A L’ ASSAUT D’UN CHRONO RECORD A NOGARO

vendredi 23 juin 2017 par IMEC

Le Suédois Ingvar Bjerge en action sur le circuit de Nogaro

Le retour :Après un an d’absence, le Superkart revient sur le circuit de Nogaro, les 24 & 25 juin pour y disputer la 3e manche du Championnat de France Open, Championnat international. A l’issue de cette étape, les enjeux seront bien dessinés, d’autant que la finale au Mans incluse au Championnat d’Europe fera l’objet d’une concurrence accentuée renforçant la difficulté de marquer les points importants. Ce rendez-vous est une manche emblématique, puisqu’elle permet à deux disciplines diamétralement opposées de se côtoyer, pour le plus grand bonheur du public toujours fervent sur le circuit Gersois. En effet le Superkart partage la vedette avec ses imposants voisins que sont les Camions, dans le cadre de leur Grand Prix (Coupe de France et courses européennes). Le contraste sera saisissant entre ces « gros cubes » développent une puissance théorique 10 fois supérieure aux 2 cylindres des diaboliques
Superkart qui seront néanmoins les engins les plus rapides du week-end. Le nombre d’engagés (23 participants) est prometteur de belles empoignades à divers échelons.

Les favoris :L’Allemand Peter Elkmann (Anderson /VM) a démarré la saison sur un rythme incroyable, réalisant des performances de premier plan. Il établit de nouveaux records sur chaque circuit emprunté. Il n’affiche que des victoires (5) au Championnat 2017 et ne déplore qu’un seul abandon alors qu’il dominait la course en Championnat d’Europe à Donington début juin. Le suspens semble se focaliser sur la lutte pour la seconde place car en fonction des aléas précédents chaque pilote susceptible de viser le podium a eu son lot de déconvenues. Le Belge Yannick De Brabander (MSKart/ VM) a décidé de s’engager au Championnat 2017. Il fut la révélation 2016 pour sa découverte du Superkart. Il ne faut le perdre de vue dès l’extinction des feux, car il a pris l’habitude de départs fulgurants. Il vient de remporter une course en Championnat d’Europe, confirmant son statut. Il cherchera à nouveau à contrarier Elkmann dans sa quête d’un 4e titre. Il se retrouve à égalité de points avec un autre Germanique, Andréas Jost (Anderson /VM). Ce dernier est reparti sur des bases plus sereines et régulières cette année après une année 2016 décousue et physiquement difficile (2 podiums, 2 quatrième places à son actif). Il faut compter sur le Français
Alexandre Sébastia (Anderson /DEA), champion de France 2013, pour s’immiscer dans ce combat des leaders. Il n’est pas à la place escomptée au Championnat en raison du manque de concrétisation de scores notamment lors de l’épreuve inaugurale mais sa vitesse est indéniable.

Les outsiders : il faut compter sur le Suisse Etienne Aebischer (MSKart/VM). Après une année quasi sabbatique, il a repris ses marques mais a joué de malchance lors de l’épreuve précédente. Il devrait retrouver un rythme progressivement plus soutenu. Nous devrions également retrouver au premier plan le double vice-champion de France Julien Goullancourt (Anderson/DEA). Forfait à l’ouverture suite à une blessure, il était à court de roulage lors de la seconde épreuve. S’il a retrouvé ses moyens, il saura participer à la lutte au podium. Le Team Néerlandais Karting Paradise (MSKart/VM) prépare un pilote plus discret mais dorénavant régulier aux avant-postes Léo Kurstjens. Il existe une lutte interne entre le pilote
de l’ASK Chalon/Saône Johan Lamalle, le Colombien Jaime Zuleta et le Suédois Ingvar Bjerge, proches au classement. Nogaro est l’opportunité pour quelques concurrents de renouer avec le Superkart ou de démarrer leur saison et à 3 types de matériel 4 temps de se confronter.

Les chronos à battre : Les chronos ont tenus longtemps, en 2015 Peter Elkmann ne dépassait que de très peu l’ancienne référence lors des qualifications (1’24’’788’’’). En course, il réalisait une nouvelle marque en 1’24’’584’’’. Il faut s’attendre à ce qu’un nouveau record soit établi.

Les engagés provisoires ici : http://www.actumecanique.fr/spip.php?article6481

B.L.S. – communiqué @ photo B.L.S.