A ESTORIL, LE TFT RAFLE TOUT

lundi 6 novembre 2017 par IMEC

L’ équipe championne

C’est sous un ciel lumineux que se déroulait dimanche la dernière manche de l’ Endurance VdeV sur le circuit d’ Estoril. Par contre le vent est venu perturber ce rendez-vous. Un final sous forme d’apothéose ou l’équipe de Nogaro le TFT rafle tout.

Il suffisait d’une 9e place aux leaders du championnat – avant Estoril – pour conserver la couronne obtenue la saison dernière. Mais c’est en se montrant plus incisif et avec la 4e place qu’Ander Vilarino, Alain Ferté et Philippe Illiano ont fait leur la couronne 2017 de Champions Européens Endurance Proto ! Le trio de la Norma M20 FC N°2 TFT est ainsi récompensé d’un parcours brillant qui l’a vu décrocher trois victoires (Barcelone, Portimao et Magny-Cours), agrémentées d’un podium sur le Circuit Paul Ricard. L’écurie dirigée par Tony Pereira réalise d’ailleurs un véritable carton plein puisque la Norma n°6 de Bazaud , Thirion, Caillon apparaît à la deuxième place du classement final, et à la troisième la Norma n°8 de Capillaire, Creed, Melnikov.

Les pilotes de la N°6 font coup double, puisque outre le top-3 au championnat et la victoire finale au tableau du Prestige, ils s’imposent lors de cette ultime confrontation, ajoutant un deuxième succès à leur palmarès après celui enregistré à Dijon, fin juin. Pour ce faire, ils sont sortis vainqueurs d’une superbe lutte qui les opposa à la Norma N°42 de l’ équipe Palmyr l’équipage lauréat à Jarama, Kubryk, Faggionato, Weil, qui occupa longuement le leadership de l’épreuve. La Norma N°8 de Capillaire, Creed, Melnikov, quant à elle, ne ménagea pas ses efforts pour tenter de contrer les velléités de sacre de leurs équipiers, mais ils devaient préférablement l’emporter et terminent en 3e position, juste devant les nouveaux doubles champions.

Autre prétendant au titre, qui avait la nécessité de gagner, l’équipage de la Norma N°22 DB Autosport composé de Delafosse, Vaucher, Accary, jeta toutes ses forces dans la bataille, mais échoue au 5e rang après avoir rencontré des soucis de toute dernière minute. Ils parviennent néanmoins à devancer les Norma N°40 Equipe Palmyr et N°14 CD Sport de Mondolot, Zollinger, Vaglio-Giors et Bole-Besançon, Dannielou, Foubert.

L’autre intérêt de cette finale résidait dans la première apparition en course de la Norma N°9 Graff propulsée par le moteur 1,6 litre turbo développé par RDM. Présenté au public lors du précédent meeting à Magny-Cours, le bloc a entre-temps fait l’objet d’ajustements par son préparateur, qui se sont poursuivis en dynamique sur le circuit d’Estoril. Emmenée par Adrien Trouillet, Sergio Pasian et Nicolas Marroc, l’auto n’a pas rencontré d’avaries techniques, a détenu pendant la moitié de l’épreuve le meilleur tour en course, et se classe à une très encourageante 8e place à l’arrivée. Nul doute que sa présence l’an prochain animera encore davantage les courses d’un plateau à l’aube du renouveau !

Signalons par ailleurs le Top-10 accroché par la Norma NH°49 des Britanniques de IF Motorsport Dunn, Wilson, Valenza, leaders en début de course, derrière la Norma N°21 DB Autosport de Bassora, Wolff, Schatz. Enfin, si elle fut ralentie pendant plusieurs tours par un problème mineur, la Norma N°66 RC Formula n’en pas moins souligné ses performances en signant le record du tour aux mains de David Droux, assisté d’Amaury Richard et d’Inès Taittinger.

PDF - 168.2 ko
Le classement

B.L.S. – communiqué © photo Hugues Laroche