A DIJON UN DOUBLE POUR LE TFT

mardi 27 juin 2017 par IMEC

Dominatrice de la précédente épreuve sur le Circuit Paul Ricard, la Norma M20 FC N°6 de l’écurie de Nogaro, le TFT, confiée à Bruno Bazaud, Philippe Thirion et Denis Caillon, fut victime d’un petit souci technique qui annihila leurs chances de s’imposer. Mais pas à Dijon, où leur superbe parcours est récompensé par la victoire, acquise en dépit d’un Stop & Go à quelques minutes de la présentation du drapeau à damier. Ce succès s’accompagne de celui de la catégorie Prestige dans lequel le trio accentue son leadership. Preuve que ce circuit de Dijon-Prenois était taillé sur mesure pour cette catégorie, la Norma N°5 de leurs équipiers Cimadomo, Rihon, Phillips les accompagnant sur la deuxième marche du podium général.

Initialement 3e, la Norma N°40 Equipe Palmyr écope d’une pénalité de 40 secondes plus 1 tour pour non respect de l’article 4.2.3.7.1 relatif aux handicaps. Cela élève donc la Norma N°21 DB Autosport de Bassora, Monclair, Maulini au 3e rang et le trio peut ainsi repartir avec la satisfaction du devoir accompli sur les terres de l’écurie. La N°22 victorieuse au Castellet de leurs équipier Delafosse, Vaucher, Accary ne connaît pas la même réussite mais, malgré une pénalité et un Safety Car inopportun, se classe 6e.

Quatrième à l’arrivée, le duo de la Norma N°41 Equipe Palmyr, Croullet, Rosati, complète le tiercé de tête du Prestige devant la n°40, finalement 5e. La Norma N°2 TFT des leaders du Challenge, Vilarino, Ferté, Illiano, a été retardes à cause d’une sortie de piste après 1h30 de course. Sa remontée s’achève en 6e position, devant la voiture sœur, la N°8 de Capillaire, Creed, Melnikov, qui écope d’un Stop & Go de 45 secondes à moins de dix minutes du damier. CD Sport est pour sa part une nouvelle fois trahi par la mécanique, et alors que la N°14 de Bole-Besançon, Scheier, Taittinger avait toutes les chances de s’imposer, elle doit se résoudre à concéder une dizaine de tours dans sa mésaventure. Soulignons, enfin, l’excellente prestation de Grégory Striebig qui, associé à son frère Rémy et à Raffin, porta haut les couleurs de Lamo Racing Car en tête du classement durant la première heure.

PDF - 156.1 ko
Le classement

B.L.S. – communiqué @ photo Hugues Laroche