MATHIEU SERRADORI S’ OFFRE LA 3e ETAPE DE L’ AFRICA ECO RACE

vendredi 5 janvier 2018 par IMEC

La solitude du coureur de fond

L’ étape 3 longue de 421 km ultra rapide, a été donnée à la sortie du bivouac, ce qui permet de aux acteurs d’avoir quelques minutes de repos supplémentaires, après la dure journée de la veille. Cette étape tracé le long de l’ Anti-Atlas, laisse place un parcours balisé par des cairns, ce qui facilite la navigation qui amène les véhicules jusqu’à Assa, ce n’est que vers la fin de l’étape que la navigation en approchant de nouveau l’ Oued Draa se complique

Au cours de cette étape, le buggy LC30 de l’équipage de Serradori, Fabian Lurquin a été le plus rapide, partis deux minutes après Vladimir Vasilyev et Konstantin Zhiltsov, Mini pour franchir l’arrivée quelques secondes devant ces derniers. Un beau duel entre les 2 autos qui sont restés soudés pendant toute la journée, mais Serradori, Lurquin terminent avec 22 secondes d’avance. Pour les 3e Pascal Thomasse et Pascal Larroque Optimus, les soucis ne les ont pas épargnés après une crevaison, ils terminent 4e de la spéciale, laissant la place de 3e au deuxième Optimus également du team MD Rallye Sport de Remy Vauthier et Jean Brucy. Au général statu quo, rien ne change sauf les écarts. Le premier camion, l’ Iveco de Gérard De Rooy, Darek Rodewald et Moi Torrellardona subit également une crevaison, il termine 5e et remonte de deux rangs. Pour les régionaux, Lionel Baud associé à Michel Paloto, gagnent 5 places et les Lotois gilles Gard, Manuel Pinto Mitsubishi en gagne 1. L’ étape de ce jour un est des plus gros morceau de 499 km, le plus long secteur sélectif qui rejoindra Assa à Ford Chacal.

B.L.S. © photo AER