A NOGARO, DESPARBES CONFORTE SA PLACE DE LEADER

mercredi 9 septembre 2015 par IMEC

« Tout est bien qui finit bien »… telle pourrait être la conclusion de cette 4e manche du championnat, courue le week-end dernier à Nogaro, disons à domicile. Elle nous a réservé son lot d’émotions après un début de saison plutôt tranquille...

Tout a pourtant bien mal commencé, avec une casse du turbo au bout de quelques tours dans la première séance d’essais libres de vendredi. Heureusement, l’atelier de uratet Sport n’est pas loin, et nous récupérons un turbo de secours en fin d’après-midi. Bernard, Alain, et Christian travaillent tard vendredi soir et toute la matinée de samedi, pour que le moteur redémarre quelques minutes à peine avant les essais qualificatifs. Un aller-retour dans le paddock pour vérifier que tout fonctionne, et c’est parti pour 25 minutes de « qualifs ». Malgré un bon départ 3e temps en début de séance, des pneus neufs qui n’ont pu être rôdés vendredi, et certainement une grosse dose de stress, ne me permettent pas de faire mieux que le 9e temps scratch, et le premier des 505 derrière la V6 expérimentale, donc non classée de Muratet , pilotée au meilleur niveau par Lionel Robert : la plus mauvaise place depuis le début de la saison…

Dimanche matin, pour la course 1, je pars en 5e ligne, bien décidé à rattraper le temps perdu, grâce à un bon départ, je pointe 4e dès l’entrée de la ligne droite, puis 3e derrière Pierre François .CLOT (encore lui !) et Lionel Robetrt. Safety-car, puis erreur du directeur de course qui nous créditera de 2 tours supplémentaires l’après-midi, et la course se termine dans cet ordre au bout de 10 tours.

Lionel Robert, forfait pour cause de soucis de surchauffe moteur, je pars en deuxième position lors de la course 2, résolu à « prendre » Clot au départ… Mais je à cette place jusqu’à l’arrivée, le pilote de la Fort Escort étant une fois de plus intouchable.
Les voitures commencent à accuser le poids des courses : outre ma casse de turbo, de nombreux abandons sont à déplorer : le belge Christian.Lange, 505 Turbo, joint de culasse, Didier Gruau, Vauxhall Magnum, moteur out, Philippe Gosset, BMW 530 US, fuite d’essence, bref, seulement 23 concurrents sur les 35, sont à l’arrivée de la course 2.

Nous voilà en tête de la Coupe Antho 505 à 2 manches de la fin, avec 8 victoires en autant de courses. Le circuit de Magny-Cours, avec sa longue ligne droite en montée et ses chicanes rapides, devrait être favorable à la 505, tout comme celui de Lédenon . Mais rien n’est joué pour autant, et il convient de rester prudent et concentré jusqu’au bout !..
Rendez-vous à Magny-Cours, les 18 et 19 septembre, pour l’avant-dernière manche du Championnat !

Les classements ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article5094

B.L.S. source communiqué presse @ photo B.L.S.