PREMIERE POUR LA SERIE VHC SUR LE CIRCUIT DE DIJON

mercredi 9 avril 2014 par IMEC


Le circuit de Dijon ouvrait la saison de la série VHC. Quelques 350 pilotes ont ferraillé ferme pendant tout le week-end. Certains d’entre eux ont survolé les débats comme Maxime Lefebvre, Franck Morel, Nicolas Beloou et Valerio Leone qui ont réussi l’exploit de repartir invaincus de la Côte-d’ Or !

Trophée Maxi 1000 : Rien de tel qu’une course du Trophée Maxi 1000 pour démarrer une journée en fanfare ! Les 32 protagonistes de ce plateau plein de vitalité l’ont démontré selon leurs bonnes habitudes, avec une meute de Mini Cooper lancée aux trousses de la Berlinette Alpine de Maxime Lefebvre. Intraitable, ce dernier n’a toutefois jamais cédé, repoussant jusqu’au bout les attaques de son éternel rival Philippe Gandini. Rebelote dans la course de l’après-midi, où le pilote picard, champion en titre, a de nouveau résisté aux attaques de son ami Gandini. Comme le matin, Lionel Couche à lui
aussi retrouvé le chemin du podium en course 2 après s’être quelque peu frictionné avec l’autre Cooper de Julien Trousse et avoir contenu jusqu’au bout la Mini Marcos du jeune Tomy Gruelles. Dans l’une et l’autre de ces courses, Gilles Vacher s’est montré le plus performant de la classe 1000 cm3 à bord de sa rarissime Jem.

Trophée F3 Classic : Encore un plateau dont la saison 2014 s’ouvre sous les meilleurs auspices. Pour s’être montré le plus rapide des 35 pilotes présents aux qualifs de la veille, Valerio Leone (March 783) s’est élancé en tête de la course du matin, qu’il s’est ensuite chargé de dominer de bout en bout. Longtemps installé en 2e position, Pascal Gerbout (Ralt RT3) a finalement lâché prise face à Jean-Pïerre Eynard-Machet (Martini MK31) à l’approche de l’arrivée. L’Anglais Rob Moores (Chevron B38) s’était intercalé entre eux avant d’effectuer une incursion dans un bac vers la mi-course. L’après-midi, il revenait à la F3 Classic le soin de clore le meeting… Et à Valerio Leone la mission d’ajouter une ligne à son impressionnante liste de victoires ! Derrière le petit italien, encore une fois imprenable, Pascal Gerbout a accédé à la 2e place au moment de l’abandon de Jean-Pierre Eynard-Machet, puis s’y est solidement accroché avant que la course ne soit interrompue à quatre tours du but suite à la sortie de piste de Frédéric Lajoux, alors 4e. Auteur d’une solide prestation, Bernard Honnorat a ainsi récupéré cette place en terminant entre l’Anglais Rob Moores et l’Italien Stefano Garzi. Déjà couronné le matin en Formule Renault, Jean-Christian Darlot a récidivé dans cette ultime course.

Trophée Formule Ford Kent : Comme de coutume, c’est en formation serrée que les plus valeureux pilotes de Formule Ford Kent ont franchi la ligne d’arrivée à l’issue d’une course où Nicolas Beloou, Augustin Sanjuan, Alain Girardet et Arnaud Dousse – finalement classés dans cet ordre - n’ont cessé d’échanger leurs positions. Distancé à la 5e place, François Belle n’en remporte pas moins une très belle victoire en catégorie « GHI » au volant de sa plus ancienne Lola T540. La course de l’après-midi a entretenu le même suspens, avant de se conclure par un nouveau succès du manceau, encore une fois malmené de bout en bout par le Suisse Angustin Sanjuan. Jérôme Metayer complète cette fois le tiercé gagnant, alors que le team Palmyr signe le doublé en catégorie « GHI » avec Laurent Waisler et François Belle, qui ne se sont fait aucun cadeau 14 tours durant.

Challenge Formula Ford Historic : Pour sa seconde rencontre du week-end, le plateau de la Formula Ford Historic a offert l’une des plus belles courses du meeting. Après d’incessants changements de leaders, ce sont finalement trois monoplaces qui ont franchi la ligne d’arrivée côte à côte, la photo finish offrant la victoire à François Belle pour quelques centimètres face à l’étonnant Suisse Gislain Genecand (il débute dans le challenge !) et au lauréat de la veille, Pierre-Alain Lombardi ! Xavier Michel termine quatrième guère plus loin (à 4/10 du vainqueur), alors qu’Alain Girardet était lui aussi en lice pour la victoire jusqu’à son abandon à trois tours du but. De cette magnifique course, on retiendra également la victoire en classe A de Thierry Gallo (Merlyn) devant Régis Prevost (Mc Namara).

HTCC - Groupe 1 : Privé de la victoire à l’approche de l’arrivée le samedi, José Beltramelli est allé au bout cette fois, sachant que sa Ford Cortina Lotus Groupe 2 évolue hors classement de l’HTCC. Cette seconde course a donc réellement couronné Michel Hocquart devant « Levla » (BMW 30 CSI), Michel Billion-Rey (Ford Escort RS2000) et Stéphane Delecour (Opel commodore GSE). Dans le sillage de son père, vainqueur de la course du samedi, Julien Gruau jouait lui aussi une place sur le podium avant de partir à la faute, Avec son imposante Patrick Bourguignon est l’autre vainqueur du jour, pour avoir placé son imposante Chevrolet Camaro Z28 en tête de la catégorie devant la BMW 635 de « Berdal » et la BMW 323i de Franck Cabarrou.

Challenge ASAVE GT/Tourisme : Longtemps neutralisée à la suite des sorties de piste de Jean-Louis Deglise (Alpine A310 et Sébastien Margot au premier tour, cette seconde course s’est réellement disputée sur les cinq dernières minutes. Une durée réduite qui a malgré suffit à Franck Morel, Ferrari 308 GTB pour prendre un avantage décisif sur la Corvette de José Beltramelli, signant ainsi un parfait sans faute pour son entrée sur la scène du VHC. A l’instar du samedi, Jérôme Serviès s’est de nouveau chargé de compléter le podium, après avoir pris ses distances sur les Porsche d’Anthony Meynard et de Damien Sionneau. A distance de ces habitués, la jeune Marion Touroute ramène son Austin 1275 à bon port pour ses grands débuts en sport auto

Hors compétition : Lors de la pause du midi, HVM Racing a décerné pour la première fois les « HistoRacing Motul Arwards », récompensant les plus belles remontées au sein des divers plateaux. Jacques Alvergnas, Guillaume Pigeat, Henri Bizet, Thierry Gallo, Cyril Guillemin, Dominique Josquin, Francis Graille et Fabrice Notari ont ainsi été les premiers à être distingués, alors que le prix de « pilote du meeting » est revenu à Franck Morel.

Source communiqué presse @ photo F. Morel