SRO RECOMPENSE LES LAUREATS DU GT 4 FFSA

lundi 27 novembre 2017 par IMEC

Les lauréats 2017 du Championnat de France FFSA GT ont été mis à l’honneur au Palais Brongniart à Paris Gilles Vannelet et Mike Parisy sont champions en catégorie Pro-Am, Stéphane Tribaudini est titré en Am Speed Car et CMR respectivement sacrés chez les Équipes en Pro-Am et en Am Après cette année du renouveau, la saison 2018 sera placée sous le signe de la continuité

Une fois n’est pas coutume, c’est en smoking ou en robe de soirée que toute la grande famille du Championnat de France FFSA GT s’est réunie ce vendredi 24 novembre à Paris, dans le décor prestigieux du Palais Brongniart. Au cœur de la Ville Lumière, les sourires et la bonne humeur étaient de circonstance au moment de saluer les lauréats de la saison 2017.

Il est vrai qu’avec 32 voitures en moyenne par course, le Championnat de France FFSA GT, "relooké" par la réglementation GT4, a plus que réussi son examen d’entrée. De nouveau placée sous la houlette de SRO Motorsports Group, qui y a insufflé toute sa passion et toute son expérience du GT moderne, la compétition tricolore n’a pas seulement proposé des plateaux bien garnis, mais aussi des luttes de toute beauté et un maximum de suspense. Il a en effet fallu attendre la douzième et dernière course de la saison, sur le Circuit Paul Ricard, pour connaître le nom des champions de cette cuvée 2017. Au volant de leur Porsche Cayman Clubsport GT4 MR de l’équipe CD Sport, Gilles Vannelet (58 ans) et Mike Parisy (33 ans) ont coiffé la couronne Pro-Am tant convoitée, après avoir fait preuve d’une magnifique régularité. Monté à cinq reprises sur le podium, le duo n’a certes pas remporté de victoire… Mais il est celui qui a marqué le plus de points à la fin d’une saison très disputée. Pas moins de 10 équipages différents se sont en effet imposés au moins une fois. Parmi eux, on retrouve Robert Consani et Benjamin Lariche, lauréats en Pro-Am de la seconde course de Dijon et deuxièmes du championnat sur la Ginetta G55 engagée par la formation Speed Car. Notons que Benjamin s’est aussi adjugé au passage le titre dans la Pirelli Junior Cup. Doubles vainqueurs à Magny-Cours avec la BMW M4 EKRIS du BMW Team France, Frédéric Johais et Julien Piguet complètent le podium final de la catégorie Pro-Am. Du côté des Équipes Pro-Am, c’est Pascal Destembert, le maître d’œuvre de la formation Speed Car, qui a eu l’honneur de venir chercher le plus beau trophée sur la scène du Palais Brongniart. L’équipe basée à Alès engageait des Ginetta G55 GT4 et elle a devancé dans ce classement les formations CD Sport et Martinet by Alméras, faisant quant à elles confiance à la Porsche Cayman Clubsport GT4 MR. Rappelons que, pour cette première saison du GT4 en France, pas moins de sept marques différentes ont été représentées. Le suspense a aussi prévalu dans la catégorie Am. Ayant été associé à deux équipiers différents (Sylvain Debs puis Michaël Petit), Stéphane Tribaudini a non seulement décroché le titre au terme de la dernière course, mais le représentant de l’équipe CMR peut aussi être considéré comme la révélation de la saison. Avec un total de cinq victoires sur douze confrontations, le Niçois de 34 ans a bien mérité sa couronne. Pilotant également une Ginetta G55 GT4 de la formation CMR de Charly Bourachot, Georges Cabanne et Fabien Michal ont fait preuve d’une belle régularité en remportant une victoire et en montant à sept reprises sur le podium. Au moment du décompte final, cela leur a permis de devancer les frères Paul et Jean-Philippe Lamic, premiers leaders du championnat sur la Ginetta G55 du Vic’Team et finalement médaillés de bronze. Sans surprise au vu des performances de ses pilotes, c’est bien évidemment l’équipe CMR qui s’impose dans le classement Am des Équipes, le Vic’Team et IMSA Performance complétant le podium.

Quelques réactions : Mike Parisy : « C’est déjà mon quatrième titre de Champion de France, mais c’est probablement le plus emblématique puisqu’il a été remporté dans la catégorie reine du Championnat de France FFSA GT. J’en suis d’autant plus fier qu’il a été obtenu avec cette équipe CD Sport qui débutait en GT et avec laquelle nous avons progressé toute l’année. Dès le début de la saison, nous visions la couronne et nous avons volontairement choisi de marquer des points aussi souvent que possible plutôt que de jouer les coups d’éclat, par exemple en prenant des risques pour aller à tout prix chercher une victoire. Pour mon retour au niveau national après avoir évolué en Blancpain GT Series, j’ai été agréablement surpris par la qualité du championnat et le haut niveau de pilotage dès la première saison en GT4. Les meilleurs pilotes français étaient de la partie et il y a eu quelques belles empoignades sur la piste, mais toujours de manière très sportive. Je serai de nouveau là l’an prochain, avec la ferme intention de conserver ce titre ! » Gilles Vannelet : « Je suis extrêmement heureux d’avoir gagné ce Championnat de France FFSA GT ! C’est un titre que je n’avais pas encore dans mon palmarès et j’y tenais beaucoup. Quand mon équipier Mike Parisy et l’équipe CD Sport m’ont parlé de ce projet, il a d’emblée été clair que nous nous engagions avec l’objectif d’être sacrés. On a toutefois vu les engagements tomber les uns après les autres avec de très solides équipages et on a compris que la tâche ne serait pas simple. Pour sa première année en GT4, le championnat a été d’emblée d’un excellent niveau, que ce soit au niveau des équipes ou des pilotes. Dès l’ouverture de la saison à Nogaro, nous nous sommes donc appliqués pour ne pas commettre d’erreur et ne pas écoper de pénalité. Ce titre est donc une belle récompense. Je suis ravi de le remporter avec Mike, que j’ai pratiquement vu naître puisque je roulais contre son père et avec qui j’entretiens une belle amitié. Avec toute l’équipe CD Sport, nous avons vécu une belle aventure à la fois sportive et humaine. »

Le chapitre 2017 est donc définitivement tourné, mais les équipes de SRO Motorsports Group travaillent activement sur la saison 2018. La stabilité, garantie tant pour les règlements technique et sportif, que pour le calendrier (Nogaro, Pau, Dijon, Magny-Cours, Barcelone, Paul Ricard) augure d’un avenir florissant. L’intérêt des équipes et des pilotes est de plus en plus important et, en outre, de nouvelles marques devraient faire leur apparition au sein du peloton. Pas de doute, la deuxième saison du Championnat de France FFSA GT devrait être encore plus palpitante que la première !

Au cours de cette cérémonie qui, était celle des 25 ans de la création de SRO Motorsports Group créateur des épreuves GT, avait lieu également les remises de prix des Blancpain Séries, Jérôme Policand a été récompensé pour la meilleure auto, la Mercedes AMGT3 N°90 .

B.L.S. – communiqué © S.R.O.