LES 6 HEURES D’ ENDURANCE GT-TOURISME ET LMP-PFV

mardi 2 mai 2017 par IMEC

Les différents podiums du GT-Tourisme et LMP-PFV

Sur le circuit d’ Algarve au Portugal, c’est sous un ciel maculé de bleu que s’affrontent, samedi 29 avril, les concurrents des V de V Endurance Series. Des conditions parfaites pour vivre une belle journée de sport, et profiter du suspense des différents plateaux !

GT - Tourisme : AB Sport Auto impose sa Lamborghini : L’acquisition d’une Lamborghini Huracan GT3 semble avoir été une bonne pioche pour AB Sport Auto ! Pour sa deuxième apparition dans le Challenge, la belle italienne, qui porte le N°46, l’emporte aux mains d’Harry Teneketzian et Joffrey de Narda, au terme d’une course de 6 heures de toute beauté, marquée par de nombreux rebondissements. Le premier intervient après un peu plus de 2h40 de course. Alors solidement installée en tête, la Porsche 991 GT3-R N°76 IMSA Performance d’Armindo , du pilote de l’ ASA d’ Albi Thierry Cornac est victime d’une violente sortie de piste qui nécessite l’entrée en piste du Safety Car, pendant une heure, pour réparer le rail endommagé dans l’impact. Si la voiture a souffert, Thierry Cornac s’en sort heureusement indemne. L’autre coup de théâtre se produit à une heure de l’arrivée, lorsque la Ferrari 488 GT3 N°1 Visiom des doubles champions en titre Pagny, Perrier, Bouvet regagne son stand en raison d’un problème technique alors qu’elle menait sa barque en tête. AB Sport Auto en profite alors, et doublement puisqu’au volant de la Renault R.S. 01 N°11 V de V AB Sport Auto, le trio Van de Vyver, Thybaud, Carugati se hisse lui aussi sur le podium sur la troisième marche, encadrant ainsi les pilotes CMR with Sport Garage, Mouez, Loger, Reymond, et leur Ferrari 458 GT3 N°44. RMS, enfin, s’illustre en GTV2 avec la Porsche 991 GT3 Cup N°56 confiée à Mallegol, Blank, Mechaly, par ailleurs victorieuse du classement Prestige.

Inter Europol Competion et Pegasus Racing se rappellent au bon souvenir : Inter Europol Competition nous rappelle qu’elle est l’écurie championne en titre du classement LMP. Peu en réussite lors du coup d’envoi en raison de problèmes mécaniques sur ses deux prototypes Ligier JS P3, elle opère aujourd’hui un véritable retournement de situation en réalisant le doublé, avec sur la plus haute marche du podium la N°22 du champion Jakub Smiechowski, associé cette année Hendrik Still et ici à Peter Elkmann. La N°33 de Scheuschner, Michel, Müller complète donc le succès du team polonais, tandis que le Graff confirme sa prestation barcelonaise en accrochant le top-3 avec la Ligier N°39 de Trouillet, Gauvin, Deguffroy. Pour sa deuxième sortie en V de V, la Norma M30 N°20 DB Autosport, aux mains de Foubert, Wolff, Maulini, a fait montre de solides performances puisqu’elle signe le deuxième meilleur tour en course, (le premier étant l’œuvre de la Ligier N°9 Duqueine Engineering malheureusement contrainte à l’abandon) et se classe 4e devant le deuxième prototype du team de Gilles Duqueine, le N°8 de Borga, Enqvist. L’écurie Wintec confirme pour sa part sa régularité en terminant en 6e position, tandis que ce fut là aussi l’hécatombe avec les retraits des Ligier N°735 BHK Motorport, N°9 Duqueine Engineering, N°12 Eurointernational et N°93 N’Race, victime d’un incendie. En PFV, enfin, Pegasus Racing, qui s’était illustré il y a plusieurs années en V de V dans le cadre du Challenge Endurance Proto, ouvre son palmarès dans le Challenge Européen Endurance GT/Tourisme/LMP/PFV en dominant, avec le trio de sa Ginetta G57 N°57, de Simpson, Murray, Hibbert, la catégorie. Ce n’était pourtant pas gagné, puisque après quelques minutes dans cette course, elle avait rétrogradé en fond de classement après un accrochage avec la Ligier N°5 de By Speed Factory.

PDF - 408.5 ko
Le classement

B.L.S. – communiqué @ photo Hugues Laroche