UNE BELLE FIN D’ANNEE POUR LE DA RACING

mardi 20 décembre 2016 par IMEC

Toute l’équipe du DA Racing autour des pilotes

La victoire de Romain Grosjean dans la course 2, la deuxième place de Jean-Baptiste Dubourg dans la course 1 et la deuxième place d’ Emmanuel Moinel dans la course 2 Elite ont à l’Alpe d’Huez marqué l’escale du Trophée Andros.

Romain Grosjean a la fibre de la glisse dans la peau à l’image de son grand-père, Fernand Grosjean, Vice-champion du monde Slalom Géant à Aspen en 1950. Après une première journée marquée par un souci mécanique, mais qui lui a surtout permis de reprendre le rythme du Trophée Andros, Romain Grosjean a littéralement dominé la course 2. Vainqueur des manches qualificatives, le pilote Haas F1 Team, réalise une Super Pole de « folie » avant d’enfoncer un peu plus le clou en finale avec une victoire et le meilleur temps au tour. Romain Grosjean est le seul pilote de Formule 1 en activité à compter trois victoires sur le Trophée Andros.

Avec cinq podiums, dont une victoire, Jean-Baptiste Dubourg est incontestablement l’un des hommes forts du Trophée Andros et il le confirme une fois de plus lors de la course 1 en montant sur la deuxième marche du podium. Il en profite également pour reprendre l’avantage sur Jean-Philippe Dayraut au classement provisoire du Trophée Andros. Samedi, sur une piste noircie, dans certaines portions, par le bitume, « JB » et le staff technique ne parviennent pas à trouver le bon compromis sur les réglages de la Clio 3 . Le pilote du DA Racing termine la course 2 au cinquième rang, après avoir grappillé de précieux points en finale. « JB » pointe au deuxième rang du Trophée Andros à moins de dix points du leader.

Pris au piège d’un accrochage en finale de la Course 1, Emmanuel Moinel se contente de la onzième place. Le lendemain, il est bien décidé à oublier sa déconvenue de la veille. Troisième à l’issue des manches qualificatives, « Manu » évite les nombreux pièges de la finale pour franchir la ligne d’arrivée en deuxième position, ce qui lui permet de monter sur la deuxième marche du podium de la course 2. Une performance qui lui permet de revenir aux portes du top 5 de la catégorie Elite. Faisons le point avec les analyses, tout d’ abord avec Romain Grosjean : « Le Trophée Andros est vraiment l’occasion pour moi de rouler avec le DA Racing et il y a un vrai travail d’équipe en plus des valeurs d’amitié que nous avons liées avec la famille Dubourg. Samedi, je me posais beaucoup de questions sur les performances de la première course. A l’arrivée de la manche, je n’étais pas spécialement satisfait de la performance de la voiture toutefois, je signe le meilleur temps des qualifications. Dès lors, nous avons optimisé les réglages et la stratégie pour arriver en Super Pole et en finale dans les meilleures conditions. Avec l’équipe, nous réalisons le carton plein et cela montre le pas en avant professionnel franchi par le team ces dernières années et elle montre clairement que c’est l’écurie numéro un en ce moment. » Puis avec ‘’JB’’ « C’est sûr, le bilan de ce week-end est un peu mitigé. Vendredi, nous réalisons une belle course, prometteuse, notamment lors de la finale où j’avais de bonnes sensations au volant de la Clio 3. Cette deuxième place nous permettait de continuer cette belle série de podiums. Samedi, nous nous sommes retrouvés confrontés à une situation plus délicate avec l’arrivée du bitume. Nous avons eu plus de difficultés à trouver le bon compromis, cela fait partie de la course. Il s’agit du premier faux pas de la saison, ce n’est pas très grave. Je préfère retenir que je suis toujours au contact de Jean-Philippe Dayraut. Je sais que l’équipe technique va trouver les solutions pour la reprise. Evidemment, bravo à Romain pour sa belle victoire samedi soir, je n’avais aucun doute sur son niveau de performance pour son retour sur la glace. » Et d’ Emmanuel Moinel « C’est un très bon week-end, au-delà de mes espérances, je suis très content. Comme les précédentes courses, j’ai pris le temps de tout analyser pour éviter de commettre des erreurs. Ensuite, j’ai appliqué au mieux les conseils des ingénieurs du DA Racing et cela a porté ses fruits. Samedi, mes performances lors des manches qualificatives m’ont permis d’être un peu plus serein, même si j’avais un peu de pression au départ de la finale. Ensuite, je me suis appliqué pendant les six tours de la finale. » Rappelons que le prochain rendez-vous aura lieu les 6 et 7 janvier à Isola 2000.

B.L.S. – source et @ photo DAR