VHC - LEDENON : LE DERNIER RENDEZ-VOUS DE LA SAISON

mercredi 15 octobre 2014 par IMEC

Dernier meeting de la série FFSA des Trophées historiques des circuits, l’HistoRacing Festival de Lédenon rassemblera l’intégralité de ses plateaux le week-end prochain. Titre en jeu à presque tous les niveaux, ce sont plus de 300 pilotes qui honoreront l’évènement !


HTCC - Groupe 1 On s’apprête également à vivre le dernier round de l’HTCC (Historique Tourisme Champion Car) à Lédenon. Réservé aux anciennes berlines du Groupe 1, lui aussi s’annonce parfaitement indécis, puisque Stéphane Delecour (Opel Commodore GSE) y reste sous la menace de Michel Billion-Rey (Escort RS2000) pour la victoire finale, tout comme Patrick Bourguignon (Chevrolet Camaro Z28) n’est pas à l’abri d’un retour de Philippe Truffier (VW Scirocco) dans la catégorie Prostock (réservée aux autos les plus proche de la série). Et pour couronner le tout, les quatre hommes ont tous encore leur carte à jouer pour l’obtention du titre, toutes catégories confondues. Ce qui promet quelques sérieuses passes d’armes entre eux ! Au sein d’un imposant peloton de 37 pilotes, d’autres ténors du Groupe 1 auront également à cœur d’achever la saison sur un coup d’éclat. On pense notamment à Philippe Gosset (BMW 528i), Didier Gruau (Vauxhall Magnum), Dominique Josquin (Rallye 3), Jean-Pierre Vacher, André Cholley (Escort RS200) et, bien entendu, au pilote-organisateur de l’HTCC, « Levla » (Alfa GTV).

Challenge ASAVE GT/Tourisme et Trophée Saloon Car : font cause commune, c’est donc à deux courses en une que l’on assistera à Lédenon. Dans le premier cas, Franck Morel s’élancera en grand favori au volant de sa Ferrari 308 GTB, face aux américaines de José Beltramelli (Chevrolet Corvette) et Jacques Alvergnas (Ford Mustang) et aux nombreuses Porsche 911 (Ghislain Gaubert, Damien Sionneau, François Hoyez, Alex Meynard, etc). Les Lotus Elan de l’Anglais Richard Bateman et d’André Cholley auront également un beau coup à y jouer, tout comme les Alpine de Claude Provost (A110) et Michel Mondy Frances (Europa Cup). Côté Saloon Car, Christophe Terriou (Porsche 911 3,5L) devrait logiquement être couronné dans le Gard, pour s’y présenter avec une large avance au classement général sur Patrick Fuet (BMW 325) et Vincent Drouilleau (Alfa GTV6). Pour la victoire d’étape, Gilles Ceron parait toutefois difficile à battre avec sa surpuissante Chevrolet Monza, alors que John Doe (Chevron B60) visera également la victoire « scratch » sur le seul proto engagé.

Trophée Maxi 1000 : Présent sur le circuit anglais de Brands Hatch il y a deux semaines, le trophée qui regroupe les sportives de moins de 1300 cm3 d’avant 1977 y a désigné son champion 2014 : le Picard Maxime Lefebvre (Alpine A110). Pour l’honneur, celui-ci aura néanmoins à cœur d’achever sa saison en beauté face à des adversaires toujours prêts à lui donner la réplique, qu’il s’agisse de Michel Fresnoy (Datsun Sunny), Philippe Gandini (Jem), ou des spécialistes de la Mini Cooper que sont les Champenois Frédéric et Thierry Thiéfain, Laurent Majou ou Lionel Couche. Comme toujours, Olivier Legriffon essayera de glisser son Matra Jet parmi eux, tandis que James Lefebvre (Alpine A110) tentera de suivre les évolutions de son fils au plus près. Quant à la classe 1000 cm3 des lilliputiennes, c’est sans surprise aucune qu’elle mettra aux prises une Ginetta, une Honda N600 et une… Trabant.

Trophée Lotus : La double course de fin de saison du Trophée Lotus s’annonce sacrément disputée. Il faut dire que l’enjeu est de taille aux avants postes ! A la veille de livrer leurs dernières batailles sur la piste gardoise, les quatre premiers du trophée conservent tous une chance arithmétique de s’accaparer l’une des trois places finales. Certes, Philippe Gaso se présente en situation idéale pour se succéder au palmarès, mais aucun de ses trois poursuivants, Xavier Jacquet, Anthony Delhaye et Romain Tournet, n’a dit son dernier mot. Une lutte à armes égales, puisque tous pilotent un exemplaire de cette fameuse et immortelle Lotus Seven imaginée à la fin des années 50. A ces Lotus et anciennes Ceterham, réunies dans le cadre du trophée, se joindront également, en invitée, une douzaine de petits protos de l’ancienne Coupe de l’Avenir, lesquelles s’élanceront d’une grille de départ séparée. Cet apport devrait permettre de rassembler pas moins de 38 autos.

