V de V : EN PROTO PREMIERE VICTOIRE DE LA SAISON POUR LE TFT

lundi 21 mars 2016 par IMEC

Le meeting d’ouverture 2016 des V de V Endurance Series s’est conclu sous un soleil enfin revenu. Des conditions idéales pour mettre un point final à une rentrée riche en enseignements sur les forces en présence cette année.

TFT avait placé sa Norma M20 FC n°8 en pole position, mais en raison d’un début d’incendie durant son tour de mise en grille, le trio Capillaire, Lacoste, Robert n’a pu défendre ses chances. L’écurie gersoise chère à Tony Pereira goûte tout de même au doux parfum de la victoire grâce à la n°2 confiée à Ander Vilariño, Alain Ferté et Philippe Illiano, premiers lauréats d’une saison 2016 qui s’annonce riche en intensité.
Donné sur une piste encore partiellement humide et piégeuse le départ donne lieu à une belle explication à tous les niveaux du peloton, les concurrents ayant choisi de s’élancer en pneus slicks ou rainurés. Onzième sur la grille chaussée du premier choix de gommes, la n°2, aux mains d’Alain Ferté, remonte ainsi aux avant-postes, mais pas aussi rapidement que la Norma n°56 J.R.T. de Tardieu, Domingues, De Miguel, placée à ses côtés au départ, qui imprime un rythme effréné en tête. Il faudra attendre le cap de la première heure et demie pour voir le trio TFT pointer pour la première fois en tête, et ce n’est qu’à 1h30 de l’arrivée que Vilariño la récupère définitivement, se construisant une avance culminant à 1’18’’ sous le drapeau à damier.“Le plateau est constitué d’équipages très performants et nombreux sont ceux à pouvoir prétendre à la victoire cette année. Notre victoire s’est construite grâce à un premier relais extraordinaire d’Alain dans des conditions de piste difficiles. La stratégie de course et le timing des changements de pilotes furent ensuite une nouvelle fois payants et nous avons aussi su profiter des Safety Car qui ont émaillé cette course. Ce succès, c’est celui d’une équipe fabuleuse et de coéquipiers hors-pairs.” souligne Illiano.
Les vainqueurs sont talonnés par la Norma n°40 qui représenta une sérieuse menace aux mains de David Zollinger, Philippe Mondolot et Fabien Thuner. En soignant sa présence aux avant-postes, l’équipage de pointe d’Equipe Palmyr renoue ainsi avec le podium, sur lequel il est accompagné par la Ligier JS 53 Evo 2 n°17 IDEC Sport Racing constitué de Dimitri Enjalbert et Bernard Delhez. Le proto vice-champion en titre retourne ainsi la situation en sa faveur après s’être élancé depuis la huitième ligne.

IDEC Sport confirme d’ailleurs sa bonne forme en assurant à sa Ligier n°15, 4e sur la ligne, la victoire en catégorie Prestige. Un triomphe à mettre à l’actif de Frédéric et Nicolas Da Rocha, associés pour la première fois à Gwenaël Delomier. “C’est un bonheur total pour nous, car sur le papier nous ne semblions pas disposer des meilleurs atouts, Nous avons su optimiser au mieux la stratégie, et les jeunes ont mené des relais solides après que j’ai pris le départ dans des conditions délicates. Un grand merci à l’équipe de nous avoir mis à disposition une auto aussi performante et fiable.” confie Frédéric Da Rocha.

DB Autosport monte pour sa part en puissance et le confirme en complétant le top-5 avec sa Norma n°22 que partagent Dannielou, Petersen, Delafosse, ce dernier qui s’est illustré en signant le meilleur tour en course. Derrière eux, la Norma n°6 TFT de Bazaud, Thirion, Caillon grimpe sur la deuxième marche du podium du Prestige, précédant la Norma n°21 DB Autosport de Bassora, Monclair, Perroy et la Norma n°32 CD Sport des champions en titre Bole Besançon et Foubert, rejoins cette année par Maulini, retardée dès le début de course. Signalons, enfin, les performances mal récompensées des Ligier n°85 Graff de Marroc, Trouillet , Fort), Norma n°42 Equipe Palmyr de Kubryk, Beck, Wolff et n°26 Team Excool de Williams, Sanders qui ont subi les affres de leur mécanique.

PDF - 36.3 ko
Le classement

B.L.S. – source Ervin Sweeney @ photo Hugues Laroche