LE DA RACING EN GROS PROGRET

mardi 30 mai 2017 par IMEC

J.B. fait parler la poudre

Rendez-vous unique au calendrier du Championnat du monde FIA de Rallycross, l’épreuve de Lydden Hill marquait les 50 ans de la discipline. Une étape qui a permis à Jean-Baptiste Dubourg et Grégoire Demoustier de se distinguer au volant des 208 WRX du Team DA Racing-Eurodatacar.

Le circuit de Lydden Hill est l’une des rares pistes du Championnat du monde FIA de Rallycross que Jean-Baptiste Dubourg devait découvrir cette saison. Dès lors, le pilote du Team DA Racing-Eurodatacar et son staff technique ont su travailler efficacement pour monter en puissance et permettre à « JB » de se retrouver aux portes des demi-finales au soir de la première journée. Dimanche, il continue de faire évoluer sa voiture et signe des chronos en Q3 dans le rythme des plus rapides, tout en se montrant parmi les plus réactifs sur les départs des manches dominicales. De quoi espérer une place en demi-finale, mais une crevaison dans la dernière manche à la réception du jump va stopper les ambitions de pilote girondin.

A voir le sourire affiché par Grégoire Demoustier en sortant de la 208 WRX, on comprend vite que le pilote a pris un large plaisir sur le circuit de Lydden Hill. Outre une certaine aisance sur les portions asphaltées avec des freinages appuyés à l’image de ce que l’on peut voir en GT, « Greg » s’est montré efficace sur les portions terres particulièrement détériorées pour s’offrir de belles passes d’armes. Des duels qui démontrent clairement la montée en puissance de Grégoire qui va devoir patienter maintenant jusqu’au début du mois d’août pour retrouver la 208 WRX lors du Rallycross du Canada sur le circuit de Trois Rivières.

L’ analyse faite par Jean-Baptiste : « Lydden Hill est vraiment une piste particulière avec une partie asphalte très adhérente à l’image des circuits dédiés au GT et aux monoplaces et une portion terre qui se dégrade au fur et à mesure des passages. Le temps fort de ce tracé est incontestablement le virage de l’arrivée où vous devez jeter la voiture à plus de 170 km/h ! Nous avons profité de la première journée pour parfaire les réglages, tout en signant des chronos nous permettant d’entrevoir une qualification en demi-finale. Dimanche, nous avons franchi un gros step à tous les niveaux, notamment sur les départs. Les temps réalisés en Q3 me situent dans le peloton des plus rapides, nous avons considérablement réduit l’écart sur nos prédécesseurs. Malheureusement, une crevaison à la réception du jump du tour joker dans la dernière manche me contraint à l’abandon. Plus que le résultat, je préfère retenir la manière dont nous nous sommes battus ce week-end. J’ai su me remettre en question pour tirer la quintessence de la 208 WRX malgré une concurrence redoutable. » et celle de Grégoire Démoustier : « Les sensations sont vraiment top ! C’est la première fois que je me sens aussi bien au volant de la 208 WRX Je continue clairement de me rapprocher du Top 15 et je parviens à m’offrir de belles bagarres, comme avec René Muennich, c’est ça toute l’intensité du rallycross ! Je me bats avec les autres pilotes, on s’attaque, c’est génial et le tout avec une belle marge de progression. Le plus dur maintenant est d’attendre deux mois et le Canada avant de retrouver ces sensations. »

Samedi 3 et dimanche 4 juin, J.B. sera derrière le volant de la 208 WRC exceptionnellement lors de son épreuve fétiche sur le circuit de Faleyras en Gironde.

B.L.S. – communiqué @ photo JKR