LA RENTREE DE V de V A BARCELONE

jeudi 16 mars 2017 par IMEC

Un constat pour Eric Van de Vyver : à chaque saison qui débute, le même constat : l’intersaison passe très vite. Mais pour ne rien vous cacher, il nous tarde à tous, chez V de V Sports, de retrouver nos pilotes, teams, et l’ensemble du paddock, dans le cadre désormais traditionnel du Circuit de Barcelona-Catalunya, les 17, 18 et 19 mars... « Cette escale en Espagne, qui marque le coup d’envoi des festivités 2017, est attendue de tous, et nous sommes persuadés d’être à l’aube d’une campagne qui confirmera le statut des V de V Endurance Series parmi les meetings les plus attractifs d’Europe. Les Challenges Européens Endurance GT/Tourisme/LMP/PFV et Proto CN, ainsi que les Challenges Funyo et Monoplace, partagent en effet des valeurs qui nous sont chères : compétition, coûts maîtrisés, sécurité, contrôles, mais aussi et surtout une ambiance que l’on ne retrouve nulle par ailleurs. Ces ingrédients séduisent – concurrents fidèles ou nouveaux venus -, et si les plateaux majeurs seront certes incomplets en raison du retard de livraison de certains constructeurs, cela ne gâchera en rien une fête qui promet d’être belle. Avec un accès gratuit à l’enceinte de ce circuit qui accueille ce qui se fait de mieux en sports mécaniques, ce rendez-vous d’ouverture sera à déguster en famille. Celle du V de V ! »

4 Heures Endurance GT/Tourisme/LMP/PFV : Fidèle parmi les fidèles des V de V Endurance Series, le team Visiom remet une nouvelle fois son titre en jeu pour viser cette fois la passe de trois. Jean-Paul Pagny, Thierry Perrier et Jean-Bernard Bouvet, sacrés en 2015 et 2016, mèneront tout naturellement la charge à bord de la superbe Ferrari 488 GT3 n°1. L’auto sera notamment opposée à un autre modèle développé de l’autre côté des Alpes, puisque l’écurie AB Sport Auto alignera une non moins magnifique Lamborghini Huracan GT3 portant le n°46. L’Italienne est pour l’heure confiée en Espagne à Harry Teneketzian et Joffrey de Narda. La structure de Bruno Abric alignera par ailleurs la Renault R.S. 01 n°11 pour le trio Thybaud / Van de Vyver / Jousse. Le plateau du GTV1 est par ailleurs complété par la présence de l’équipe IMSA Performance et de sa Porsche 911 GT3 R qui a étincelé aux mains de la paire Narac / Cornac à Estoril en novembre dernier.
Citons encore CMR with Sport Garage, qui engage une Ferrari 458 GT3 pour Loger / Mouez, ou AGS Events, autre possesseur d’une Lamborghini Huracan, en configuration Super Trofeo, celle-ci, confiée à Gomar / Collado. Dans le clan des GTV2, la lutte entre Porsche reprend ses droits entre RMS (Mallegol / Blank), avec une 991 GT3 Cup, et Porsche Alméras (Martinet / Tremblay / Palette) avec son inusable 997 GT3 Cup S.

Les prototypes LM P3 - dont Eric Van de Vyver a participé à l’étude aux côtés de l’Automobile Club de l’Ouest – s’impose peu à peu comme une catégorie majeure en Europe, et le meeting barcelonais promet d’être historique avec la venue de deux nouveaux constructeurs. On recense en effet sur la liste des engagés une Norma M30 chez DB Autosport (Foubert / Wolff / Maulini) et une Adess 03 du Araujo FB Team (Araujo / Boulay / Calado Luis) qui seront opposées aux Ligier JSP3. Duqueine Engineering en aligne deux, la n°8 pour Borga / Enqvist et la n°9 pour Duqueine / Legeret / Panciatici ; Wintec poursuit l’aventure d’Estoril avec la n°7 pour Neveu / Héry / Denis ; le Graff tentera de prendre sa revanche avec la n°39 de Trouillet / Gauvin / Deguffroy ; et N’Race d’accéder au podium final avec la n°93 de Fontaine / Decultot / Perroy. Ce petit monde devra néanmoins prendre la mesure du champion sortant, Inter Europol Competition, qui muscle son programme et affiche ses prétentions en alignant deux Ligier : la n°22 pour le lauréat 2016, Jakub Smiechowski, associé à Hendrik Still, et la n°33 pour Scheuschner / Forne. En PFV enfin, les Ginetta sont une nouvelle fois majoritaires. Qui chez Pegasus Racing (Schell / Raffin et Simpson / Sanders / Muston), qui chez Simpson Motorsport (Robertson / Fielding), ou CWS Recycling (White / Allpass / Watt). Elles seront pour l’occasion rejointes par une Renault R.S. 01 - en version Trophy, donc totalement libérée, mais avec des disques de freins acier - engagée par R-ace GP et confiée à Perrodo / Vaxivière.

