UNE 4e PLACE SYNONYME DE VICTOIRE POUR LE MMP RALLY RAID

mardi 29 novembre 2016 par IMEC

Les 24 Heures du Portugal ont été remportée par le team Andrade sur un AC Nissan Proto piloté par Alexandre Andrade, Cédric Duplé, Yann et Thomas Morize. Ils devancent le Sadev Oryx de la famille Lauilhe, Francis, Pierre et Louis et Stéphane Barbry, en troisième place se trouve le Rivet Rm Sport de José Castan, Benjamin Bujon, Anicet Garicoix et Vincent Demonceaux. Au pied du podium général vient le MMP Rally Raid construit dans les ateliers de Beaumont de Lomagne par Micouleau avec le quatuor composé de Thierry Charbonnier, Jean Brochard, Jean-Philippe Béziat et Pierre Lachaume. Cette quatrième place est synonyme de podium ayant en effet terminé premiers des 2 Roues Motrices FIA. Jean-Philippe nous résume ces 24 heures :« A vrai dire aucun soucis n’est venu entraver notre marche en avant, aucun pépin, l’on peut presque dire une promenade de santé. Un équipe au top... de vrais pros. Et pourtant ce n’était pas gagné avec une nouvelle voiture deux roues motrices dont une partie sous la pluie. Depuis vingt ans que je cours je crois que je n’ai jamais eu autant de plaisir. Je peux d’ ores et déjà que nous tenterons l’aventure l’an prochain et pourquoi pas participer à une autre épreuve avec une nouvelle voiture. La 16e position est revenue à la MP EV02 pilotée en particulier par le Montalbanais Jean-Marc Berlines et en 43e le MMP Evo de Ricardo Porém. Le Bigourdan Benoît Buisson se classe 49e sur un Fouquet Buggy.

Sur la feuille des temps, nous n’avons jamais vu Michel et son fils Etienne Capin avec Emmanuel Ramos et Aurélien Cabet, hélas pour eux la boite a lâché, Michel nous parle de cette mésaventure : « Emmanuel, qui a réalisé le meilleur temps puis Aurélien et Etienne ont pu faire les essais chronométrés, avant que la boîte casse, je n’ai même pas pu rouler. Nous avons ouvert la boîte mais mission impossible nous n’avions pas la pièce. Et dire que tout avait été vérifié, fait le rodage du moteur. C’est quand même rageant de faire ce déplacement pour rien. » Nous devrions revoir cet équipage sur le Béheity Porsche au mois de mars lors des 6 Heures de Bordeaux.

B.L.S. – photo D.R.