QUE VONT FAIRE LES PILOTES D’IMEC ? (Partie1)

jeudi 6 avril 2017 par IMEC

Plus que quelques jours avant que la grande majorité des pilotes prennent le départ dans les différentes compétitions. Nous avons fait le tour de ce que vont faire les pilotes de l’ association IMEC, tout d’abord avec ceux qui disputent les épreuves sur routes. Commençons par celui qui ne sait pas trop quoi faire. Il s’agit du Bigourdan Dominique Crabanat, qui a remporté trois fois de suite le titre de la Montagne de la ligue sur BMW M3 E36. Il faut dire que son travail de préparateur l’occupe à plein temps, à tel point qu’il n’a pas touché la voiture depuis la dernière épreuve, à La Courbe fin septembre, de ce fait il ne sait pas s’il repartira ou pas. Les Lourdais, Xavier Boschi et son épouse Fabienne vont disputer l’ensemble des courses de côtes de Midi-Pyrénées, soit avec deux voitures soit avec une seule. En effet si tout va bien, madame prendra le volant de la Ford Escort pour les épreuves lointaines, sinon elle devra reprendre le volant de la Clio. Voiture qui devrait être de la partie lors des épreuves proches du domicile (Osmets, Cauterets…) . Le Commingeois Bernard Dupuy repart avec sa Speed Car, sans se poser de question. Fini pour lui de se prendre la tête afin de remporter des titres de ligue, désormais son but est de se faire plaisir et de ne participer qu’ aux épreuves sympas en Midi-Pyrénées. Peut-être va-il goûter aux joies du circuit en participants à quelques manches du T.T.E. à suivre ! La Muretaine Marie Cammares, avec son compagnon Dimitri Péreira, passe à l’échelon supérieur en participant au Championnat de France de la Montagne Open avec sa dernière acquisition, une F.R. 2.0. Elle y rajoutera quand cela sera possible par quelques courses de côtes régionales ou nationales du Trophée des Pyrénées. Son souhait : être qualifiée pour la finale à Quillan. Le Gersois, Loïc Derrey le spécialiste du slalom repart avec un programme très copieux, qui devrait comprendre 25 épreuves et, lui aussi souhaite décrocher sa sélection pour la 6e finale de la spécialité. Pour Le Lourdais, Jacques Tournemouly avec sa monoplace devrait avoir un programme pratiquement identique à celui de l’an dernier. Le Baroussais Sébastien Péres, avec sa Renault 11 Turbo disputera que quelques épreuves de courses de côtes, en attendant de terminer une nouvelle voiture en cours de montage, une Citroën Saxo.

B.L.S.