A NOGARO, POUR LES 100 TOURS, UN TIERCE DE PORSCHISTE

samedi 21 octobre 2017 par IMEC

C’est parti pour une ronde qui dure 4 heures

Cette édition des 100 Tours – Trophée Alain Fabre fait craindre le pire côté météo car le ciel ne promet rien de bon, mais bon il faut faire avec. A mon arrivée pas de grosses surprises, de nombreux pilotes sont déjà connus comme la famille Soleil ou celle des Razeire, Cocuaud, Prulho, Persyn, Vercamer et consort, faut dire que depuis le temps que je traîne mes guêtres dans le pas de cette épreuve cela commence à faire un bail et bien sûr quelques relations. Ce qui n’est pas nouveau par contre et qui prend de l’ampleur c’est la présence de la marque Porsche qui vampirise ce rendez-vous, mais la aussi il faut faire avec et tant pis si peu d’autres marques ne répondent pas présents.

Quatre dames pour piloter cette Alfa Roméo 145 équipée SVP d’un moteur V6 Alfa.

C’est sous les nuages et quelques gouttes de pluies que le départ est lancé. Et dire que c’est tout simplement sous la flotte que les temps de références ont été donnés, gare si la météo change, ces temps vont être rapidement mis à mal. Bizarre la famille Soleil ne prend pas le départ tout comme les quatre filles avec leur Alfa 145, et déjà la BMW 2002 de Vidal-Mercier, Rouvier fait des siennes. Après renseignements pris, pour Tim et Gilbert Soleil les carottes sont cuites : problèmes de faisceaux électriques ‘’On ne va pas la démarrer sous peine d’un faire un barbecue, la carrosserie est en plastic !’’ Pour les filles les freins doivent être changé ‘’On a oublié de le faire… !’’ Félicitations mesdames. Pendant ce temps certains même un train n’ont pas d’enfer mais contre le chrono, à ce petit jeu au bout d’une heure, Loens, Didier, Porsche 911virent en tête, devant les revenants Dastarac, Piaud, Porsche 993 RSR qui n’ont pas perdu la main et, la Honda S2000 de Ganzin, Defond.

Le sablier laisse filer bien sûr…. le sable au grand dan de certains qui accumulent les petits ennuis, les Dastarac, Piaud, Damas, Sauvadet, et consort, pour certains c’est la bérézina, en particulier pour la BMW de Vidal-Michel, Rouvie, qui vont boire le calice jusqu’à la lie. La deuxième heure voit Dastarac, Piaud plonger au fond du classement avec 10 rangs de moins au compteur et, ils laissent la place à la Honda S2000. Sur la 3e marche se trouve une Porsche 911 celle de Cocuaud, Prulho, pas de changement à la première place Loens, Didier qui semblent indéboulonnables. Peu ou pas de changement au terme de la 3e heure, certains jouent à la chaise musicale, Damaz, Dastarac et autres montent ou descendent au fur et à mesure que le sablier fait son boulot. Quatre heures plus tard sous un rayon de soleil enfin revenu, Loeb, Didier filent vers le bonheur avec la première place sans doute bien méritée. Ils devancent Persyn, Vercamer et la 3e Porsche 911 de Cocuaud, Prulho. La Honda termine en 4e position et la famille Razyre Joël et Kévin avec la Peugeot 206 rentre dans le top 10. pour le trophée Alain Fabre, le classement est identique au général, les 100 Tours n’ont participé qu’à cette seule épreuve.

Après l’effort le réconfort, le podium qui récompense les meilleurs.

De quoi demain sera-t-il fait pour les 100 Tours – Trophée Alain Fabre ? Une seule épreuve au menu, qui aura lieu sur le circuit de Nogaro, non pas fin septembre mais au mois de juin ceci sur deux jours, les 2 et 3 juin. Pas de changement quant au canevas excepté que l’ épreuve se déroulera sur 12 heures. A si juste un petit détail le Hans sera obligatoire.

La suite en image :

La Honda S2000 de Ganzin, Defond devance la Peugeot 206 des locaux, la famille Razeyre

L’ Alpine A310 de Decharlery Rojewski a tracé gentiment sa route

La Porsche 944 de Girard, Bouquet, Plisson, Lhote se classe 11e

Pierrot Damas l’ organisateur et Sébastien Sauvadet ont terminé à une honorable 10e place.

Persyn, Vercamer, Porsche 911 montent sur la 2e marche du podium.

Van Landuyt, Moissard, Alfa Romèo C2000 rentrent dans le top 10 à la 9e place.

No soucis pour la Barquette Fournier Mercadier de Herrero, Delestrain, Fournier . Juste un détail Fournier n’a rien à voir avec le constructeur.

La BMW 2002 a créé quelques soucis à Vidal-Michel, Rouvier.

Quatre nanas de charme, Carole, Christelle, Sylvie et Alice au volant de l’ Alfa 145

B.L.S . Texte et photos