MAGNY COURS:THOMAS DECOUVRE LES INJUSTICES DU SPORT AUTO

mardi 31 juillet 2012 par IMEC

Un week-end complet : Une qualif et une course sous la pluie ; une qualif. et une course sur le sec, du bonheur, de la déception, un podium à porté des roues ; et une grande désillusion pour conclure le week-end.

Magny cours est un superbe circuit, et j’ai rapidement été dans le coup. Une superbe 5e place pour la première qualif sous l’eau sur un circuit que je ne connaissais pas.
Malheureusement, l’inexpérience du départ sur piste détrempée, m’a fait perdre quelques précieuses places et empêché de me raccrocher au groupe de tête lors de la première course. Après quelques glissades contrôlées, j’ai quand même pu passer la ligne d’arrivée en 6e position.

Départ en 6e place pour la deuxième course. Avec un meilleur départ que la course précédente, puisque dès le 1er tour je suis 4e derrière Trémoulet, Baziret, et Guillot. Au tour N° 3 , dans le sillage Eric Trémoullet, je double Yoann Baziret et me retrouve en 3e position. Les écarts se creusent un peu, et les espoirs de podium se dessinent durant cinq tours, mais s’était sans compter sur la remarquable remontée de la 9e place de Thibault Bossy, à laquelle je n’ai pas pu résister. 4e donc, la démonstration était faite ; sauf que la direction de course en décide autrement.

L’histoire ne retiendra qu’une médiocre quinzième position après avoir écopé d’une pénalité de 30 s ( après 1 heure 30 d’explications) pour non-respect des ordres de la Direction de Course. Non que je sois irresponsable, mais depuis le début de la saison, de nombreux concurrents très expérimentés, dont un en récidive ce week-end, et bien placé au classement général, ne respectent pas la pénalité de passage par les stands.

Alors pourquoi moi ?

Sans doute pour enfin mettre un terme à cela, la Direction de course a décidé de frapper fort… et s’est tombé sur moi, le débutant, pour un fait de course que les commissaires ont reconnu ensuite comme non fautif !!!!. Je veux croire que ce ne peut être que la malchance.
Y a pas mieux pour vous écœurer ; au revoir les vrais chances de cinq ou sixième place au classement général, la prime (plus importante pour certains que pour d’autres à n’en pas douter) et le bonheur d’une 4e place parmi les meilleurs. Alors je me dis qu’il ne faut pas insister, la fin de saison était déjà difficile à envisager financièrement, elle se fera certainement sans moi.
J’espère simplement avoir eu le temps de prouver, que bien que débutant, il m’était possible de m’adapter rapidement, d’obtenir de très bonnes performances, tout en respectant le matériel confié, pas d’accrochage, pas de casse ….

Sportivement

Thomas Verheyde

(N.D.L.R.) : Sans doute Thomas, a commis une erreur de jeunesse. Il aurait du rentrer dans les stands pour effectuer son stop en go comme le lui a intimé la direction de course, et porter réclamation à la fin de l’épreuve. S’il était reconnu dans son bon droit, son classement initial aurait été entériné. Nous regrettons profondément qu’il soit obligé d’arrêter, car il possède un talent indéniable, il fait parti des tous bons. Nous lui souhaitons de reprendre rapidement le volant d’une voiture de compétition.