AVEC LA TRÊVE ESTIVALE, COUP DE RETRO SUR LA COUPE DE FRANCE DES CIRCUITS

lundi 25 juillet 2016 par IMEC

Avec l’ Anneau du Rhin, la Coupe de France des Circuits fait relâche jusqu’ à début septembre, qui reprendra avec l’épreuve de Croix en Ternois Petit coup de rétroviseur avec le bilan, sur les deux tiers de la saison.

Tout d’abord, le nombre de concurrents est assez semblable au nombre de présents de l’an dernier même si certaines catégories sont en baisses comme le GT. Mais ceci n’est sans doute que momentané, souvenez-vous au milieu des années 2000 ou les monoplaces n’étaient pas légion, aujourd’hui ses dernières offrent des plateaux qui tiennent la route. Depuis le début de la saison ce sont une moyenne d’un peu plus de 73 concurrents engagés sur les six meetings, avec plus de cent à Nogaro et Dijon, quarante neuf à l’ Anneau du Rhin et 63 à Arnos. Il faut dire que ces deux derniers circuits situés aux extrêmes de l’ hexagone en subissent sans aucun doute les conséquences. En tout 181 pilotes ont au moins participé à une épreuve depuis le début de la saison.

Revenons aux engagés, certains ont réalisés un carton plein en participant à l’intégralité des épreuves et bien sûr figurent en haut de l’affiche. En Groupe A, le scarabée noir appelé Honda de Franck Quagliozzi qui a laissé le volant après plusieurs titres à Grégory Touzalin. Ce dernier s’est parfaitement acquitté de sa tache avec la première place provisoire. Il possède un confortable capital (505pts) devant François Chotard (373pts), Fabien Julia (353pts) et la seule féminine du plateau Adeline Prudent, à faire l’intégralité des épreuves, qui plus est fait d’ un cocktail d’ études et de sport automobile (276pts). En Groupe N, avec une tripotée de BMW, les jeux sont plus serrés entre les deux premiers, Jérôme Poulat (537pts) et le vainqueur sortant Philippe Poinsignon (522pts). Loin derrière Denis Debus (316pts) ou Samuel Collaine (309pts) ne sont pas en position de renverser la vapeur, sauf bien sûr si les deux premiers font une kyrielle de faux pas. En Groupe C, l’ogre Dominique Cauvin continue à croquer les victoires (450pts) devant André Recordier (336pts), Arnaud Perrin (303pts) et les inusables ex spécialistes de la ‘’Montagne’’ Henri Neel (299pts) ou Alain Castellana (297pts), mais compliqué pour eux d’aller chercher la fusée ‘’Cauvin’’. Pour la petite histoire tous sont aux volants de Norma M20 FC. S’il y a bien des résultats incomplets, il s’agit du GT ou pas un seul des pilotes a scoré 12 résultats. Comme l’an dernier Roland Chotard (385pts) mène le quintet, François Ader (279pts) entre autre après une sortie de route ne compte que six classements, devant Renaud Olivier (275pts) et l’inoxydable Fabrice Bordes (193pts) tout heureux d’être dans le top cinq. Il devance Dominique Laure également victimes d’ abandons (172pts). En monoplace l’ Agenais Fabien Lavergne (522pts) prend le pas sur le multiple champion le Rochelais Sébastien Blanchereau (486pts), mais rien n’est joué. Ils précèdent Roberto Bibi (301pts) André De Baere (243pts) et Alain Coloméda (233pts).

Après ne restera plus que trois rendez-vous c’est à dire 6 épreuves, pour certains les carottes sont cuites car même en marquant le maximum de points et d’autres en jouant aux épiciers leurs titres se rapprochent à grands pas.

B.L.S.