A DAYTONA, LES CADILLAC ONT DEROULE, UNE PREMIERE POUR PILET

lundi 30 janvier 2017 par IMEC

Après avoir dominés les essais du début à la fin (1), les Cadillac DPi ont parachevé leur boulot en remportant les 24 Heures de Daytona. Il a fallu attendre l’extrême limite pour savoir laquelle des deux allait s’imposer. Au final la N°10 du team Konica Minolta avec Richy Taylor, Jordan Taylor, Max Angelelli s’imposent même si une manœuvre de dépassement à quelques encablures de la fin un peu olé olé de Richy Taylor envoie Filipe Albuquerque dans les décors, mais pas de sanction, ceci paraît étrange. Les seconds, à 671 millièmes de secondes sont Joao Barbosa, Christian Fittipaldi et Filipe Albuquerque Cadillac N°5 du Mustang Sampling Racing. Pour la 3e des ennuis de boîte de vitesses pilotée par Dane Cameron, Eric Curran, Michael conway, Seb Morris se voit rejetée à 20 tours des premiers. La troisième place revient à la Multimatic – Riley de Marc Goossens, Renger Van Der Zande et René Rast qui réalisent une belle performance à un tour des deux leaders. Au final les Cadillac ont ramassé la mise et ont montré à qui parler.

En GTLM gros bastons, six GT ne se sont pas lâché d’une semelle avec des écarts infimes jouant en permanence au chat et à la souris, quatre Ford GT, deux Porsche, une Ferrari, deux Corvette, seul BMW, a semblé ne pas être dans le coup. Une fois encore la pluie a fait ponctuellement son apparition et Porsche a fait parler la poudre, même si les deux 911 RSR pilotées par le Gersois Patrick Pilet, Dirk Werner, Frédéric Makowiecki N°911 et Kévin Estre, Laurens Vanthoor, Richard Lietz, bien qu’handicapées en début de courses par des problèmes de pressions de pneus ont su profiter des ces conditions climatiques. Une revanche à prendre pour Ford qui s’impose après avoir été battu en 2016. La Ford GT N°66 termine 6e et première de la catégorie avec les vainqueurs du Mans de l’an dernier, Dirck Mueller, Joey Hand, Sébastien Bourdais. Derrière, superbe bagarre de Pilet dans la dernière heure de course qui termine en seconde position avec cette toute nouvelle auto. Le Toulousain Olivier Pla (photo) Stéphan Mucke et Billy Johnson Ford GT se classent 11e et 7e du GTLM. Pour la petite histoire l’on trouve les sept premiers en sept secondes, personne n’ a lambiné. EN GTD engagé sur la Lamborghini Huracan GT3 de Ebimotors, Emmanuel Collard, François Perrodo, Emanuele Busnelli et Fabio Babini terminent en 26e position.

(1) : Voir ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article6176

B.L.S. @ photo Ford