AU PAUL RICARD, LE CD SPORT REPLIQUE, NORMA DOMINE

mardi 24 mai 2016 par IMEC

Bassora, Mahé et Perroy décrochent la pole position

Si TFT s’était affirmée depuis le début de saison comme l’écurie à battre, CD Sport réplique au Paul Ricard en renouant avec la victoire. L’œuvre de la Norma M20 FC N°32 du trio Nicolas Maulini, Kevin Bole-Besançon, Jean-Ludovic Foubert. Un succès néanmoins acquis jusqu’au bout du suspense, dans la douce pénombre varoise.

Avant que la structure de Claude Dégremont ne triomphe, les qualifications s’étaient conclues sur une note parfaite pour son homologue Daniel Bassora, qui a vu deux de ses trois Norma, les N°21, Bassora, Mahé Perroy et N°22 Delafosse, Dannielou Petersen, monopoliser la première ligne de la grille. Une première pour le team qui mène, dans cet ordre, la première moitié de l’épreuve, avant que la 21 ne subisse une avarie technique. Pendant que leurs rivaux multiplient les passages handicaps par les stands, la 22 caracole en tête et la conserve jusqu’à 1h10 de l’arrivée.

Très véloce après un début de course prudent, la Norma N°32 CD Sport, aux mains de Bole-Besançon, prend le relais en tête, et ne respectera son dernier passage par la pitlane qu’à moins de cinq minutes de l’arrivée. L’avance est néanmoins suffisante, et c’est avec 5 petites secondes d’avance que le trio s’impose devant la N°22, dont l’équipage occupe désormais la deuxième place au classement provisoire du Challenge.

Le podium est complété par la Norma N°8 TFT de Capillaire, Lacoste Da Cunha, retardée durant le premier tiers de la course par une halte imprévue dans les stands pour remettre en fonction le feu arrière, et qui n’est distante que de 37 secondes des vainqueurs. Même sanction pour la N°2 de leurs équipier Vilariño, Ferté, Illiano, 5e sous le drapeau à damier derrière la Norma N°40 Equipe Palmyr de Mondolot, Zollinger, Thuner, mais qui conserve un large leadership au championnat.

Superbement classée aux portes du Top-5, la Norma N°6 TFT de Bazaud, Thirion, Caillon se voit récompensée de sa prestation par la victoire en Prestige. Ce succès ne souffre d’aucune contestation, mais saluons le parcours de la Norma N°42 Equipe Palmyr de Kubryk, Wolff, Beck, 2e de la catégorie, qui a longtemps occupé le tiercé de tête du général. Elle devance sur le podium une autre Norma TFT, la N°5 de Morales, Rihon, Cimadomo, sous pression de la première Ligier JS53 Evo 2, la N°15 IDEC Sport Racing de F. et N. Da Rocha, Delomier.

PDF - 38 ko
Le classement

B.L.S. – source VdeV - @ photo Hugues Laroche