MATHIEU HIRIGOYEN CHAMPION, VINCENT POINCELET VAINQUEUR

vendredi 3 novembre 2017 par IMEC

A 28 ans, Mathieu Hirygoyen navigué par Caroline Desclaux remporte le titre de Champion de France des Rallyes Tout Terrain

Vincent Poincelet et Julien Rivière sur Fouquet Mazda ont dominé de bout en bout la 3e édition du 7e Rallye des Sept Vallées d’ Artois. Ils s’imposent devant le Champion 2017 le Basque Mathieu Hirygoyen sur Fouquet Nissan qui a réalisé une magnifique saison associé à la Paloise Coralie Desclaux. Le podium est complété par Christophe Costes qui s’impose en T1A1. Dans le Challenge 2RM, Thibault Flouret-Barbe monte sur la plus haute marche du podium et décroche un premier titre dans la catégorie tout comme Sébastien Guyette dans les SSV. Enfin, dans le Trophée des 4x4, c’est le Britannique Guy Thompson qui rafle la mise.

Championnat : Leader du début à la fin, Vincent Poincelet et Julien Rivière se sont montré intraitables sur les 14 spéciales du rallye. Dans la nuit, sur la boue ou encore sur l’asphalte glissant, le pilote de l’Aisne a maîtrisé à la perfection son puissant Fouquet Mazda. Il remporte ainsi une magnifique victoire sur ce rallye qui lui tenait particulièrement à cœur ; une belle revanche sur l’an passé. La bagarre pour la deuxième place fut somptueuse entre Mathieu Hirigoyen et Christophe Costes. Après 141km de chronos, l’écart entre les deux équipages s’élève à un peu plus de quatre secondes à l’avantage du pilote basque qui décroche, à 28 ans, son premier titre de Champion de France. Félicitations ! Une très belle récompense pour toute l’équipe qui a fait de lourds sacrifices pour arriver à ce résultat. De son côté, Christophe Costes monte sur la petite marche du podium et s’impose dans la petite classe. Au 4e rang, nous retrouvons Richard Mann qui s’est payé le luxe de signer un meilleur temps dans l’ES9. Il précède Chris Bird qui a fait sensation avec son Rivet Ford. Il faudra compter avec lui l’année prochaine. Vincent Foucart s’intercale à la 6e place après avoir perdu un temps précieux dans l’ES 11. Il devance Joël Chopin qui a encore été très régulier au volant de son Rivet Nissan. 8e du scratch, Jérôme Bricheux a pris ses marques au volant de son Rivet Cyclone qu’il découvrait, alors que Sylvain Knoll complète le top 10 avec son buggy maison.

Challenge 2 Roues Motrices : Parti prudemment le vendredi soir, Thibault Flouret-Barbe est passé à la vitesse supérieure le samedi pour prendre les commandes du Challenge 2RM. Au volant de son Rivet « P’tit Buggy », ce dernier a démontré qu’il avait l’étoffe des grands. Il signe l’intégralité des scratchs le samedi, avant d’assurer le dimanche pour rentrer avec une large victoire, qui lui permet de décrocher une première couronne nationale à seulement 21 ans. Bravo ! S’il trouve le temps et le budget, il sera encore un sérieux client l’année prochaine. La deuxième place de la catégorie revient à Bruno Coet qui a assuré le spectacle tout en signant quatre meilleurs temps le dimanche. Un beau résultat pour ce pilote sympathique. Le podium est complété par Laurent et Sophie Nail qui ne cessent de progresser avec leur Tomahawk.

Challenge SSV : c’est encore une fois le Polaris de Sébastien Guyette qui l’emporte après avoir dominé l’épreuve. Ce dernier se permet même de rentrer dans le top 10 au général et décroche son premier titre dans le Challenge SSV. Avec six victoires au compteur, le pilote belge a marqué les esprits cette année tant il a dominé son sujet. Félicitations à lui ! Sur la deuxième marche du podium, nous retrouvons le Can-Am de Jordy Delbouys qui a signé des chronos proches du leader. De bon augure pour le prochain rallye Plaines et Vallées. Enfin, après une belle remontée, c’est finalement Hervé Crevecoeur qui subtilise la 3e marche du podium à Jean-Benoit Houssin dans le dernier chrono du rallye.

Trophée des 4 x 4 : a connu de multiples rebondissements. Entre l’abandon du favori Andrew Sargeant et les nombreux problèmes mécaniques des différents acteurs, c’est finalement le Britannique Guy Thompson qui passe entre les gouttes avec son Land-Rover Discovery. Il devance le spectaculaire Toyota de Philippe Leconte qui s’impose en T2 et le bondissant Nissan Patrol de Bruno Rey.

B.L.S. - communiqué © photo B.L.S.