A NOGARO, DANSONS SOUS LA PLUIE

jeudi 10 mars 2016 par IMEC

La météo a en grande partie gâchée le week-end

‘’Même qu’ils n’ont pas voulu sortir de chez eux ! ‘’ Il faut dire que la météo nous a encore sortie une splendide soupe à la grimace, avec une composition amère de vent, de pluie et de froid, aussi l’on peut comprendre que certains aient opté pour : on s’abstient. Décidément à ce moment de l’année rien ne change. La première sortie de la saison 2016 de la Coupe de France des Circuits additionnée avec la Twin’cup a encore rogné les ailes d’une dizaine de partants, mais ceci expliquant cela, par contre la Twin’twin a remontée le moral des troupes. Par contre des nouveautés sont venues apporter du piment et souhaitons que ceci soit vrai pour toute la saison.

Les groupes A s’élancent pour 24 minutes et 56 secondes

Groupe A , il apprend vite :le bouffeur de Honda de Franck Quagliozzi multiple champion, ayant décidé de laisser sa caisse au repos, c’est Grégory Touzalin qui en est derrière le volant. Le bougre apprend vite. Lors de la 1er course, un des habitués de la discipline François Samy s’impose devant François Chottard et Loïc Dupont là ; rien de spécial, ils sont toujours et encore présents. Par contre Touzalin est loin. Deuxième manche, aurait il bouffé du lion ? Toujours est il qu’il monte sur la 1er marche du podium devant Samy et le Gersois Gérard Saint Arroman, Dupont terminant 4e. Nos petit poucet Damien Danière et son Abath 500 a repris du collier après une année sans et, Maurice Colmache, Honda Civic terminent en tête de leur classe.

Les BMW, une marque qui a pendant des lustres dominé les podiums.

Groupe N, BMW toujours devant : et oui les BMW sont toujours en tête des débats. Le meilleur s’appelle Jérôme Poulat, qui n’a pas fait de détail, non comptant de s’imposer il même les deux épreuves de bout en bout. Steve Compain ramasse la seconde place et abandonne sur la 2e suite à un accrochage. Le vainqueur sortant Philippe Poinsignon monte sur les marches 3 et 2, quand à Olivier Gillard il termine sur le petit strapontin de la dernière. Il faut noter que ces derniers se tenaient dans des écarts infimes. Fabrice Ferrucci, Honda Civic type R, et Guillaume Audrerie et Sébastien Colombe, prennent respectivement les classes 3 et 2. Il faut aussi parmi les bonnes surprises avec la venues de petites cylindrées comme par exemple les Peugeot RPS et autres.

François Ader aimerait bien remporter le trophée du GT

Groupe GT, Porsche n’a pas la main mise : tiens, tiens, une Renault Mégane Trophy avec Dominique Laure qui s’ impose pour la première de l’année, vous avez dit bizarre ! D’accord Roland Chotard et sa Porsche le vainqueur 2015 n’est pas aux abonnés absents, il termine par deux fois deuxième, devant Serge Juillet, Porsche, sur la seconde manche. Pour la deuxième épreuve, belle victoire de François Ader, l’empêcheur de tourner en rond avec sa Caterham, qui n’a jamais rien lâché et qui se verrait bien porter le flambeau du championnat, mais Laure 3e tentera de faire de même après une 3e place lors de la seconde. Signalons le retour de Jonathan Paupette, Citroën AX Coupé détruite l’an passé à Arnos qui fait son retour.

Inès Taittinger, Norma devant Thiery Lejeune, Ligier, et Serge Colson, Norma.

Groupe C, messieurs faites vos jeux : que voulez vous le local de l’ étape Claude Degremont et sa Norma N°32 a toujours le dernier mot pour monter sur la plus haute marche du podium, devant Dominique Cauvin et Henri Nell, qui sont des habitués de Nogaro. Pour la seconde épreuve, c’est du messieurs faites vos jeux. Où sont donc parties ces trois lascars ? Degremont rentre à la ficelle au après 15e tours, mais bien avant c’est au tour de Cauvin au 14e tours et la meilleure blague pour Neel qui a pris le commandement jusque dans le dernier tour. En effet, il a beau se balancer dans tous les sens pour aller plus vite, il voit lui passer sous le nez André Recordier, Christophe Lecarpentier, Alain Castellana, Serge Colson et enfin Neel, qui finit sous le damier en roues libres, précisons tous sur des Norma.

Au coude à coude s’élancent Alexis Carmes et Fabien Lavergne

Groupe Monoplace, l’on prend les mêmes : et l’on recommence, ce qui est le cas de le dire, avec les Alexis Carmes, Fabien Lavergne, le multiple champion sortant Sébastien Blanchereau, Daniel Haroult, le prof volant du circuit de Nogaro. Si Carmes, s’impose sous la flotte qu’ il adore, devant Lavergne et Blanchereau puis Harout qui lui n’aime pas la baille, vont jouer à colin-maillard justement avec la pluie. Carmes s’impose lors de la 1e devant Lavergne et Blanchereau, le dernier l’emporte sur la 2e devant Carmes et Grégory Choukroun.


Damien Boiziot ici en tête mène deux victoires contre autant à Martinez.

Twin’Cup et Twin’Girls : des habitués pour cette rentrée que se soit Damien Boiziot le champion 2015, Thierry Martinez, Nicolas Cassiède et consort. Les deux derniers vont échanger les premières places à tour de rôles avec au finish, une égalité parfaite entre Boiziot et Martinez, deux à deux. Nicolas Cassiède et Franck Idrac complètent le top 3. Une première pour les féminines, qui remporte les deux épreuves par Pascale Jaffrenou – Pottecher, il faut dire que Pascale en connaît un rayon dans le pilotage. La débutante âgée de 17 ans Laure Freyche monte par deux fois sur la seconde marche. Claire Thiel et Nathalie Idrac, complètent les top trois.

Les classements ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article5436

Texte B.L.S. – photos Hervé Margolles et B.L.S.