CHAUD, BOUILLANT, POUR JEAN-LOUIS D’ ESPARBES

vendredi 6 mai 2016 par IMEC

Ph.5597-1 à gauche

Grâce au formidable travail réalisé par Christian Muratet, après nos déboires du Castellet, et après un après-midi de rodage méthodique à Albi, la voiture était prête pour Le Vigeant, où six 505, dont 4 turbo et 2 V6 ont fait le déplacement.

Les séances d’essais libres du vendredi, consacrées à la fin du rôdage entre 4500 et 5000trs/mn, me permettent de reprendre mes marques sur ce circuit que j’affectionne particulièrement, et de constater que la voiture fonctionne parfaitement, et que les nouvelles plaquettes de freins avant sont efficaces.

C’est donc gonflé à bloc que j’aborde les essais qualificatifs du samedi matin, où j’applique ma tactique habituelle en « posant » un temps au 2e tour, qui me place en tête des 505 avec à la clé ainsi un nouveau contrôle technique…, et à la 7e place scratch derrière les intouchables BMW 530, et les Escort particulièrement agiles sur ce tracé. J’ai le sentiment d’en avoir encore « un peu sous le pied », et d’avoir ainsi une carte à jouer en course.

Dans la course 1, disputée le soir même, je rate mon départ et me fais déborder par la Magnum de Gruau et la Dolomite de Gosset, mais je réussis à rester au contact du groupe de tête jusqu’à la mi-course… où mon moteur perd brutalement de la puissance en même temps que la température d’eau s’envole. Je laisse passer l’ Escort de Guerdoux et finis « en roue libre », premier des 505 et 8e au général, mais le moral en berne, et bien sûr forfait pour la course 2.

Cette fois, les dégâts sont encore plus importants, et l’objectif est à présent de trouver l’origine de cette surchauffe chronique, qui ne s’est jamais produite en 2015, et qui n’a pas d’origine mécanique : il est en effet hors de question de nous rendre à Charade sans que le phénomène soit élucidé.

Au plan sportif, rien n’est perdu : grâce aux deux « pôle-positions » et à cette victoire au Vigeant, je conserve toutes mes chances pour le gain de la Coupe 505 Antho 2016… à condition de terminer une des 2 courses de chacun des meetings restants, et en tête si possible !
Rendez-vous les 11 et 12 juin à Charade pour la 3e manche !

B.L.S. – source D’ Esparbes