Trophées F3 Classic et Formule Renault Classic : Particulièrement dominateur cette saison, le Monégasque Frédéric Lajoux (Chevron B43) a toutes les chances d’être couronné en F3 au soir de Lédenon, mais si Jean-Pierre Eynard Machet (Martini MK31) conserve un mince espoir d’inverser ce verdict. La 3e place du trophée fera, elle, l’objet d’une autre lutte entre Fabrice Notari (Ralt RT1), Pascal Gerbout (Ralt RT3) et Valerio Leone (March 783). Bref, c’est bien entre eux ces cinq là que se décidera le podium final de la F3 Classic 2014. Pour autant, ils ne seront pas les seuls à lorgner vers les premières places. L’Anglais Rob Moores (Chevron 38), l’Italien Maurizio Bianco (Ralt RT3) et les co-organisateurs du meeting, Bernard Honnorat et Laurent Vallery Masson (sur des Ralt RT3) nourrissent eux aussi de solides ambitions. Côté Formule Renault, Jean-Christian Darlot (Martini MK33) arrive à dans le Gard en leader du trophée avec une bonne avance sur Tony Boudreault (Orion) et Claude Tourand (Martini MK36). Mais attention, rien n’est fait. En dominant les deux courses, Lionel Robert peut encore venir bousculer cette hiérarchie.

Challenge Formula Ford Historique : il connaît déjà ses nouveaux champions, sans attendre le verdict des deux ultimes courses de Lédenon, on sait que le palmarès 2014 couronnera le Suisse Pierre-Alain Lombardi (Lola T540) dans le challenge Roulnet (la classe B qui réunit les Formule Ford de la période 1974-1981) et le Gardois Régis Prévost (Mc Namara FCA Mk3) dans le Trophée Yacco (la classe A des monoplaces de 1967-1973). Ce point entendu, les batailles du week-end s’annoncent néanmoins très ouvertes, notamment aux premières loges où le même Lombardi devra contenir les velléités des autres Suisses Alain Girardet (Van Diemen RF81) et Gislain Genecand (Lola T342), mais aussi de Xavier Michel (Van Diemen RF81), François Belle (Lola T540), Jean-Michel Ogier (Van Diemen RF80), Jean-Jacques Deverly (Van Diemen RF80), Stéphane Brunetti (Van Diemen RF79), etc. Dans ce plateau bien garni (36 autos), on assistera également aux débuts de David Thomas, l’organisateur de la Legends Cars Cup, et à la participation exceptionnelle de Philippe Siffert (Royale RP21), le fils de l’ancien champion suisse de Formule 1 !

Trophée Formule Ford Kent : Comme les autres plateaux, le trophée Formule Ford Kent (qui accepte les monoplaces de ce type jusqu’au millésime 1992) trouvera sa conclusion sur le circuit nîmois. Le Manceau Nicolas Beloou, déjà couronné à trois reprises, y arrive en leader, mais le Suisse Angustin Sanjuan n’a sûrement pas dit son dernier mot. Le duel s’annonce donc de toute beauté entre les deux hommes, d’autant qu’ils sont plusieurs à être capable de l’arbitrer et, ainsi, à pouvoir en modifier la donne. L’autre Suisse Alain Girardet est de ceux-là, tout comme les Metayer père et fils, qui se partagent actuellement les 3e et 4e du général, ou encore Jean Dionisotti, Michel Paganin et Sylvain Debs. Autant de pilotes qui en commun d’utiliser un châssis Van Diemen. En revanche, c’est aux commandes d’une Lola que Gislain Genecand aura les faveurs du pronostic dans la catégorie « GHI » des autos les plus anciennes.

A ces anciennes s’ajoutent deux plateaux de ‘’modernes’’, la Legends Car Cup et le Challenge Caterham R300.

Legends Cars cup : Pour sa septième destination de l’année, la Legends Cars Cup vivra son épilogue à Lédenon. Deux courses sprint et une endurance de 40 mn rassembleront les quelques 36 bolides attendus. De redoutables engins à moteur de moto (un Yamaha 1300) qui cachent bien leur jeu sous leur look d’américaines des années 30. Kenny Robles arrive en leader du classement général devant Mané Vignjevic et Guillaume Pigeat.

.
Challenge Caterham R300 : Le challenge Caterham R300, réservé à la déclinaison la plus puissance du roadster anglais, vivra son avant dernier rendez-vous de la saison à Lédenon. 26 pilotes sont engagés, dont le champion local Vincent Beltoise, et quantité d’autres éminents spécialistes de la Caterham, Henri Bizet, Timothé Buret, Frédéric Attia, etc. .

Finale des monoplaces : la in de saison aidant, HVM Racing organisateur du meeting, propose le dimanche une course de monoplaces dont le sport sera l’unique enjeu, en marge de toutes considérations de championnats. De façon originale, elle sera ouverte toutes les monoplaces présentes, F3, Formule Renault et Formule Ford.
.

En marge : samedi soir, l’heure sera à la remise des prix annuelle pour le trophée F3 Classic et le challenge Formula Ford Historic. Dimanche à 13 h (structure Motul) : Les « HistoRacing Motul Awards », dotés par Motul, récompenseront l’auteur de la plus belle remontée dans chaque plateau, et « le » pilote du meeting.

Infos pratiques : Entrée 15 €uros les deux jours, gratuite pour les moins de 15 ans.

PDF - 105.4 ko
Horaires

B.L.S. – source J. Furet @ photo B.L.S.