NOGARO : ILS ONT GLANE DES TITRES AU 54e GRAND PRIX

mardi 30 septembre 2014 par IMEC

L’avant dernière manche du GT Tour à Nogaro pour le 54e Grand Prix a tenu toutes ses promesses, avec de belles bagarres sur la pistes, même si certains plateaux n’ ont pas fait le plein. Magnifique journée samedi, plus contrastée dimanche avec des nuages, quelques apparitions du soleil, mais aussi quelques gouttes de pluie en fin de journée. Un grand prix qui a permis à certains de repartir du Gers avec une couronne de laurier sur la tête, à l’exemple d’ Aurélien Comte champion de la Peugeot RCZ, ou en Caterham avec le titre pour Frédéric Allaire en Roadsport et Laurent Waisler en Academy. Pour les autres disciplines il faudra attendre les épreuves suivantes pour connaître les champions.

Les pilotes du Sud-Ouest trustent les podiums du GT : samedi, au volant de la Ferrari n°1 du Team Sofrev-ASP, le Suisse Philippe Giauque et le Toulousain Morgan Moullin-Traffort ont réalisé un festival à Nogaro. Giauque, creuse l’écart depuis la pole avant que son coéquipier ne reprenne la tête aux forceps après les arrêts au stand. Le duo prend du même coup la tête du classement général après sa troisième victoire de la saison ! Saintéloc se classe deuxième avec David Hallyday et Grégory Guilvert, tandis que le Sébastien Loeb Racing monte sur la troisième marche du podium avec le sociétaire de l’ ASA Armagnac Bigorre Henry Hassid et le Palois Mike Parisy. Dans l’ordre inverse, ces deux équipages complètent un tiercé regroupé en six petits points ! En Coupe de France FFSA GT, le Team Duqueine n’a pas tremblé. Au volant de la Ferrari n°350, Gilles Duqueine et Philippe Colançon décrochent une huitième victoire en onze courses et seront déclassés par la suite . Ils ne seront pas les seuls. Nous y reviendrons.

Lors de la course du dimanche, avec un dépassement à quatre tours de la fin, Henry Hassid et Mike Parisy décrochent leur deuxième victoire de la saison en Championnat de France FFSA GT. Le duo du Sébastien Loeb Racing repart ainsi de Nogaro en tête du classement général, avant la finale au Paul Ricard. Le Team Sofrev-ASP se classe deuxième avec la Ferrari de Jean-Luc Beaubelique et Ludovic Badey, tandis que Roland Bervillé et Anthony Beltoise placent la seconde Audi/Loeb Racing sur la troisième marche du podium. Le Team Duqueine retrouve la victoire en Coupe de France FFSA GT avec Philippe Colançon et Gilles Duqueine. Mais ce sont Thomas Nicolle et Pierre Hirschi, pensionnaires du Classic & Modern Racing, qui après leur deuxième position du jour, occupent les commandes avec deux points d’avance. Suite au rapport de la direction de course, à l’issue de la deuxième manche du Championnat de France FFSA GT à Nogaro, la Ferrari n°10 du Team Sofrev-ASP et l’Audi n°42 du Saintéloc Racing ont été déclassées. Les deux voitures s’étaient immobilisées sur la ligne d’arrivée, vraisemblablement pour éviter d’éventuels handicaps-temps lors des prochaines épreuves.

Le monopole de Sortensen en F4 : trois courses et trois victoires pour l’élève pilote académicien Danois Lasse Sorensen qui n’aura laissé aucune chance à ses concurrents sur le circuit Paul Armagnac de Nogaro. Dorian Boccolacci, le Suisso Anglais Félix Hirsiger et Valentin Hasse Clot auront su quand même tirer leur épingle du jeu et goûter aux joies du podium en apparaissant aux côtés du brillant Danois.
Auteur des 2 meilleurs temps lors de la séance d’essais qualificatifs, Lasse Sorensen ne trouve aucun adversaire à sa hauteur et s’octroie les pole position des courses 1 et 3. Dès la première course, le Danois donne la couleur de ce week end Gersois et remportera de main de maître la place de leader avec derrière lui Dorian Boccolacci et Félix Hirsiger. Lors de la seconde course, toujours plus musclée, la pénalité en temps infligé au jeune Russe Vladimir Atoev, alors premier du classement, après l’incident avec le Belge Max Defourny, fera grimper Lasse Sorensen sur la plus haute marche du podium entrainant avec lui Félix Hirsiger et Valentin Hasse Clot ravi de cette troisième place.
Pour la dernière course dominicale et après un très beau départ, c’est sans surprise que Lasse Sorensen s’envole vers une troisième victoire emmenant avec lui dans son sillage Dorian Boccolacci, qui n’aura eu de cesse de vouloir lui ravir cette victoire. Félix Hirsiger quant à lui, après quelques débats avec Vladimir Atoev et le Mexicain Patricio O’Ward sauvera sa troisième place. Les points remportés lors de ce cinquième meeting renforcent la suprématie de Lasse Sorensen au classement provisoire du Championnat avec un total de 274 points. Félix Hirsiger, toujours dauphin avec 205 points tandis que Dorian Boccolacci repart avec 192 points. La Haute – Garonnaise Anouck Abadie seule fille engagée dans ce championnat se classe respectivement 24e, 20e et 23e.

