UNE ADDITION SALEE POUR LES ORGANISATEURS.

vendredi 7 janvier 2011 par IMEC

Le Père Noël a déposé aux pieds des sapins de Noël des organisateurs un cadeau dont ces derniers se seraient bien passé. Ce cadeau fixe le montant du remboursement lié à la présence des forces de l’ordre sur les manifestations sportives à compter de ce 1er janvier. L’arrêté du 28 octobre 2010 cosigné par le ministère de l’Intérieur et celui des Finances n’y va pas avec le dos de la cuillère, en effet, l’augmentation peut aller jusqu’à 800% dans certains cas. Voilà de quoi mettre à mal certaines épreuves, plus particulièrement celles se déroulant sur la voie publique, qui rappelons le sont en très grande majorité organisées par des bénévoles. Pour celles qui se déroulent dans des lieux fermés (circuits, stades) les organisateurs risquent fort de passer également à la caisse : Pour autant, les manifestations sur circuit fermé ne seront pas forcément exemptées car on a constaté que certains Préfets entendaient facturer les forces de police ou de gendarmerie mobilisées pour gérer les problèmes de circulation, y compris lorsqu’elles sont positionnées à plusieurs kilomètres de l’événement..

Le Comité National Olympique et Sportif Français, différentes fédérations comme celles du cyclisme, de la moto, de l’auto et autres se mobilisent pour faire abroger cet arrêté et, ouvrir des négociations pour obtenir une tarification disons, moins assassine.

B.L..S d’après un communiqué de presse de la F.F.M.