UNE PREMIERE SUR LE CIRCUIT D’ ALBI AVEC LE HTCC – LE GROUPE 1

jeudi 6 juillet 2017 par IMEC

Lors de la course 2, Jean-Louis D’ Esparbes s’élance en tête avant de la céder lors du dernier virage à l’ Escort de Michel Mora.

Le second rendez-vous à Albi après celui d’ Alés, pour le Pits Trophée des Régions concocté par Christine Villalon, mais aussi le premier dans la capitale du Tarn réunissait vingt cinq concurrents dans le Trophée HTCC – Le Groupe 1 et cinq dans le Pits Trohy Albi.
En HTCC, lors des essais l’on pouvait penser que les deux Capri 3.0 litres de Laurent Dallet et Michel Hocquart allaient mener un train d’ enfer mais il n’en sera rien, vous le savez il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir occis ! Ce sont les Escort de Michel Mora et de Jean-Paul Gerdoux qui s’occupent de prendre les commandes, devant le Toulousain Jean-Louis D’ Esparbes et le Suisse Christian Lange sur Peugeot 505 Turbo. En Groupe N, le leader des essais est le Bigourdan Franck Cabarrou avec sa BMW 325 alors qu’ en groupe Pro-Serie il s’agit de Michel Genand et sa Golf GTI.

Deux victoires et, un meilleur temps en course pour Michel Mora en deux courses

Course 1 : ils sont quatre à s’ élancer de front et, gare aux caisses, dont Franck Cabarrou qui file ventre à terre dans…………..la bac à gravier et, un empêcheur de tourner en rond de moins. Pendant ce temps tous essayent de sauver leur tête, les Christian Chalon BMW 325i D’ Esparbes, Lange, Bernard Lamoureux sauvent les meubles, pour ce dernier après quatre tour il rentre aux stands. Après avoir mené pendant une poignée de tour Gerdoux laisse le commandement suite à des problèmes d’allumage. Hocquard parti du diable vauvert remonte vers la tête de course pour s’arrêter en 6e position et au pied du podium du Groupe 1. Pendant ce temps la lutte fait rage entre Denis Gillet, 505, Michel Genand, Goft GTI, Patrick Bourguignon BMW 325i, Philippe Guerner, Alfa Romeo GTV, et consort, plus loin Patrice Galmiche BMW 635, Clément Tessier, BMW 323i, ou Fred Jorand, Alfa GTV sont à lutte, Lange rentre au stand au 8 tours, problème d’allumage, tout comme Eric Maitre et Alain Thévenet.

Florin Cabarrou, vainqueur du Groupe N de la course 2 n’a pas été attiré par le bac à gravier contrairement à Franck son père

Course 2 :la course 1 a causé quelques dégâts, Michel Genand, Thévenet, Jorand Hocquard ‘’Levla’’ ne prennent pas le départ. Trois groupes vont se battre comme des chiffonniers D’ Esparbes, Mora pour la victoire,plus loin Gilet, Bourguignon Castelli, Melichon, Genotti, et le troisième groupe Barthelemy, Jorand, Galmiche, Tessier vont se crêper le chignon en veux tu en voilà pendant que Robert Ménichon, Lange, Jorand et Maitre s’inscrivent aux abonnés absents. Revenons à la tête de l’épreuve, partie sur sa lancée Jean-Louis D’ Esparbes, la fleur au fusil paraît enfin remporter sa toute première victoire absolue , jusqu’à l’ultime virage qui se rate complètement ou plutôt comme un bleu et laisse la victoire à Michel Mora qui s’impose par deux fois. Le groupe N échoit à Florian Cabarrou, le fiston de Franck et le groupe Pro-Serie à Paul-Jean Giraud.

Beaucoup de monde sur le podium final de la course 2 du HTCC

La course d’Endurance : de deux heures sans réel suspend avec trois partants et dont pas un seul ne franchira la ligne d’arrivée est remporté par Patrice et Etienne Garrouste, dont ce dernier participe à sa première épreuve sur Mustang devant par Julien Beltoise, le big boss du circuit de la haute Saintonge, au volant de la Porsche 911 3L associé Antoine Delaveyne, et André Raynaud, Jean Cizotto et Levla sur BMW.

Patrice et Etienne Garouste, Antoine Delaveyne, Julien Beltoise et ‘’Levla’’ le podium de l’ endurance de deux heures.

Quelques échos :

-‘’Tu soudes je te dis ! ’’ ainsi nous expliquait Raymond Huzet le mentor de Patrice Galmiche à ce dernier. La preuve il a tellement soudé qu’il monte pour la première fois de sa vie sur un podium qui pour la petite histoire nous avoue qu’il n’est plus rivé à surveiller ses rétroviseurs sur ses adversaires qui vont le doubler.

  • Dix sept ans pour monter sur un podium, pour Florian Cabarrou. Son père nous explique que la première fois que Florian gamin était venu à Albi il y a 17 ans. Aujourd’hui ce dernier revient ici derrière le volant en remportant le groupe N.
  • ‘’Je n’aurai pas du être là !’’ dixit Patrice Garouste qui a débarqué à l’improviste après avoir abandonné lors d’un rallye terre en URSS après avoir vu son SSV démoli par un mécanicien ‘’Du coup je me retrouve ici !’’ Bonne pioche, il gagne avec son fils Etienne l’endurance de 2 heures avec leur Mustang qui voit le pont de sa dernière casser avant quelques encablures de l’arrivée. Dans la rubrique des abandons la Porsche de Beltoise, Delaveyne qui eux voient leur moteur partir en fumée suite à la rupture d’une courroie.

Dommage pour Jean-Louis D’ Esparbes qui avait course gagné jusqu’au dernier virage

Paul-Jean Giraud remporte lors de la course 2 du groupe Pro-Serie

Les classements ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article6417

B.L.S. texte et photos