PDF - 131.8 ko
Engagés 4 Heures d’ Endurance

6 Heures Endurance Proto V de V : L’écurie TFT, championne en titre avec Ander Vilarino, Alain Ferté et Philippe Illiano (Norma M20 FC n°2), mais également au classement Prestige avec Bruno Bazaud, Philippe Thirion et Denis Caillon (Norma n°6), est prête à relever le défi d’un nouveau carton plein, et pourra compter sur deux autres M20 pour appuyer son assaut. L’équipage Capillaire / Michel / Melnikov aura en effet un rôle à jouer au classement général, tandis que le trio Cimadomo / Rihon / Philipps aura son mot à dire dans le tableau réservé aux Gentlemen. Equipe Palmyr joue également la carte du nombre en présentant quatre Norma, parmi lesquelles la n°40 pour Mondolot / Zollinger, la n°41 pour Croullet / Rosati et la n°42 pour Kubryk / Beck / Chevalier, ces deux dernier qui en découdront en Prestige. Le team CD Sport, déchu de sa couronne l’an passé, poussera quant à lui pour la reprendre, et peut compter sur un trio très solide, Bole Besançon / Scheier / Taittinger, réunis sur la Norma n°14, tandis que Cochet / Kirchdoerffer / Faure sera en lice pour le Prestige sur la n°31. Autre sérieux prétendant, DB Autosport fait confiance à Delafosse / Accary / Vaucher (n°22), alors que le boss, Daniel Bassora, sera accompagné de la paire Monclair / Schatz. Sans oublier le Graff, qui a acquis une Norma avec laquelle Marroc /Fort / Trouillet lutteront pour le Prestige. Une vingtaine de protos s’alignera ainsi sur une grille de départ qui accueille par ailleurs de nouveaux venus. Des animateurs de différents Challenges des meetings V de V, à l’image de RC Formula (L. et A. Robert / Perroy) et Lamo Racing Team (R. et G. Striebig / Raffin) qui ont fait – et font toujours ! - les beaux jours des plateaux Monoplace et Funyo.

PDF - 83.5 ko
Engagés 6 Heures Protos

Challenge Funyo V de V : Courses sprint, performances, coûts réduits… les arguments proposés par le Challenge Funyo V de V séduisent toujours autant les aficionados des protos bretons. Plus de 30 voitures se présenteront en effet à Barcelone, et la liste des SP05 s’étoffe considérablement, puisque pas moins de 18 des dernières créations des ateliers d’Yves Orhant sont inscrites. AGR Bleu Mercure fournira le plus gros de l’effectif (SP05 et F5 réunies) en alignant onze auto, et il sera tout particulièrement intéressant d’observer la cohabitation entre Jean Quelet et Arlan Boulain, respectivement 2e et 3e de la campagne 2016, qui seront rejoints par Cédric Gardin, champion F5 en titre. HMC Racing n’est pas en reste, avec huit autos. Nicolas Cannard, champion 2012, de retour dans la discipline, partira ainsi en quête de la victoire dans la grosse catégorie, tandis que Christian Camboulive, par son expérience, sera à surveiller dans la seconde classe. En F5, cependant (comme d’ailleurs en SP05), les prétendants sont nombreux, et nous citerons notamment Renaud Malinconi (Total Cloud), vice-champion 2016, Alexandre Barbiat (Fundriver) qui s’était illustré lors de la finale à Magny-Cours, ou encore Marc-Antoine Dannielou, champion 2011, lui aussi de retour après un brillant parcours en CN, qui roulera au sein de sa propre structure portant les couleurs de Défi Auto Solidaires en Peloton.

PDF - 136.5 ko
Engagés Funyo

Challenge Monoplace V de V : Avec 25 voitures couchées sur la liste des engagés à une semaine du meeting, le succès ne se dément pas non plus pour le Challenge Monoplace V de V, qui s’affirme un peu plus chaque année comme la série d’accès privilégiée pour les jeunes pilotes. 10 équipes sont en effet attendues en Espagne, et s’il fallait désigner une structure favorite, le choix TS Corse semblerait naturel. Le team italien domina en effet la campagne 2016, arrachant le titre au général avec Alex Peroni, et le Gentleman avec Pietro Peccenini. Si le jeune australien est parti poursuivre sa carrière dans une autre discipline, son équipier transalpin remet bien son titre en jeu, accompagné de l’Américain Howard Sklar. Le sympathique italien se mesurera une nouvelle fois à de vieilles connaissances, tels Grégory Choukroun (Lamo Racing Car), ou « Lebreton », qui défend les couleurs de Formula Motorsport. L’équipe iséroise aura quant à elle sa carte à jouer au général avec Gilles Hériau, auteur d’une prestation solide l’an passé, ou encore Erwin Creed, dont l’expérience s’étoffe au fil des saisons. Parmi les jeunes nouveaux venus qui leur donneront sans doute du fil à retordre, citons enfin Alexis Carmes (Lamo Racing Car), Hugo Carini (Hervé David Racing), ou Simon Mirguet, qui tentera de ramener chez RC Formula une couronne décrochée par David Droux en 2015.

PDF - 125.6 ko
Engagés Monoplaces

B.L.S. – communiqué @ photo Hugues Laroche