Le titre de la RCZ pour Aurélien Comte : avec trois courses au programme et un titre de champion mathématiquement attribuable, les pilotes engagés ont offert de belles joutes aux spectateurs et invités du réseau Peugeot. Crédité de 3 pole positions et de 2 victoires, Aurélien Comte (Team Clairet Sport) s’est assuré la couronne à un meeting du but. Mais il n’a pas été le seul à tirer la couverture à lui ! Alexandre Jouannem (JSB Compétition), de retour au sport automobile après une absence de quatre années, a offert une fantastique course 3 le dimanche en résistant à la pression constante de Comte. Ce mano à mano fut intense et viril ! Il signe son premier succès doublé de la victoire junior. L’ Agenais Thibault Bossy avait déjà décroché le titre Junior avant ce rendez-vous, il occupe désormais la seconde place provisoire au général. Pour sa part l’ Albigeois David Pouget pas en veine ce week-end clôture le top 5.

Mach nul pour Légodar et Jousse en Carrera Cup : cette cinquième manche de la Porsche Carrera Cup France a permis de maintenir le suspense au classement général du championnat en offrant une victoire à chacun des deux principaux rivaux pour le titre. Maxime Jousse (Sébastien Loeb Racing) s’est imposé sur la course du samedi tandis que Côme Ledogar (Team Martinet by Almeras), toujours leader provisoire avec 26 points d’avance, a réalisé le sans-faute le lendemain. Un duel arbitré tour à tour par Joffrey de Narda (@LoebRacing) puis Tom Dillmann (Harting by RT), très offensifs aux basques des vainqueurs. Du côté des Gentlemen, si Jean Glorieux (Speed Lover) enfonce le clou et maintient plus de 20 points d’avance, Roar Lindland (@LoebRacing) et Oleksander Gaidai (Tsunami RT) réalisent une belle opération, une victoire chacun, remontant respectivement aux deuxième et troisième places du général après l’abandon samedi et le forfait dimanche du champion en titre, Christophe Lapierre. Il faudra donc attendre la finale sur le circuit Paul Ricard dans quatre semaines pour que les champions 2014 soient sacrés.

Caterham, La dernière représentation : ce rendez-vous, marque la fin de saison pour les catégories Caterham Academy et Roadsport. Les courses de ces deux catégories se sont montrées un nouvelle fois très animées. Dans le Gers, c’est le jeune rookie Lucas Frayssinet qui a marqué les esprits avec deux victoires de manche et le meilleur temps du week-end en passant sous la barre des 1 minute 45. Mais le grand gagnant du week-end restera Frédéric Allaire qui est ainsi le vainqueur du championnat. Malgré un week-end mitigé, le pilote de la Caterham numéro 36 s’impose au général devant Ronan Schonberg et Sébastien Delamare. Du coté des Academy, Antoine Weil est venu bouleverser la hiérarchie le temps d’un week-end, mais c’est bien Laurent Waisler qui sera champion avec 8 victoires sur 11 cette saison. Derrière, Arnaud Marcoux terminera second à 7 points du vainqueur tandis que c’est le suisse Marcel Prisi qui complète le podium Academy.

Les Toulousains Réal et Attia sur le podium : l’épreuve de Nogaro restera sans doute comme la course la plus disputée de la saison en Caterham R300. Avec des changements de leader à tous les tours, Frédéric Real s’impose en première manche. Non sans mal puisque le leader du championnat Henri Bizet lui a emboîté le pas tout le week-end, à l’instar de Timoté Buret, Frédéric Attia et Geoffrey Dellus. La ligne droite de l’aérodrome fut le théâtre de nombreux dépassements tout comme l’épingle de l’école. En course 2, un accrochage malheureux met Frédéric Réal et Timoté Buret hors course, ce qui profite à l’intouchable Henri Bizet qui compte une large avance au championnat sur son poursuivant Frédéric Attia. Eric Alberto terminera 2e après des duels incroyables avec son prédécesseur. Du coté des sexy-génaires, Olivier Massoutre s’est une nouvelle fois imposé et accroît son avance au général sur son poursuivant Jean Paul Gobba, qui ne le quittera pas du meeting. La bonne opération du week-end, ce sera pour Philippe Simon qui terminera 3e et 2nd, alors que Philippe Gossiaux, actuellement 3e du général marquera 32 points au Paul Armagnac.
Tous les pilotes se retrouveront à Lédenon pour l’avant dernière étape de cette coupe Caterham.

Le dernier rendez-vous du GT Tour aura lieu sur le circuit Paul Ricard, les 25 et 26 octobre prochains.

B.L.S. – communiqué de presse @ photo B.L.S.