VHC A NOGARO : LA F.F. HISTORIC, L’ ASAVE ET LE GT, TOURISME

samedi 13 septembre 2014 par IMEC

Asavé et GT/Tourisme, Terriou par deux foisAussi belle que véloce, la De Tomaso Pantera de la famille Allemang, père et fils, n’a laissé planer aucun doute sur l’issue des essais qualifs communs au Challenge Asavé et au Trophée Saloon Car. En s’octroyant le 2e chrono, Christophe Terriou (Porsche 911 RS) se montre ainsi le plus rapide de ce second plateau, assez largement devant l’Alfa GTV6 de Vincent Drouilleau et la Jidé d’Hubert et Olivier Dubois. Côté Asavé, Didier et Julien Gruau (encore un duo père et fils !) placent leur Porsche 911 RS au deuxième rang du challenge, précédant ainsi la Chevrolet Corvette de José Beltramelli et la Porsche 911 de Damien Sionneau. Les Protos du Trophée Saloon Car ayant émigré sur le plateau du GT Classic, ce sont 32 autos qui devraient rejoindre la grille de départ de la première des deux courses, dimanche matin.

Parti de la pole, Jean-Claude Allemang (De Tomaso Pantera) n’a pas longtemps profité de cet avantage dans la 1re course commune Challenge Asavé/Trophée Saloon Car. Impérial, Christophe Terriou (Porsche 911 RS) s’est très vite porté en tête et s’est ensuite chargé de tenir la belle italienne à distance. Impeccable comme à son habitude, Vincent Drouilleau place son Alfa GTV6 à la 3e place, devant Patrick Fuet (BMW 325) et un Patrick Andreoli remonté de la dernière à la 5e place sur la nouvelle Porsche 964 qu’il partage avec Patrice Faurie. José Beltramelli complète le Top 6 à bord de cette Chevrolet Corvette C1 qui fait la « une » de l’affiche de ce meeting.

Dans la course de l’après-midi, Christophe Terriou s’est rapidement retrouvé seul en tête, après l’abandon précoce de la De Tomaso de la famille Allemang. Sans la moindre menace, le pilote-préparateur est donc allé cueillir une seconde victoire avec plus d’une minute d’avance sur les généreux Vincent Drouilleau et Patrick Fuet, qui ont assuré le spectacle durant une bonne partie de la course. Ce tiercé constitue également celui du Trophée Saloon Car, tandis que Ghislain Gaubert (Porsche 911 RS), 5e au général derrière « l’invité » Patrice Faurie, est couronné en Challenge Asavé devant José Beltramelli et Damien Sionneau (Porsche 911).

Formula Ford Historic : Michel et Brunetti échangent les places Stéphane Brunetti, le neveu de l’ancien pilote-préparateur des Hauts-de-Seine, n’a jamais été réellement inquiété au cours de la séance qualifs du jour. Impérial aux commandes de sa Van Diemen RF79, l’ex kartman relègue à 3/10 de seconde le Suisse Gislain Genecand (Lola T340) et Xavier Michel (Van Diemen RF81). Suivent Jean-Jacques Deverly (Van Diemen RF80) et Alain Girardet (Van Diemen RF81), un peu en retrait au regard de ses habitudes. Dans la classe A, où se côtoient les plus anciennes de ces Formule Ford, Thierry Gallo (Merlyn MK20) affirme déjà son statut de favori face à régis Prévost (Mc Namara) et Yannick Verhille (Lola T200), trahi par sa mécanique en cours de séance. A noter que Pierre-Alain Lombardi, le leader du challenge, sera le grand absent du week-end.

Auteur de la pole, Stéphane Brunetti (Van Diemen) s’est trouvé un rival particulièrement coriace en course en la personne de Xavier Michel (Van Diemen). Inséparables durant les 12 tours de course, les deux hommes ont réglé leurs comptes jusqu’à la ligne d’arrivée, le second nommé l’emportant finalement d’une demie longueur d’auto ! Gislain Genecand (Lola T342) a été le seul à tenir leur rythme endiablé, ce qui lui vaut de compléter le podium. Alain Girardet (Van Diemen) le précédait en début de course, avant de sortir de la piste dès le 4e tour. 7e au général, Thierry Gallo impose sa Merlyn dans la classe A devant Régis Prévost (Mc Manara).

Sans surprise, les trois plus rapides du matin se sont retrouvés aux avant-postes dès le coup d’envoi de la course de l’après-midi, Gislain Genecand imposant d’abord son rythme avant de s’effacer derrière Stéphane Brunetti, puis d’abandonner. Dès lors, le dernier cité s’est employé à tenir en respect Xavier Michel, pour aller prendre sa revanche sous le drapeau à damier. Parti de loin, Jean-Jacques Deverly (Van Diemen) est vite remonté dans le trio de tête, laissant derrière lui Bernard Richard (Van Diemen) en découdre en fin de course avec Alain Girardet, lui aussi auteur d’une solide remontée. Régis Prévost parti à la faute à mi-course alors qu’il menait la danse, la classe A revient à Jean-Jacques Cantounat (Royale RP16).

Tous les classements ici : http://www.actumecanique.fr/spip.php?article4180

J. Furet @ B.L.S.