UN BON RESULTAT EN AUTRICHE POUR PANIS - BARTHEZ – COMPETITION

mardi 25 juillet 2017 par IMEC

Après les émotions des 24 Heures du Mans, l’écurie s’est retrouvée avec ses deux voitures sur le circuit du Red Bull Ringen Autriche pour s’attaquer à la 3e manche des European Le Mans Series à laquelle assistaient 18 000 spectateurs ce week-end.
A l’issue de celle-ci, les trois pilotes de la Ligier JS P217 N°23 et l’équipe repartent avec une certaine satisfaction suite au travail accompli qui leur a permis de figurer en 3e position une partie de la course pour finalement rallier l’arrivée à une belle 6e place, leur meilleur résultat depuis le début de saison .Malchance et déception pour l’équipage de la Ligier JS P3 N°16 qui s’est vue contrainte à l’abandon après seulement 14 tours en piste suite à un problème moteur.

En LMP2, lors de la séance qualificative de samedi Nathanaël Berthon signe un très bon temps en 1’19’605 et place la Ligier JS P217 - Gibson N°23 sur la seconde ligne de la grille de départ. Il s’agit de la meilleure qualification de Panis-Barthez Compétition cette année.
Ce dimanche, Timothé Buret prend un très bon départ et s’empare de la 3e place dès le premier virage. Il résiste de nombreux tours à l’expérimenté Nicolas Lapierre, pourtant déchaîné derrière lui pendant 10 tours. Plus tard, Timothé est le premier à ravitailler et ressort 6e, place qu’il conservera tout au long de son second relais. Fabien Barthez le remplace ensuite sans commettre la moindre faute, ce qui lui permet de laisser l’auto 8e à Nathanaël Berthon. Ce dernier aligne alors de très bons temps, étant régulièrement dans les quatre plus rapides en piste et arrive à revenir sur les voitures devant lui. Il dépasse ses concurrents un à un, réussit à gagner cinq places, plaçant la voiture troisième ! Fabien Barthez reprend alors le volant pour terminer la course. Lorsqu’il ressort, il est 6e et face à des pilotes professionnels parvient à garder cette position jusqu’au drapeau à damiers. Leurs sentiments après course avec tout d’abord Nathanaël Berthon : « Je pense que j’ai fait un super tour en qualifications, la voiture était vraiment bien. Dès les essais libres, nous avons beaucoup travaillé en allant tout le temps dans la bonne direction. En course, nous avions une belle carte à jouer, nous terminons sixièmes ce qui est le meilleur résultat de l’année. Je pense que nous allons continuer à monter en puissance lors des trois dernières courses et accrocher un podium. Je tiens vraiment à remercier toute l’équipe . » et de Timothé Buret : « J’ai réussi à gagner une position au départ et à conserver cette 3e place pendant quelques tours et je me suis bien battu contre Nicolas Lapierre. J’ai ensuite poussé à tous les tours, j’ai été au maximum tout au long de mes deux relais, ça a été dur physiquement , mais j’ai pris beaucoup de plaisir. Je suis content du travail et de ne pas avoir fait de faute. J’ai hâte de me retrouver au Paul Ricard le mois prochain ! »

Pour la LMP3, Simon Gachet se distingue dès les essais libres en signant le deuxième chrono le samedi matin. Il se classe ensuite dans le top 5 lors des essais qualificatifs, à seulement 6 dixièmes de la pole position. Eric Debard est chargé de prendre le départ de la course. Il vire 10e au premier tour et continue de perdre des places presque à chaque tour pour se stabiliser à la 14e place. En fait, un souci moteur pénalise la N°16 à tel point que le pilote est obligé de s’arrêter au stand après seulement 20 minutes de course. Après plusieurs vérifications, le verdict tombe : souci moteur, c’est l’abandon.. La déception pour les pilotes dont Eric Debard : « J’ai senti une perte de puissance, le moteur avait une sonorité étrange. Puis la chaîne de distribution a cassé au bout de 15 minutes de course, j’ai néanmoins réussi à rentrer au stand au ralenti. Je suis déçu, c’est une course d’endurance, nous ne faisons que quelques tours et mes coéquipiers n’ont pas pu rouler. »

Pour Olivier Panis team principal le résultat est loin d’être négatif : « Nathanaël a réalisé une superbe qualification en signant le 4e temps, il a vraiment fait un super travail. Concernant la LMP3, Simon (Gachet) a aussi fait du bon travail en plaçant la voiture à la 5e place. Je pense qu’il pouvait faire un petit peu mieux, mais il a eu un peu trop de sous-virage. En course, nous avons eu un problème technique sur la LMP3 avec une casse moteur. Quant à la LMP2, un souci de pompe à essence nous a gêné depuis le départ de la course. Cela nous a obligé à nous arrêter trois tours avant les autres, ce qui, je pense, nous a coûté une quatrième ou cinquième place. Les deux équipages ont été très bons et rapides tout au long du week-end. Je voudrai féliciter Nathanaël qui a fait un boulot incroyable ce week-end ! S’ils continuent tous d’être aussi véloces et constants lors des prochains meetings, cela va finir par payer, j’ai confiance en eux . »

B.L.S. – communiqué @ photos Jakob Ebrey