si le trio infernal de Mauron prenait le commandement des opérations ? Surprenant lors de l’épreuve d’ouverture, Gilles Labrosse, Dany Lévèque et le Gersois Sylvain Giménes auront tenu tête aux cadors de la discipline, Tony et Claude Feuillade, Damien Crépeau et Ewann Philippe. Pour autant, les derniers cités ne mettront pas longtemps à réagir, puisqu’ils savent que le championnat est encore long. Le pilote de l’ ouest , Geoffrey Prigent, a brillé lors de l’épreuve de Mauron pendant les manches qualificatives et il pourrait bien renouveler sa performance. Et si le vice-champion d’ Europe, Florent Tafani mettait tout le monde d’accord ? Le Lyonnais sera au départ de cette épreuve avec sa nouvelle monture et sa nouvelle motorisation, exit le moteur de moto et bienvenue au moteur Ford.

Sprint Girls : Vainqueur à Mauron chez elle, Elisa Chevillon fait figure de favorite cette année. Pour autant, Véronique Dufour sera chez elle au volant de son tout nouveau Fouquet qu’elle a déjà amené sur le podium à Mauron. Jessica Gustin montre que les châssis artisanaux ont toujours leur places au milieu des châssis usine puisqu’elle pointe à la deuxième place du championnat. Elles sont nombreuses à pouvoir l’emporter, la première d’entre elles, Corinne Edmond fera parler l’expérience, tandis que Céline Leleu, Nadège Despériez, Marie Papillon, Ombeline Flageul seront en embuscade.

Buggy Cup : Jérôme Plantier, vice –champion de France en titre n’a pas loupé sa rentrée des classes lors de l’épreuve de Mauron. En s’imposant devant Jimmy Murat et le surprenant Vincent Le Floc’h il s’est emparé de la tête du championnat tandis que les autres favoris ne sont pas parvenus à rejoindre le podium. Saint Junien sera donc l’occasion pour les favoris de se refaire, Aymeric Martineau en tête, Sébastien Suire , Manuel Sanchez, Jimmy Murat Mathieu Bezolles.

Maxi Sprint : Grandissime favori de cette édition 2016, Tristan Fauconnier n’est pourtant pas parvenu à conclure à Mauron, laissant ainsi Arnaud Fouquet nous offrir une véritable démonstration de pilotage. Tristan pointe ainsi à la deuxième place et voudra rééditer la victoire de 2015 sur le circuit de Saint Junien. Steven Leconint, a lui aussi bien réussi son passage dans la catégorie supérieur puisqu’il pointe à la troisième place du classement. Kevin Beasse, souffrant lors de l’ouverture fera sa rentrée ce week-end.

Tourisme Cup : Le spectacle devrait être magnifique. Toujours à la lutte au championnat, Noam Lagarde retrouvera Fréderic Vergniault. Avantage certain au deuxième cité puisqu’il sera chez lui, sur un circuit dont il connaît chaque centimètre carré. Patrice Bouchenoire et Patrick Pollet seront en embuscade. Il faudra garder un œil bienveillant sur Gwenaël Bourdeaud , qui n’est pas passé loin de l’exploit à Mauron, victime d’une casse de cardan alors qu’il occupait la deuxième place derrière le maître Lagarde.
Junior Sprint : Vice champion l’an passé, Dylan Martinet n’est pas parvenu à contenir les attaques de Quentin Dutheil qui s’est imposé à Mauron. A n’en pas douter, Dylan mettra tout en œuvre pour monter sur la plus haute marche du podium à Saint Junien. Thomas Christol était très impressionnant à Mauron, n’ayant pas pu conclure son week-end lors de la finale, il aura soif de revanche, tandis que Florian Guilliny et l’ Albigeois Geoffrey Calmettes seront en mesure de rejoindre le top 3.

B.L.S. – communiqué de presse @ photo F. Aussaresse