UNE EXPERIENCE ENRICHISSANTE POUR LE DA RACING – EURODATACAR

mercredi 9 août 2017 par IMEC

Ph.6588-1

On pouvait ressentir une certaine impatience au sein du Team DA Racing-Eurodatacar à quelques heures du coup d’envoi du Rallycross du Canada à Trois-Rivières et pour cause, l’équipe française et ses pilotes allaient disputer pour la première fois de son histoire une étape mondiale outre-Atlantique. Jean-Baptiste Dubourg et Grégoire Demoustier ont dû rapidement se mettre dans le bain sur un tracé urbain qu’ils découvraient dans des conditions changeantes en début de course. Avec l’arrivée de violentes averses avant de commencer les essais libres, Jean-Baptiste Dubourg ne pouvait imaginer pires conditions pour découvrir toutes les subtilités du circuit de Trois-Rivières. Et pourtant, le pilote de la 208 WRX, qui profitait de cette escale canadienne pour étrenner de nouvelles évolutions sur sa Supercar, était encore en liste pour une qualification pour les phases éliminatoires au soir de la première journée. Dimanche, sur une piste séchante qui demandait une puissance optimum, « JB » signait encore de très bons chronos, mais il devait composer avec les caprices de la mécanique à l’image d’une bougie cassée en Q3. Dix-septième de ce rendez-vous canadien, « JB » repart de cette première course sur le continent américain avec de riches enseignements pour l’avenir. L’analyse de Jean-Baptiste : « Cette saison, nous savons que nous devons regarder au-delà du pur bilan comptable en course, l’objectif principal est d’acquérir beaucoup d’expérience en Championnat du monde FIA de Rallycross afin de préparer l’avenir dans les meilleures conditions. Ce rendez-vous au Canada était donc très important pour le team. Outre une phase découverte particulièrement délicate avec les violentes averses lors des essais libres, nous avons profité de cette course et de son circuit si spécifique pour valider de nouvelles évolutions sur la 208 WRX. Nous étions dans le bon rythme sur une piste encore humide, mais lorsqu’elle est devenue complètement sèche, nous avons ressenti clairement le manque de puissance moteur sur la plus longue ligne droite de la saison. Nous sommes dans une importante phase de progression avec le team et les chronos réalisés sont une nouvelle progression avant l’épreuve tant attendue de Lohéac où nous arriverons avec quelques modifications sur la 208 WRX. Je tiens également à souligner la qualité de l’équipe d’organisation du Grand Prix de Trois Rivières et le sens de l’accueil des Canadiens, un vrai moment de plaisir. »

Grégoire Demoustier a décidé de se lancer cette saison dans un programme partiel en Championnat du monde FIA de Rallycross avec notamment l’escale canadienne, un choix qui allait lui permettre de découvrir l’une des pistes les plus difficiles de la spécialité. De la pluie à une piste séchante, « Greg » a eu le droit à toutes les conditions pour sa première à Trois-Rivières. Le pilote du Team DA Racing-Eurodatacar a profité de ce rendez-vous pour parfaire son expérience dans les passes d’armes en peloton et surtout, « Greg » continue de démontrer son niveau de performance et ses facultés d’adaptation sur une discipline aussi spécifique que le rallycross. Un week-end compliqué pour Grégoire : « C’était un week-end très compliqué, incontestablement la course la plus dure que j’ai connue en Championnat du monde FIA de Rallycross. Les conditions n’étaient pas idéales pour s’adapter à une piste dessinée en ville et sur l’hippodrome. Alors, évidemment, je peux ressentir un sentiment de frustration, mais j’ai néanmoins pris du plaisir dans la deuxième partie des phases qualificatives avec une progression dans mes temps. Cette année, ma priorité n’est pas le classement brut, mais le travail effectué, qui sera très important pour le futur. »

Le prochain rendez-vous aura lieu en France à Lohéac du 1e au 3 septembre.

B.L.S. – communiqué @ ERC 24.com